L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Sortir de la Grande Guerre - Le monde et l'après-1918
de Stéphane Audoin-Rouzeau , Christophe Prochasson et Collectif
Tallandier 2008 /  30 €- 196.5  ffr. / 511 pages
ISBN : 978-2-84734-493-6
FORMAT : 14,5cm x 21,5cm

L'auteur du compte rendu : Thrse Krempp mne une recherche en doctorat l'Ecole des hautes tudes en sciences sociales sur l'arme franaise d'Orient pendant la Premire Guerre mondiale. Avec Jean-Nol Grandhomme, elle a publi Charles de Rose, pionnier de l'aviation de chasse (ditions de la Nue Bleue, septembre 2003).

La sortie de guerre

Trs tt, les historiens se sont intresss aux suites de la Premire Guerre mondiale. Les armistices, les traits de paix, la reconstruction au sein de chaque pays, tout cela a t tudi et englob dans la notion daprs-guerre, une notion largement connue aujourdhui du grand public. Depuis quelques annes, le concept de sortie de guerre est venu l'affiner, en devenant plus spcifiquement un champ dinvestigation des historiens. Stphane Audoin-Rouzeau et Christophe Prochasson, qui dirigent cet ouvrage collectif, estiment que la notion daprs-guerre est trop simplificatrice et quelle ne rend pas compte de la complexit et de la dure avec lesquelles une population quitte un conflit long et meurtrier. Au contraire, le concept de sortie de guerre suggre la dure dun processus complexe et htrogne, et permet une attention plus marque aux porosits manifestes entre guerre et paix. Pour de nombreux pays dailleurs les combats ne cessent pas avec les armistices de 1917 et 1918 mais se prolongent pendant plusieurs annes.

S. Audoin-Rouzeau et Ch. Prochasson, deux spcialistes de lhistoire culturelle, ont runi pour cette tude une quipe internationale dhistoriens. Les dix-sept contributions du livre sont elles-mmes regroupes en cinq parties. La rpartition des pays belligrants se fait selon leur situation en 1918: pays vainqueurs (France, Grande-Bretagne, tats-Unis, Italie mais aussi Tchcoslovaquie); pays vaincus (Allemagne, Autriche, Hongrie); pays ayant subi une occupation (Belgique, Roumanie, Yougoslavie); pays qui connaissent une prolongation des combats (Russie, Pologne, Empire ottoman, Grce); et enfin mondes coloniaux (dominions britanniques et colonies franaises).

Mais ces catgories ne rendent pas compte de la complexit et de la varit des sorties de guerre. Ainsi, plusieurs pays occups sont en mme temps dans le camp des vainqueurs et des bnficiaires du conflitalors que certains pays victorieux, comme lItalie, se considrent dpossds de leur victoire. La dfaite refuse en Allemagne par la population ne permet pas la sortie de guerre vritable du pays. Cependant, lorganisation par pays facilite un rapide travail de comparaison entre les diffrentes situations.

Bien sr, le poids des morts, le deuil, viennent contrebalancer avec force la profondeur de la victoire. Dautre part, se pose la question de la dmobilisation des socits auparavant mobilises par et pour la guerre. Dmobilisation militaire bien sr, mais aussi dmobilisation politique, conomique, morale et psychologique. Aprs plusieurs annes dinvestissement collectif dans le conflit, comment sest organis le retour aux normes, branles par plus de quatre annes de guerre? Voil la question centrale de louvrage.

En 1914, lentre en guerre se fait brutalement, mais aprs la signature des diffrents armistices de lautomne 1918, la paix ne se rinstalle que lentement. Nulle part le temps de paix ne peut tre restaur du jour au lendemain. Il nest pas facile dentrer en guerre. Il est plus malais encore den sortir. Cest le constat principal de ce livre. Ltude des sorties de guerre permet de mieux comprendre le redploiement de violence qui sinscrit dans la continuit de la Grande Guerre et qui marque toute la premire moiti du XXe sicle.

Thérèse Krempp
( Mis en ligne le 24/02/2009 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)