L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Napoléon et Joseph Bonaparte - Le pouvoir et l'ambition
de Vincent Haegelé
Tallandier - Bibliothèque napoléonienne 2010 /  32 €- 209.6  ffr. / 638 pages
ISBN : 978-2-84734-464-6
FORMAT : 14,5cm x 21,5cm

L'auteur du compte rendu : Archiviste-palographe, docteur de l'universit de Paris I-Sorbonne, conservateur en chef du patrimoine, Thierry Sarmant est a publi Les Demeures du Soleil, Louis XIV, Louvois et la surintendance des Btiments du roi (2003), Vauban : l'intelligence du territoire (2006, en collaboration), Les Ministres de la Guerre, 1570-1792 : histoire et dictionnaire biographique (2007, dir.).

Le Bonaparte italien

Vous navez rien de lEmpereur, disait-un jour le prince Napolon Napolon III. quoi le souverain aurait rpondu, dsabus: Si! Jai sa famille. Ce court dialogue, sans doute invent, rsume la mauvaise rputation des Bonaparte auprs de la postrit. Autour de Napolon Ier, gnie inspir, conqurant et lgislateur, ce ne serait que mdiocrit, bassesse, avidit, bouffissure dorgueil.

Un examen serr de la personnalit de Joseph, lan de la famille, et de ses rapports avec son prestigieux cadet appelle nuancer ce jugement svre. Hritiers lun et lautre du choix politique effectu par leur pre (le ralliement la France), Napolon et Joseph se trouvent la veille de la Rvolution dans des positions similaires. Ils se sont frotts la culture des lites nobiliaires auteurs de lAntiquit, thtre du Grand Sicle, romans de Jean-Jacques Rousseau mais leur situation au sein de cette lite est loin dtre assure. Le bouleversement de lordre des choses est une source de prils, mais aussi dopportunits. Et voil comment, par une combinaison difficile dmler de hasard, didalisme et de sens de lintrt bien compris, une famille de petite noblesse corse se retrouve du ct de la Rvolution, et mme un moment de la Terreur jacobine.

En ce dbut de trajectoire napolonienne, litinraire de deux frres est parallle mais non confondu. Joseph choisit une carrire civile, le droit et la politique, et cultive les racines italiennes du clan. Il prend ses grades universitaires luniversit de Pise et sjourne en Toscane.Une fois que la fortune de Napolon se dessine partir de 1795 le cadet devient an et Joseph, comme tout le clan, entre dans son sillage. Est-ce dire que les Bonaparte soient les parasites de la fortune du grand homme? y regarder de plus prs, on ne constate rien de tel dans les annes agites du Directoire. Le premier affairiste de la famille, cest bien Napolon, qui mdite toutes sortes de tripotages. Et si lui-mme pousse ses parents, ce nest pas par pur dsintressement, mais de faon jouir des relais de confiance qui lui font dfaut tant son ascension a t rapide.

Cest ainsi que, sous le rgime directorial, Joseph se retrouve dput au Conseil des Cinq-Cents, ambassadeur Parme, puis Rome (1797). Accessoirement, il acquiert, par des voies sans doute inavouables, une importance fortune qui lui permet dacheter la belle proprit de Mortefontaine, au nord de Paris. Entr au Corps lgislatif puis au Conseil dtat sous le Consulat, il participe aux grandes ngociations diplomatiques avec les tats-Unis, lAutriche et lAngleterre.

Avec lEmpire, Joseph devient le second personnage de ltat, prince, grand lecteur, snateur de droit, mais semble avoir refus de devenir roi dItalie, par crainte de finir, suivant ses propres termes, comme mannequin politique: Napolon nayant pas dhritier mle, il peut nourrir lesprance de lui succder Ds 1806, pourtant, il accepte dtre plac sur le trne de Naples. Cest lapoge de sa carrire politique: Joseph aime et connat lItalie, et il sait sentourer dune quipe de qualit (Miot, Roederer, Saliceti, Mathieu Dumas). Le clbre transfert sur le trne dEspagne, en juin 1808, marque le commencement du divorce avec Napolon. Madrid, Joseph ne sera jamais quun pion du jeu imprial, un roi-soliveau rejet par ses sujets et sans influence sur le cours des vnements.

Ayant d fuir son royaume devant lavance des troupes anglaises, le roi dchu se retrouve en France la fin de 1813 pour que Napolon le nomme lieutenant gnral de lEmpire charg de la dfense de Paris, tandis que lempereur livre les combats dsesprs de la campagne de France. Cest surtout aux intrts de la famille que Joseph songe alors, poussant la paix, voire labdication de son frre, avec larrire-pense dassumer la rgence pendant la minorit de Napolon II. Cest un pygme qui veut se grandir, crit lempereur Marie-Louise (14 mars 1814). nouveau employ pendant les Cent-Jours, le prince sexile ensuite aux tats-Unis, puis en Angleterre, nouveau aux tats-Unis et enfin Florence, o il meurt en 1844. Dans cet tonnant parcours, le tropisme italien, contrari mauvais escient en 1808, aura prvalu jusquau bout.

Vincent Haegel met bien en valeur les ambiguts du personnage, intelligent mais indcis, aimant le pouvoir mais rebut par la violence, tour tour subjugu par son frre et impatient de sa domination. Comme Napolon, comme toute leur gnration, Joseph est un homme des Lumires tardives, irrligieux, adepte de rformes administratives et dinnovations conomiques. Les Franais du temps taient moins tonns que les historiens daujourdhui par cette alliance dides librales et de pratiques empruntes labsolutisme clair qui caractrise les Napolonides. Cest que derrire les habits brods, les titres pompeux, les royaumes htivement btis, leurs contemporains sentaient que les Bonaparte taient rests, avant tout et en dpit de tout, des enfants de la Rvolution.

Thierry Sarmant
( Mis en ligne le 02/03/2010 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)