L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Le Maurrassisme et la littérature - L’Action française, Culture, société, politique (IV)
de Michel Leymarie , Olivier Dard , Jeanyves Guérin et Collectif
Presses universitaires du Septentrion - Histoire et civilisations 2012 /  26 €- 170.3  ffr. / 314 pages
ISBN : 978-2-7574-0401-0
FORMAT : 16,0 cm × 24,0 cm

L'auteur du compte rendu : Charg d'enseignement en FLE l'Universit de Lige, Frdric Saenen a publi plusieurs recueils de posie et collabore de nombreuses revues littraires, tant en Belgique qu'en France (Le Fram,Tsimtsoum, La Presse littraire, Sitartmag.com, etc.). Depuis mai 2003, il anime avec son ami Frdric Dufoing la revue de critique littraire et politique Jibrile.

Maurras : un nationalisme esthétique en héritage

Aprs avoir consacr un volume lhritage maurrassien en matire de culture, les ditions Septentrion ont pris le parti denvisager les rapports privilgis entretenus par LAction franaise avec la littrature. Un vaste programme quand on sait combien de grands crivains adhrrent au mouvement, ou du moins saffichrent comme compagnons de route ou sen revendiqurent comme les hritiers.

Au centre de la fconde triangulation que dfinissent lesthtique, la littrature et le nationalisme, on rencontrera en tout premier lieu la figure tutlaire de Frdric Mistral, qui Martin Motte consacre une substantielle tude. Il y montre notamment quel point le pote provenal, chef de file du Flibrige, sera le vritable matre crire comme agir dun Maurras qui sera compltement branl lors de sa mort en 1914. Ladmiration tait telle que Motte en vient mettre lhypothse que Maurras sest identifi Mistral au point de reproduire son existence et comme si la littrature, matrice commune de leurs destines, avait t pour eux le substitut dune impossible politique, le dernier bastion de lHarmonie dans un monde en proie au chaos. La fascination envers lauteur de Mirio perdurera puisque, vingt ans aprs sa disparition, presque jour pour jour, ctait encore en sa mmoire que le Martgal composait un pome pendant que linsurrection du 6 fvrier battait son (et sang) plein.

travers une tude lallure acadmiquement irrprochable, il demeure perceptible que Jean El Gammal rend un hommage discret limmense talent de Lon Daudet, dont on ne peroit pas encore aujourdhui sans doute parce que cela nest pas de bon ton limportance de lenvergure de critique. Daudet le fils avait la plume froce que lon sait, et entre les mains du mdecin quil tait, le scalpel se transformait souvent en couteau de boucher. Trois noms sont associs la postrit de Lon Daudet, et ce sont ceux de trois gants: Proust, qui naurait peut-tre pas reu de si bonne grce le Goncourt en labsence de lauteur des Morticoles dans le jury; Bernanos, que Daudet remarqua en 1926 avec le long branlement quest Sous le soleil de Satan; Cline enfin, dont il pronona un loge enflamm dans les colonnes de lAF, ce qui ne fit pas que des heureux. Mais Daudet navait-il pas rtorqu un jour Pol Neveux, que le Voyageavait scandalis: La patrie, je lui dis merde, quand il sagit de littrature?

Le dialogue littraire au sein de lAF ne se cre pas quentre individualits, mme sil est particulirement intressant de replonger au cur des polmiques qui clatrent, par exemple entre Maurras et Claudel. Limplication est galement collective, soit quelle concerne des groupes un tant soit peu structurs (La Jeune Droite) soit quelle relve de tenants dune mme gnration, non-revendique et identifie de lextrieur (les Hussards, par exemple). Chez la Jeune Droite, reprsente par Maxence, Fabrgues, Maulnier et Brasillach, lempreinte maurrassienne est indniable, mais Olivier Dard a tenu affiner les liens entre esthtique et politique pour aboutir ce quil nomme un bilan en demi-teinte, marqu la veille du conflit de 1940, non pas un total dsaveu de Maurras, mais un retour de balancier vers Barrs; certains personnalistes verront en effet dans le chantre du Culte du moi une rponse plus pertinente la crise de leur temps. Marc Dambre recentre quant lui linfluence littraire de Maurras parmi les Hussards sur Roger Nimier, via le truchement de Pierre Boutang. Les Laurent, Don et autres Blondin auront envers leur grand an une rvrence lucide, qui les rendra sensibles au pote, lhomme de culture et de civilisation, mais fort peu au polmiste prnant le politique dabord.

Maintes autres divergences et convergences sont dcouvrir dans ce volume, o aucun nom nest omis, de Bourget Gide, de Blanchot Laudenbach, et dont le champ de rflexion dpasse les frontires hexagonales pour transporter le propos dans le Portugal de Pessoa ou la Roumanie de lentre-deux-guerres. Un seul regret: celui de voir se clore une passionnante srie de recueils o les principaux axes de lhritage maurrassien auront t envisags avec toute la scientificit requise. moins que, dici deux ans

Frédéric Saenen
( Mis en ligne le 18/12/2012 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)