L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

A l'école de l'Action française - Un siècle de vie intellectuelle
de François Huguenin
Lattès 1998 /  24.27 €- 158.97  ffr. / 637 pages
ISBN : 2-7096-1765-X

Comment peut-on être monarchiste ?

Comment peut-on tre monarchiste en France au XXe sicle ? Comment expliquer que, en dpit de l'indiscutable enracinement de la Rpublique, l'ide du retour d'un roi sur le trne des Captiens ait constitu l'ide directrice de l'une des plus influentes cole de pense de la premire moiti du XXe sicle ? Voici la question laquelle Franois Huguenin s'efforce de rpondre dans le livre qu'il consacre aux ides de Charles Maurras, ses disciples et ses hritiers.

Assurment, voici un livre utile, tant l'opprobe qui est tombe sur l'Action franaise et son inspirateur en raison la fois de son antismitisme et son vichysme, avait fini par en faire un modle-repoussoir, aussi mal connu que souvent cit. Et pourtant, en dpit de l'insuccs de quelques tentatives politiques directes, voici un mouvement qui a vraiment fait cole dans l'entre-deux-guerres et dont le rayonnement dpassa largement le cercle troit des militants engags pour marquer vritablement une gnration.

L'auteur nous rappelle dans un premier temps que Maurras conut une synthse originale du positivisme d'Auguste Comte, du traditionalisme de Maistre et Bonald, du corporatisme de Le Play et La Tour du Pin, puisant galement dans les doctrines de Taine, Renan et Fustel de Coulanges. Rejoignant par l le syndicalisme rvolutionnaire, il dnonait la dictature exerce au nom de la dmocratie et appelait l'insurrection violente, craignant avant tout l'inaction.

Les gnrations intellectuelles qui se succdrent sont tudies les unes aprs les autres. L'auteur, diplm de Sciences-Po a systmatiquement dpouill les sources mmes de la doctrine du mouvement et prsente, citations l'appui, les livres les plus marquants : Dictateur et roi, Enqute sur la monarchie, L'avenir de l'intelligence, pour n'en citer que quelques-uns et les articles de la Revue critique des ides et des livres ainsi que la Revue universelle. Un gros travail, sans conteste, mais dont la prsentation est ici quelques peu indigeste, s'apparentant un peu trop une collection de scolastiques fiches de synthse insuffisamment digres. Sans doute tait-il trop ambitieux de vouloir prsenter un sicle de vie intellectuelle comme une succession d'tudes ponctuelles. En dpit d'une tentative conclusive, il manque incontestablement une vraie synthse d'ensemble. Malgr tout, le mrite de cet ouvrage est d'exhumer quelques textes peu ou mal connus et de rappeler combien des auteurs comme Lon Daudet, Jacques Bainville, Thierry Maulnier, Jean de Fabrges, Massis influencrent la pense de leur temps.

Contrairement une ide reue, l'apoge de l'Action franaise doit sans doute tre situe non pas au moment de la condamnation par le Vatican, mais la veille de la Premire guerre mondiale. La saigne que celle-ci opra dans les rangs des jeunes militants du mouvement fut telle que jamais, selon Huguenin, elle ne s'en releva vraiment. Perdant une partie de sa substance, le mouvement versa dans une violence purement rhtorique, sans prise sur le rel, se laissant aller une drive conservatrice qui, d'ailleurs, provoqua plusieurs dissidences. Georges Valois, Dimier, Bernanos se sparrent de l'Action franaise, dus de son incapacit changer le cours des choses. C'est, sans doute, dans le domaine de la critique littraire que cette cole s'avra la plus fconde.

Avec beaucoup de prcision, l'auteur explique l'attitude de Maurras pendant la guerre. Inspir jusqu' l'aveuglement par le souvenir de l'Union sacr, celui-ci fit de la fidlit au Marchal Ptain la ligne de force de son attitude, rejetant aussi bien la collaboration que la rsistance, faisant preuve d'une germanophobie non moins virulente que son anglophobie, s'enfermant dans des contradictions insolubles.

Aprs la guerre, l'cole clata en plusieurs groupes, les deux ples principaux tant constitus par Aspects de la France et La Nation franaise. A la tte de cet organe, Pierre Boutang (disparu en 1998) entreprit de moderniser la pense de Maurras, vacuant l'antismitisme, reconnaissant que le matre, en rejetant dos--dos rsistance et collaboration par fidlit au Marchal, n'avait sans doute pas senti o se trouvaient les forces de renouveau de la nation. La partie la plus novatrice de l'ouvrage concerne sans conteste les annes les plus rcentes, que l'auteur connat bien. Les hritiers, au sein notamment de la revue Raction, continuent aujourd'hui de rejeter la "dmocratie totalitaire" et de dnoncer tous ses maux, la publicit, le consumrisme, l'individualisme.

L'auteur, disciple convaincu et militant de l'cole qu'il tudie - il se cite lui-mme plusieurs fois -, termine par un vibrant plaidoyer en faveur de cette "pense traditionnelle", dont il invite les partisans se serrer les coudes en attendant des jours meilleurs. Il montre clairement, au total, que l'Action franaise joua le rle anticonformiste d'empcheur de penser en rond, refusant les ides dominantes de son temps - l'hritage de la Rvolution, le libralisme, le parlementarisme. Par ses excs mme, elle se mit dans l'impossibilit d'agir, brandissant le drapeau blanc de la monarchie comme un recours miraculeux aux maux de la socit moderne mais se rvlant elle-mme incapable d'avoir une prise sur le rel.

Jérôme Grévy
( Mis en ligne le 13/08/2001 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)