L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Moderne  

Splendeurs et misères du XVIIe siècle - Mazarin - Louis XIV et vingt millions de Français
de Pierre Goubert
Fayard - Les Indispensables de l'Histoire 2005 /  20 €- 131  ffr. / 822 pages
ISBN : 2-213-62617-0
FORMAT : 14,0cm x 20,0cm

Dans la mme collection :

Lever Evelyne, Les Dernires noces de la Monarchie. Louis XVI - Marie-Antoinette, Fayard, octobre 2005, 20 , ISBN : 2-213-62619-7

Tulard Jean, Figures d'Empire. Murat - Fouch - Joseph Five, Fayard, octobre 2005, 20 , ISBN : 2-213-62714-2

Favier Jean, Un roi de marbre. Philippe le Bel - Enguerran de Marigny, Fayard, octobre 2005, 20 , ISBN : 2-213-62649-9

Carrre d'Encausse Hlne, Russie, la transition manque. Nicolas II - Lnine - Unit proltarienne et diversit nationale, Fayard, octobre 2005, 20 , ISBN : 2-213-62616-2

Weber Eugen, La France de nos aeux. La fin des terroirs - Les imaginaires et la politique au XXe sicle, Fayard, octobre 2005, 20 , ISBN : 2-213-62656-1

L'auteur du compte rendu : Rmi Mathis est lve l'Ecole Nationale des Chartes. Il prpare une thse sur Simon Arnauld de Pomponne sous la direction d'Olivier Poncet (ENC) et Lucien Bly (Paris IV).


Splendeurs et misères de l’édition

On ne compte plus les ditions et rditions de certains livres : Louis XIV et vingt millions de Franais de Pierre Goubert a ainsi t rdit une bonne demi-douzaine de fois, t mis au format poche et est pass sous les aimables fourches caudines de France-Loisirs. Son Mazarin jouit dune moins grande renomme mais ces deux livres mritent assurment leur rang de classiques : on ne peut que se rjouir de cette rdition.

Les ditions Fayard viennent en effet de crer une nouvelle collection o seront rdits des classiques de grands historiens : Favier pour le Moyen-Age, Carrre dEncausse pour lhistoire contemporaine et bien dautres Cest donc Pierre Goubert qui lhonneur dtre statufi comme reprsentant de lhistoire moderne. Il sagit doffrir deux (parfois trois) livres dans un format demi-poche pour un prix modique (20 euros) qui doit permettre son achat par tous, notamment par les tudiants. Technique marketing classique qui cherche toucher un nouveau march aprs avoir puis les autres : mais qui sen plaindra ?

Dautant que Louis XIV et vingt millions de Franais (1967) a t un tournant dans lapprhension intellectuelle du Grand Sicle, en tant que premire synthse qui mettait en valeur la foule des travaux effectus sur le XVIIe sicle dans lesprit de lEcole des Annales. Goubert utilisait pour la premire fois les travaux alors novateurs de Chaunu, Le Roy Ladurie ou Mandrou, tous jeunes chercheurs de lpoque, devenus pontes daujourdhui. Il mettait laccent galement sur les travaux trangers, ceux qui avaient le front de soccuper du XVIIe sicle franais et qui, par surcrot, le faisaient avec une comptence croissante et une libert desprit gnralement admirable (p.468).

Le plan demeure, lui, classique : aprs avoir fait un bilan de la France de Mazarin, P. Goubert droule la chronologie du rgne dans trois parties (1661-1679 : le temps des hardiesses ; 1679-1689 : le temps du mpris, grandes options et grands changements ; 1689-1714 : le temps des preuves). Enfin, dans une cinquime partie plus originale, sans doute, il dresse un bilan de la France en 1715 et de laction du roi.

Sil a t vu comme un Louis XIV de gauche, remarquons que la raison se situe plus dans les mthodes et les thmes traits que dans les conclusions. Pierre Goubert linverse de certains biographes qui ont encens le Grand roi dune manire qui laissait transparatre des ides politiques ne donne pas dans lexagration, il ne tente pas de rduire les russites et grandeurs du roi quand grandeur il y a. Seulement, il sintresse ce dernier essentiellement dans ses interactions avec la socit de ses sujets. Il nhsite certes pas remettre en cause des ides reues dans un style plein de verve et dhumour (au Conseil dEn-haut, o le Dauphin venait bailler de temps en temps - p.645) mais il crit galement avec modestie qutant donn les nouvelles voies de recherches qui souvraient alors largement, un nouveau Louis XIV serait rcrire peu de temps aprs.

Son Mazarin est une biographie de grande valeur qui suit la monte en puissance dun homme que rien ne prdisposait faire carrire en France et encore moins en devenir le principal ministre. Le plan est donc chronologique mais sait se mnager des pauses afin dapprofondir tel ou tel point important. Apprcions par exemple la seconde partie (Le premier quinquennat 1643-1647) qui fait le point de manire claire sur les souvent trop obscures questions financires, ainsi que le ralenti sur la Fronde (troisime partie : Les annes terribles (1648-1652) qui permet dapprhender des enjeux de pouvoir emmls. Enfin, la cinquime partie (Lempreinte et lhritage), qui nous mne aprs la mort du cardinal, est le complment indispensable la biographie stricto sensu, suivant le rle de Mazarin dans la diffusion de lart italien en France et examinant son influence politique qui sest fait sentir longtemps aprs 1661.
sa sortie, ce travail tait l'un des premiers utiliser certaines tudes nouvelles (celles de M. Dessert et de Mme Bayard sur les financiers, par exemple), tout en ne ngligeant pas, encore une fois, les historiens trangers. On retrouve l encore le style vif et percutant, parfois ironique, de lauteur.

Hlas, le travail de lditeur, une fois de plus chez Fayard comme dautres - manque. Certes, travail il y a dans llaboration de la maquette qui permet de redonner un coup de jeune des ouvrages anciens. Hlas, il ne sagit que dune simple rdition (toutefois pas lidentique puisquon a pu insrer des coquilles absentes de ldition prcdente !), sans aucune mise jour des ouvrages. Il en rsulte que les bibliographies sont dpasses et, de ce fait, peu prs inutiles. Louis XIV et vingt millions de Franais na toujours pas dindex malgr le nombre de ses rditions. On aurait aim que lauteur (ou mme un autre historien) prenne acte des volutions de lhistoriographie depuis la parution de ces livres, que P. Goubert revienne sur ses ides pour les confirmer ou nous faire part de lvolution de sa pense (dautant plus quil lavait fait en 1991 : comme il aurait t intressant de connatre les vues dun grand historien sur son sujet de prdilection, en 1967, 1991 et 2005 !). Cest dommage ; mais tentons dy voir une tentative dabaisser les cots et de rendre donc ces travaux abordables. On ne peut pas tout avoir !

Malgr ces rserves, ces deux ouvrages, la fois pour leur importance historiographique et leur valeur intrinsque, sont de ceux quil convient davoir lus (en les confrontant ventuellement dautres livres plus rcents). Les tudiants en tireront grand profit pour leur rflexion personnelle et le curieux accdera de manire agrable et rigoureuse aux secrets du Grand Sicle.

Rémi Mathis
( Mis en ligne le 24/11/2005 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)