L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Moderne  

Les Sociétés au XVIIe siècle - Angleterre, Espagne, France
de Annie Antoine , Cédric Michon et Collectif
Presses universitaires de Rennes - Histoire 2006 /  23 €- 150.65  ffr. / 507 pages
ISBN : 2-7535-0278-1
FORMAT : 25,5cm x 24,0cm

L'auteur du compte rendu : Archiviste palographe, Rmi Mathis est conservateur stagiaire des bibliothques, en formation lENSSIB. Il prpare une thse de doctorat sur Simon Arnauld de Pomponne lUniversit de Paris-Sorbonne, sous la direction de L. Bly.

Le point sur la question, les points sur les i

En fonction des programmes du CAPES et de lagrgation, on assiste chaque anne une floraison ditoriale. Bien que les auteurs soient presss pour crire rapidement des contributions destines accompagner les tudiants ds les premiers mois de leurs rvisions, ces sorties sont souvent dune qualit satisfaisante. Nombreux sont les sujets dont lapproche aura t renouvele par la mise au programme de lagrgation ; plus nombreux encore sont ceux pour lesquels on peut ainsi bnficier de synthses claires et utiles, faisant le point sur une thmatique plus ou moins large.

Le programme dhistoire moderne de 2007-2008 est loccasion de reprendre prs de cinquante ans de recherche en histoire sociale, priode au cours de laquelle les approches ont considrablement volu. Loptique comparatiste est cet gard particulirement fconde. Au cours du XVIIe sicle, la France, lEspagne et lAngleterre voluent de manire diffrencie. Les cadres sont certes globalement les mmes (importance du monde rural, entre crises et dveloppement de lconomie de march, socit reposant sur des ordres en recomposition profonde) mais les trois pays prsentent des caractristiques diverses, que ce soit du point de vue conomique, politique ou purement social.

Ce livre tente donc de faire le tour des problmatiques lies au thme. Aprs une introduction, louvrage souvre sur un chapitre destin clairer les questions traites dans le corps du livre, en prsentant les principaux concepts et les problmatiques majeures, de la fin du XIXe sicle nos jours en passant par les thories marxistes qui ont domin la majeure partie du XXe sicle. Les auteurs prsentent ainsi thories et mthodes qui ont permis de crer une nouvelle branche de lhistoire, en tentant de distinguer discours de lpoque et ralit tudie.

La premire partie est consacre aux diffrents groupes sociaux. Une premire approche consiste tudier les ordres (noblesses, clerg). Cela ne suffit cependant pas caractriser les divers groupes, qui se distinguent galement par leurs modes de vie (socits urbaines, cas particulier des ports, socits rurales). Une attention toute particulire est accorde aux marges (pauvres, perscuts religieux). Ces groupes sont encadrs par des instances qui structurent les communauts et nourrissent les reprsentations de lespace social. Un des principaux est la famille, dans un monde o le groupe prime sur lindividu, mais la religion encadre galement la socit ; les socits rurales possdent des caractristiques particulires.

Histoires sociale et culturelle ont eu tendance se rapprocher au cours des dernires annes. Un point devait donc tre fait sur la culture matrielle, en tant quinteraction de la socit avec lenvironnement et discriminant social. Les places de lart et de lducation dans les trois socits font galement lobjet dtude. Enfin, une quatrime partie est consacre aux contestations de lordre social. Si les lites jouent le rle dinterface avec lautorit monarchique, la signification des rvoltes populaires a t lobjet de trs nombreux dbats.

Dans chacune de ces parties, on assiste toujours un vritable effort pour comparer les trois socits et non une simple juxtaposition de tableaux. Pourtant, les auteurs ne sinterdisent pas de consacrer de courts chapitres un point particulier (la noblesse espagnole, la rvolte catalane de 1640, etc.) afin dapprofondir des sujets reprsentatifs ou peu connus. Surtout, un effort pdagogique a t fait afin de faire le point sur les problmes historiographiques : les recherches actuelles sont souvent replaces dans leur contexte, ce qui claircit le propos et aide ltudiant comprendre les enjeux.

Louvrage est luvre dune quipe internationale, ce qui a plusieurs avantages. Certains chapitres (comme celui sur la pauvret) sont ainsi rdigs par un chercheur franais, un espagnol et un britannique. Cette mthode permet galement douvrir la rflexion vers des problmatiques diffrentes et de proposer une bibliographie vritablement europenne dune grande richesse. Notons enfin une initiative intressante : donner ladresse et le courriel de chacun des auteurs, afin de permettre au lecteur dentrer en contact avec eux, voire de leur demander des prcisions.

Louvrage ne se rduit pas un manuel, mme de bon niveau : il est un guide de prparation pour les concours et une synthse bienvenue sur des thmatiques complexes. Il demeure toutefois fondamental de le comparer dautres ouvrages parus la mme occasion, comme Socits anglaise, espagnole et franaise au XVIIe sicle : Enjeux historiographiques, mthodologiques, bibliographie commente, coordonn par J.-P. Poussou, chez Armand Colin.

Rémi Mathis
( Mis en ligne le 18/10/2007 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)