L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Moderne  

La Guerre économique franco-anglaise au XVIIIe siècle
de François Crouzet
Fayard 2008 /  29 €- 189.95  ffr. / 424 pages
ISBN : 978-2-213-63601-6
FORMAT : 15,5cm x 23,5cm

L'auteur du compte-rendu : Hugues Marsat est agrg d'histoire. Enseignant dans le secondaire, il mne paralllement des recherches sur le protestantisme aux XVIe-XVIIe sicles.

Désaccord général sur les tarifs douaniers et le commerce

Les chiffres ont un temps fascin les historiens, principalement les dmographes mais pas seulement eux, mais les modes et les approches changent, conduisant une histoire culturelle ou un renouveau de lhistoire politique. Aussi le dernier livre de Franois Crouzet, minent spcialiste de lAngleterre hanovrienne et conomiste, dtonne-t-il quelque peu, moins par son sujet, la dimension conomique de la rivalit opposant France et Angleterre au XVIIIe sicle, que par le traitement de celui-ci: lutilisation exclusive des statistiques douanires publies par les deux pays.

La Guerre conomique franco-anglaise au XVIIIe sicle est donc prendre dabord dans le sens dune guerre commerciale, non pas tant pour le contrle des routes de navigation la guerre proprement dite nest voque ici que pour expliquer les fluctuations des changes, la seule exception du chapitre XIII qui tudie les conditions du commerce en temps de guerre mais pour la possession des monopoles commerciaux. Encore faut-il rappeler qu cette poque, la thorie conomique, marque par le mercantilisme, spcule sur un volume fixe du commerce avec en arrire-pense la hantise de voir les industries nationales seffondrer cause des importations, do la rivalit acharne pour sattribuer une part importante du commerce, do lapplication de principes protectionnistes et de monopoles, de marchs captifs, notamment entre une mtropole et ses colonies.

Or le sicle des Lumires est aussi celui dune intensification de la colonisation par les deux puissances europennes principalement, un sicle de forte croissance commerciale (2,3 % par an pour les exportations franaises entre 1716 et 1789). La rivalit ne porte donc pas seulement sur les seuls changes, lgaux ou non, entre la France et lAngleterre mais aussi sur le commerce de produit mondiaux, dont lun, le sucre, voit triompher la production des Antilles franaises, rexporte dans toute lEurope (chapitre III), le sucre anglais tant, il est vrai, en grande partie absorb par la population des les britanniques.

A lexception des chapitres consacrs au sucre et la traite des esclaves (chapitre XI), la mthode rigoureuse suivie par Franois Crouzet consiste une dclinaison des diffrents espaces commerciaux, de lEurope du Nord (chapitre IV) aux Indes orientales (chapitre XII), en passant par les espaces ibriques (chapitres V et VI), le Levant (chapitre VIII) et lAmrique (chapitre X), pour lesquels sont compares, dcortiques et analyses les donnes statistiques des deux pays.

Une mthode rigoureuse un premier chapitre se livre une critique des sources - mais combien aride, ce dont lauteur prend soin de sexcuser demi-mot dans son introduction. La richesse des donnes et des analyses fournies par La Guerre conomique au XVIIIe sicle lexcusera sans peine, mais il est plus difficile au lecteur de pardonner la scheresse du ton, qui donne parfois penser que louvrage a t conu comme une succession darticles scientifiques, mais aussi laspect un peu horrible de la froide comptabilit lorsque la traite est voque. Il ne faut cependant pas sen mouvoir outre-mesure, car une telle somme de travail se veut dabord un outil pour les chercheurs, mme sil a d concder lappareil critique de mise en repoussant les notes en fin de volume.

Hugues Marsat
( Mis en ligne le 18/06/2008 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)