L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

La Société française face au racisme - De la Révolution à nos jours
de Claude Liauzu
Complexe 1999 /  18.32 €- 120  ffr. / 190 pages
ISBN : 2-87027-742-3

La Société française face au racisme

C'est sous ce titre, dont la simplicit fait toute la force, que s'est ouverte au Muse de l'Homme Paris en 1995 une exposition visant briser tous les prjugs raciaux. En effet, toute "Patrie des Droits de l'Homme" que soit la France, le racisme y persiste. Qu'un parti politique raciste comme le Front National ralise des scores lectoraux de l'ampleur que nous leur connaissons, dans une indiffrence encore trop forte, a de quoi laisser songeur!

Ces faits ont amen Claude Liauzu, professeur l'universit Paris-VII, s'interroger sur les composantes particulires du racisme la franaise. La Socit franaise face au racisme est le fruit de ses recherches et de sa rflexion.
En quelques chapitres couvrant les deux sicles nous sparant de la Rvolution, l'auteur dresse un portrait peu glorieux du pays des Lumires. Coupe en deux en 1789, cette France-Janus, la fois nostalgique de l'Ancien Rgime et tte de proue des idaux progressistes, a tiss notre histoire nationale. Celle-ci, tudie dans la perspective du rapport l'altrit, est des plus passionnantes.

L'auteur, conscient de cette ambivalence franaise, mne ainsi de front l'tude des racismes - le pluriel importe - et de ceux qui s'y opposrent, rvolutionnaires et ractionnaires, dreyfusards et antidreyfusards, collaborateurs et rsistants, lepnistes et leurs nombreux adversaires.
Mais la ralit est plus subtile et ne rentre donc pas parfaitement dans ces rapports droite-gauche. Bien au contraire, l'un des fils rouges de l'historien est de montrer comment ce racisme se rencontre dans l'ensemble de la socit franaise. Les principes de 89 ne sont ainsi pas hors de tout soupon. Dans la ligne de Pierre Rosanvallon, Claude Liauzu explique que l'galitarisme et l'universalisme franais, principes dont la lacit est l'aboutissement logique, ont des effets pervers. Ces idaux humanistes, attachs au modle assimilationniste
rpublicain, mais naturellement europo-centrs, sont en effet porteurs du refus de la diffrence sous toutes ses formes. Les Franais, religieusement lacistes si l'on peut dire, sont hostiles au port du voile, par exemple. L'auteur voque de la sorte un dficit de dmocratie multiculturelle en France, dans un monde pluriculturel, aux identits recomposes.
Le problme colonial fut aussi l'occasion souvent rpte d'chauffoures raciales, dont les avatars actuels sont les batailles juridiques autour de la dfinition de la nationalit et de la questions des sans-papiers. L'universalisme franais, doubl de l'imprialisme de la fin du sicle dernier, porta notre pays la tte d'un puissant empire colonial dont il fut bien difficile de se dfaire.

L'poque de l'imprialisme colonial fut aussi celle de la monte du nationalisme, un nationalisme exclusif, pass de celui "ouvert" de gauche issu de la Rvolution, celui "ferm" de droite, raciste et antidreyfusard. Ce nationalisme s'est perptu, depuis, jusqu' nous et le FN qui en assume en partie l'hritage, via les ligues de l'entre-deux-guerres et l'pisode vichyssois, auquel l'auteur consacre un chapitre. Il esquisse d'ailleurs ici un regret : celui que le phnomne nationaliste ne soit pas autant trait par les historiens qu'il le mrite. Une critique injuste, tant le sujet bnficie d'une historiographie importante : Raoul Girardet, Michel Winock, Pierre Milza et d'autres historiens franais on trait dans de nombreux ouvrages de la question. En dehors de nos frontires, Eric Hobsbaum, Zeev Sternhell en on fait de mme. L'auteur insiste d'ailleurs fortement sur la thse largement conteste de ce dernier, concernant les origines franaises du fascisme europen des annes trente.

Pour illustrer ce "racisme ordinaire" des Franais depuis deux cents ans, Claude Liauzu a ainsi recours une bibliographie impressionnante pour chacun de six chapitres de l'ouvrage. Les rapports entre science et racisme font l'objet de dveloppements nombreux et fort intressants. Le poids du darwinisme dans les reprsentations, les discours scientifiques qui ont pu lgitimer les penses racistes; ou les dmonter comme le fit l'exposition parisienne - voque en introduction cette note de lecture - tout cela est expliqu avec talent. L'auteur cite galement la presse, la littrature (Vernes, Barrs, Herg, Cline...etc) et les autres media ns de la modernit, comme reflets de l'volution des mentalits. Une attention particulire est galement porte l'volution de la lgislation concernant le rapport de la socit franaise l'Autre, de l'mancipation des juifs en 1791 la loi Chevnement, en passant par l'abolition de l'esclavage en 1848... ou les lois antismites de 1940.

La prgnance du racisme dans la socit franaise de la fin de ce sicle est le fruit de cette histoire riche, faite de batailles, de conqutes et de retours en arrire. La dcolonisation, la prise de conscience de la prsence de l'Islam dans une France en crise, spectatrice de la monte impressionnante de l'islamisme dans le monde arabe depuis la rvolution iranienne, sont autant d'obstacles l'acceptation hexagonale de la diffrence... La France doit donc apprendre encore, et par-del ses multiples teintes rgionales, qu'elle "se nomme diversit".

Thomas Roman
( Mis en ligne le 13/08/2001 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)