L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Moderne  

Les Curés de Paris au XVIe siècle
de Vladimir Angelo
Cerf - Histoire religieuse de la France 2005 /  49 €- 320.95  ffr. / 894 pages
ISBN : 2-204-07761-5
FORMAT : 14,5x23,5 cm

L'auteur du compte rendu : Historienne et journaliste, Jacqueline Martin-Bagnaudez est particulirement sensibilise aux questions dhistoire des religions et dhistoire des mentalits. Elle a publi (chez Descle de Brouwer) des ouvrages dinitiation portant notamment sur le Moyen Age et sur lhistoire de lart.

Des curés face à la Réformation

La capitale de la France (plus grande ville dEurope cette poque), le sige principal du gouvernement, en un sicle qui voit le dveloppement de ce schisme religieux quest la Rforme protestante et la rponse qui lui est apporte par le concile de Trente : comment ce contexte religieusement et politiquement troubl est-il vcu par ceux qui ont pour raison dtre dencadrer la vie religieuse des fidles ? Tel est le propos des travaux de thse de V. Angelo.

Il lui a fallu se transformer en dfricheur, le sujet nayant jamais t envisag dans sa globalit. Il faut dire que la documentation concernant les 39 paroisses parisiennes de lpoque est compltement disperse et de toutes faons moins riche que celle qui touche au clerg rgulier ; et ajoutons que toute une partie qui aurait t essentielle pour le sujet puisquil sagit des registres paroissiaux en a t irrmdiablement dtruite dans les incendies de 1871. La minutie et lampleur de lenqute mene par lauteur de ce livre lui ont toutefois permis, en marge de la synthse magistrale quil effectue, de dresser les notices prosopographiques de 407 curs parisiens, publies in fine, dune inestimable valeur scientifique. Lensemble des pices justificatives et annexes ne constitue pas moins du tiers du volume. Au fil de louvrage, des plans et cartes, des tableaux permettent au lecteur de pntrer avec lui au cur de sa documentation.

La prsentation fait le tour du sujet dans son exhaustivit, prsentant dabord les cadres de lactivit, puis laccession la fonction, enfin la vie du cur dans sa paroisse. Les sources utilises sont des plus diverses : des statuts synodaux linventaire des bibliothques, des dlibrations de chapitres des recueils de sermons, en passant par des journaux-mmoires de toutes sortes.

La premire question que lon se pose, avant mme douvrir le livre, concerne lattitude adopte par le clerg paroissial dans lambiance religieuse trouble de lpoque. On sait que les Parisiens, en gnral, ne sont gure favorables la Rforme, ce qui les amnera, en fin de sicle, soutenir la Ligue. Si l'on connat le cas, unique, du cur Landry, devenu protestant (et pourtant demeur en charge), quelques autres ont t des Ligueurs acharns. Mais de faon gnrale, les curs parisiens apparaissent soucieux (comme dailleurs le leur recommandent les statuts synodaux) dtre des exemples pour leurs fidles, au service de leurs paroissiens et de lunit de la religion. On comprend ds lors leur souci dinstruire les fidles, adultes par les prnes et enfants par le biais du catchisme. Tout le monde est attach la clbration de la messe quotidienne, la solennisation des grandes ftes, notamment par des processions. Gardiens de lorthodoxie, ils transmettent les mandements. Toutes occasions dans lesquelles les curs se font les relais des autorits. Aucun dentre eux, remarque V. Angelo, na protest aprs le massacre de la Saint-Barthlmy.

travers la logique de sa prsentation, lauteur consacre lessentiel de son livre cerner le personnage du cur, dans son origine sociale (la classe des notables) et gographique (majoritairement locale), ses motivations (il ne semble pas quon puisse parler de vocation au sens moderne du terme), sa formation (trois annes dtudes universitaires requises, mme si elles ne sont pas vraiment spcialises cette poque sans sminaires), sa carrire (qui ressemble souvent une course aux bnfices). Culturellement, les curs sont des hommes instruits, mais les rayons de leurs bibliothques sont essentiellement occups par des ouvrages utiles leur fonction et ils ne semblent gure curieux des nouveauts humanistes. Rares sont les plaintes srieuses dont ils feraient lobjet, mme si des conflits dintrts marquent assez frquemment les relations des curs avec la fabrique de leur paroisse. Les sources manquent, par contre, pour apprhender le regard que portent les fidles sur leur cur. Au total, les curs parisiens semblent avoir men une vie tranquille, bien installs quils sont dans leur monde et leur socit. Tel est lapport essentiel de cette thse. Ce sont les pages peut-tre les plus passionnantes du livre, parce que les plus concrtement ancres dans la vie quotidienne, sans que ne se dmentent jamais la rigueur de lanalyse et la critique des donnes.

Pourtant, si les curs apparaissent comme un groupe finalement homogne dans la vie de tous les jours, leurs statuts juridiques sont fort divers. Jusquen 1533, lvque de Paris ne nomme directement que 6 des 39 curs, les autres nominations relevant de divers chapitres, seigneurs, etc. On compte dassez nombreux curs primitifs qui dsignent leur tour, comme desservants donc curs de fait, des vicaires perptuels. En fait, les divers vocables utiliss pour parler des curs rendent compte de situations historiques et juridiques trs varies.

Ltude mene par V. Angelo, sans jamais cder la gnralisation htive, sans rien avancer qui ne soit dment fond, constitue une magistrale synthse dhistoire des religions et dhistoire sociale. Les spcialistes en feront leur miel. Mais elle reste, ce nest pas son moindre mrite, grce la clart du ton et de lexpos, accessible tout lecteur curieux.

Jacqueline Martin-Bagnaudez
( Mis en ligne le 11/09/2005 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)