L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Paris dans la collaboration
de Cécile Desprairies
Seuil 2009 /  20 €- 131  ffr. / 648 pages
ISBN : 978-2-02-097646-6
FORMAT : 15,5cm x 24cm

Prface de Serge Klarsfeld.

Paris réquisitionné

De 1940 1944, la Ville-Lumire connut un long couvre-feu et dut se plier vivre lheure nazie. Elle se vit galement dpossde de ses atours: dinnombrables immeubles, privs ou publics, furent en effet confisqus par loccupant afin dabriter les institutions administratives, conomiques, politiques, militaires ou culturelles.

Ccile Desprairies sest attache une tche titanesque en entreprenant de cataloguer exhaustivement les adresses o staient installes les autorits du Reich et les instances de la collaboration. En sappuyant notamment sur la consultation scrupuleuse darchives, la chercheuse a pass au peigne fin les vingt arrondissements de cette capitale dont on la devine aussi connaisseuse quamoureuse. Cest une tout autre manire dy dambuler que dapprendre que, derrire des faades aujourdhui muettes ou anodines, survinrent des vnements qui dcidrent des tournants de lHistoire ou en poncturent le sombre quotidien.

Qui se souvient encore o eut lieu la sordide exposition Le Juif et la France ou celle du sculpteur Arno Breker? Et dans quel htel se tinrent les djeuners de la trahison des comploteurs contre Hitler? O logrent le couple Morand, Jean Cocteau ou Emmanuel Berl? Dans quelle rue tait sis tel bordell autoris que frquentait assidment Drieu la Rochelle? Le moindre endroit est fich avec une minutie de philologue, des restaurants aux librairies, des cinmas aux coles, des siges de partis aux bureaux de rdaction des grands journaux. Desprairies a adopt une prsentation dune lisibilit irrprochable.

Chaque btiment ou maison comporte un bref descriptif architectural et historique. Suit lindication de ce quoi elle a t affecte (ministre, services de la Kommandantur, entrept, cour de justice, hygine, plaisir, etc.), quels faits tragiques ou anecdotiques sy sont produits, etc. Parfois, une notice informative apporte un clairage ncessaire au profane sur lorgane se cachant derrire un obscur acronyme ou sur la vracit de certaines donnes. Desprairies rappelle par exemple que le procs de la bande Manouchian (les rsistants de LAffiche rouge) se droula lHtel continental et non la Maison de la Chimie, comme on le croit en gnral.

Attraits supplmentaires, insufflant vie et consistance cet ouvrage qui pourrait sans cela se rsumer une sche numration. Dune part, les nombreux propos rapports, recueillis par des tmoins de premire main comme Jnger, Cline, Arletty, lAmbassadeur Abetz ou Guitry. Dautre part, les photos saisissantes, manant pour la plupart de la propagande allemande. Instantans dune intensit rare et surgis dun continent englouti: ainsi de ce baiser chang entre un jeune soldat de la Wehrmacht et quelque employe de maison de tolrance; des tribunes dAuteuil envahies de hauts grads loccasion de la rouverture de lhippodrome; de la Vnus offense du Louvre dont le marbre se dtourne des regards que lui jettent avec concupiscence deux officiers de la Wehrmacht.

Si trange que cela paraisse, cette rfrence, authentique guide dune topographie bel et bien disparue, pourrait se lire dune traite, comme un roman racontant les turpitudes dune femme meurtrie et contrainte la soumission, mais qui sut, aprs maintes avanies, recouvrer son visage davant lhumiliation. Une femme qui sappelait Paris.

Frédéric Saenen
( Mis en ligne le 28/04/2009 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)