L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Une histoire du théâtre à Paris - De la Révolution à la Grande Guerre
de Jean-Claude Yon
Aubier - Historique 2012 /  29 €- 189.95  ffr. / 448 pages
ISBN : 978-2-7007-0188-3
FORMAT : 15,2 cm × 24,0 cm

Voir aussi :

- Laurent Mannoni et Stphanie Salmon (dir.), Les Enfants du paradis, Marcel Carn - Jacques Prvert, Editions Xavier Barral, 2012, 264p., 48, ISBN : 978-2-36511-018-1

Lauteur du compte rendu: Philippe Poirrier est professeur dhistoire contemporaine lUniversit de Bourgogne. Il a notamment publi Les Enjeux de lhistoire culturelle (Seuil, 2004), dirig Politiques et pratiques de la culture (La Documentation franaise, 2010) et LHistoire culturelle. Un "tournant mondial dans lhistoriographie? (EUD, 2008).


Le temps de la ''dramatocratie''

Dans cet ouvrage, la charnire de la synthse et de lessai, Jean-Claude Yon, historien du spectacle vivant, propose une plonge dans lunivers du thtre parisien au XIXe sicle. On a peine imaginer aujourdhui la place quoccupait le thtre dans la socit du temps. La notion de dramatocratie que lauteur emprunte un journaliste amricain, correspondant en 1838 du New York American Paris vise rendre compte de la place dune pratique culturelle qui touche de prs ou de loin toute les strates de la socit, et qui est au centre de la vie publique. Lauteur souligne combien les pouvoirs publics demeurent sensibles cette question: il sagit la fois de matriser le nombre de thtres et de contrler, par un systme de censure, le rpertoire. La libert du thtre, proclame ds les dbuts de la Rvolution franaise, est vite abandonne, et ne sera vraiment acquise que sous la phase librale du Second Empire. Le dcret du 6 janvier 1864, qui accorde la libert industrielle, traduit lobsolescence du systme des privilges et le rle dsormais essentiel du march. Il profite au rpertoire lyrique, notamment loprette. La censure perdure longtemps, mme sous les rgimes rpublicains. Il faut attendre 1906 pour que la suppression de la ligne budgtaire qui permet de rmunrer les censeurs entraine de facto sa disparition.

Au-del de la place de la politique thtrale, louvrage analyse les structures de la vie thtrale (lentreprise, les interprtes, les modalits de la reprsentation) et montre la diversit des rpertoires et des spectacles: formes traditionnelles avec les grands genres littraires et les pices lyriques; formes nouvelles avec les mlodrames et les vaudevilles; sans oublier lmergence de formes spectaculaires, de la danse la frie. Plus de 32000 pices sont cres dans la capitale, entre 1800 et 1900. Surtout, le thtre demeure un lieu de sociabilit: les lites sy rencontrent dans leur loge, et se donnent en spectacle. Les classes populaires, qui migrent progressivement du parterre au paradis (ou poulailler), restent trs prsentes: bruyantes et revendicatives, elles font du thtre un lieu de dbat politique; configuration tolre par les pouvoirs publics tant que le dbat reste circonscrit la salle de spectacle.

Lmergence de nouveaux loisirs, des spectacles de curiosit au cirque, du music-hall aux spectacles sportifs, puis le cinma, contribuent, la fin du sicle, faire perdre au thtre son public populaire. La socit du spectacle et la culture de masse allaient sceller la fin de la dramatocratie. Les contemporains les plus aviss, comme Andr Antoine ds le dbut des annes 1890, ont bien peru cette mutation essentielle, que la coupure de la Grande Guerre acclrera encore.

Cette somme est un exemple particulirement russi dune histoire culturelle sensible la cration, la diffusion et lappropriation des biens culturels. Jean-Claude Yon confirme galement la plus-value heuristique que constitue une pluridisciplinarit matrise au service dune analyse contextualise de la vie culturelle, saisie dans toutes ses dimensions.

On pourra complter cette lecture par le catalogue de lexposition que la Cinmathque franaise a consacr, du 24 octobre 2012 au 27 janvier 2013, au film Les Enfants du Paradis de Marcel Carn. Louvrage, richement illustr et comportant plus de 200 documents, analyse dans tous ses aspects ce chef duvre du cinma de qualit franaise : la condition du cinma franais sous lOccupation (Pascal Ory), lamiti cratrice liant Carn, Prvert, Trauner et Kosma (Carole Aurouet), les sources dinspiration historiques et littraires (Laurent Mannoni), lcriture du scnario (Carole Aurouet), le tournage (Laurent Mannoni et Stphanie Salmon), les acteurs et les costumes de Mayo (Stphanie Salmon), la musique de Kosma (Stphane Lerouge), la production (Herv Joly) et finalement, la stratgie de sortie et laccueil critique du film en 1945 (Serge Toubiana). Marcel Carn sut reconstituer avec talent lambiance de ce boulevard du crime qui fut, sous la Monarchie de Juillet, un des hauts lieux de la vie thtrale parisienne. Le film, qui vient de ressortir en salle, est galement disponible, depuis octobre 2012 en DVD et en Blu-ray, dans une version restaure ralise par Path et excute par les laboratoires LImmagine Ritrovata et clair Group pour la partie image et L.E.Diapason pour la partie son.

Philippe Poirrier
( Mis en ligne le 18/12/2012 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)