L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Appelés en Algérie - La parole confisquée
de Claire Mauss-Copeaux
Hachette 1999 /  18.32 €- 120  ffr. / 333 pages
ISBN : 2-01-235475-0

Une mémoire méconnue : la guerre d'Algérie des appelés

Claire Mauss-Copeaux est agrge d'histoire: dans le cadre de la prparation de sa thse, elle a t conduite mener une srie d'entretiens avec d'anciens appels du contingent en Algrie. Ce livre est issu en trs large partie de ces rencontres.

Appels en Algrie soulve de nombreux problmes mthodologiques. Lis aux autres handicaps dont souffre ce travail, ils conduisent adopter une position critique largement rserve.

D'emble, la premire limite qui surgit est lie la constitution du corpus de tmoins lui-mme. Prcurseur en matire d'histoire orale, Philippe Joutard qui a prfac l'ouvrage, anticipait sur la remarque puisqu'il prcise d'emble que "quelques bons esprits s'tonneront de l'troitesse du groupe, une quarantaine d'interviews". Et comment faire autrement ? Avec 39 tmoins slectionns, il s'agit de couvrir une priode s'tendant du mois d'avril 1956 (rappel des disponibles par Guy Mollet) au mois de juillet 1962 (indpendance de l'Algrie).
C'est galement un large territoire qu'il convient de baliser ainsi qu'une multitude d'units militaires. Le seul point commun aux tmoins, qui devrait permettre de dgager des observations comparables, est leur localisation gographique actuelle : le dpartement des Vosges. Il ne s'agit donc mme pas de leur localisation gographique au moment de leur mobilisation. L'auteur postule ce sujet que les tmoins ont une mmoire particulire de l'Occupation et de la Rsistance, les Vosges ayant t trs marques par la Seconde guerre mondiale. Cette mmoire particulire influencerait celle, plus rcente, de la guerre d'Algrie. Pourquoi pas ? Est-ce pour autant fondamental ?

Appels en Algrie est un travail d'historienne. Pourtant, tout au long des pages, l'auteur se place dans une optique trs proche de la sociologie. Cela est bien sr ncessaire, il n'est pas question de nier ici la dimension clairement sociologique du thme abord. Mais la sociologie a ses rgles. Bien plus que l'histoire, la sociologie a recours aux techniques quantitatives. Bien sr, on ne saurait envisager d'tablir des moyennes et des carts-types, compte tenu du caractre restreint du corpus; toutefois l'auteur aurait d avoir davantage recours aux quantifications systmatiques de ses affirmations. L'ouvrage y aurait gagn en rigueur.
De mme, l'auteur reconnat avoir eu recours diverses techniques d'entretien: le rcit de vie et le questionnaire notamment. La diversit de ces techniques ne risque-t-elle pas de brouiller davantage l'analyse ? N'aurait-il pas t plus profitable d'adopter une technique unique et mdiane comme l'entretien semi-directif ?

L'aspect le plus gnant de l'ouvrage se manifeste lorsque Claire Mauss-Copeaux adopte le point de vue du psychanalyste. La statut de la "psycho-histoire" est encore ambigu, ds lors, l'utilisation rpte de concepts tels que le "travail de deuil", le "travail de mmoire", le "mal-tre" ou encore la "mmoire militante" ne va pas sans soulever divers problmes dans la mesure ou le sens de ces concepts est peu explicit.

Pour ne pas tomber dans le mme travers que l'auteur, nous ne nous attarderons pas sur la dimension idologique de son ouvrage, dont le ton n'est pas sans rappeler le "Manifeste des 121", Les Damns de la terre de Frantz Fanon et parfois mme, la prface qu'avait rdige Jean-Paul Sartre pour le mme Fanon. Prsente tout au long de l'analyse, elle nuit invitablement l'objectivit du propos. Les analyses rductrices (p. 198 : "la violence de la guerre a fait suite la violence coloniale et le racisme a permis l'une et l'autre") alternent ainsi avec les visions naves (p. 205 : "les esprances et les rves de leurs vingt ans ont t balays par la guerre coloniale").

Que retenir en dfinitive du livre de Claire Mauss-Copeaux ? Le thme, tout d'abord. Il est en effet indiscutable que celui-ci n'a gure t abord par les historiens, phnomne largement dommageable l'historiographie de la guerre d'Algrie. Dans cette optique, le souci de l'auteur de s'y atteler est parfaitement louable. Mais, au regard des dfauts mthodologiques, on eut prfr qu'elle se contente d'une prsentation comparable celle adopte par Pierre Bourdieu et ses collaborateurs dans La Misre du monde. Dans ce dernier ouvrage, tout le discours des tmoins est retranscrit : c'est sans doute ce qui fait le plus cruellement dfaut dans Appels en Algrie, compte tenu de l'inefficacit de l'appareil critique.
Et si l'auteur a su avoir recours aux archives du Service historique de l'arme de terre afin de valider certains discours, la multiplication des jugements partiels et partiaux montre combien l'ouverture plus large des archives serait salutaire. En ce sens, la publication par le S.H.A.T. du tome second de La Guerre d'Algrie par les documents est une initiative qu'il convient de saluer.

Guillaume Zeller
( Mis en ligne le 13/08/2001 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)