L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Dictionnaire Martin Heidegger
de Philippe Arjakovsky , François Fédier , Hadrien France-Lanord et Collectif
Cerf 2013 /  30 €- 196.5  ffr. / 1450 pages
ISBN : 978-2-204-10077-9
FORMAT : 16,2 cm × 20,0 cm

L'auteur du compte rendu : Ancien lve de l'Ecole Normale Suprieure, Agrg d'histoire, Docteur s lettres, sciences humaines et sociales, Nicolas Plagne est l'auteur d'une thse sur les origines de l'Etat dans la mmoire collective russe. Il enseigne dans un lyce des environs de Rouen.

600 entrées pour Heidegger

Bien quil nen ait gure laiss de traces, Martin Heidegger lisait et apprciait la posie et la pense de Paul Valry. Dans larticle quil lui consacre, Franois Vezin rappelle que ds 1945, Frdric de Towarnicki, de retour de Todtnauberg, citait dans un article des Temps modernes, les propos que Heidegger lui avait tenus sur un homme de la qualit de Valry, veilleur et lanceur dalerte lOccident sur la gravit des prils de lpoque. Choisir, comme le faisait Heidegger, la comparaison avec Valry, pote officiel de la Troisime Rpublique, minemment franais et classique, essayiste admir de la crise de lEurope, intellectuel libre, rest en France occupe, son poste malgr tout pour protester, ft-ce par lloge appuy au confrre Juif Bergson devant lAcadmie franaise en 1941, refusant la Collaboration, le grand Valry dcd la mme anne, qui avait accueilli le marchal Ptain lAcadmie avant guerre mais avait pris ses distances et auquel la France de la Libration, sur lide du gnral de Gaulle, avait rendu lhommage tout aussi appuy de funrailles nationales, tait en effet un moyen saisissant dexpliquer aux Franais la mission que Heidegger stait assign comme philosophe, y compris en restant en Allemagne nazie: dfendre dans le cadre des institutions, dans sa sphre daction, la dignit de lesprit, le rle de la pense authentiquement libre et cependant absolument rigoureuse, sans quitter la patrie lheure du malheur. Habile et opportune, la rfrence Valry ne relevait pas seulement dune tactique de communication. Comme le dit Vezin, Heidegger avait sans doute dcouvert Valry par les traductions de Rilke, mais aussi par les fameux essais pessimistes de 1919-1922, qui retinrent son attention. Les hommes auraient pu se rencontrer au Congrs Descartes de 1937 Paris. Aprs guerre, Heidegger cite encore nommment ce Valry essayiste dans la confrence de 1959 Terre et Ciel de Hlderlin. Peu aprs, Heidegger offrit Eugen Fink la traduction de 1960 par Celan de La jeune Parque! Jean Beaufret citait dailleurs Valry surabondamment, au got de Char: Penseurs sont gens qui repensent et qui pensent que ce qui fut pens ne fut jamais assez pens. Propos valryen que Heidegger aurait pu signer!

Mais aussi ces vers, peut-tre les plus beaux de la langue franaise: Patience, patience, patience dans lazur! / Chaque atome de silence est la chance dun fruit mr. Car Heidegger nous laisse avec des paroles et des silences mditatifs qui sont des invites penser et des occasions dapprofondissements fconds dune pense qui fut une perce philosophique historique au sens fort (historiale, comme on dit maintenant en franais). Et le prsent dictionnaire nous propose justement de revenir sur les mots de la pense heideggerienne, de les comprendre correctement et de les mettre en relation les uns avec les autres. Comme lquipe des auteurs a un rapport professionnel luvre de Heidegger et parfois vcu lhomme Heidegger et son milieu, quils ont surtout lambition daider le lecteur de bonne volont et lamateur clair entrer dans ''lunivers mental'', si l'on peut dire, de Heidegger, les notices sont bien plus que des dfinitions de notions pour dissertation de classes prparatoires. Et comme les auteurs partagent aussi en gnral la qualit danciens tudiants, collgues et collaborateurs de Franois Fdier, leurs articles communient dans des valeurs de travail et dans un but: prsenter un tableau cohrent des chemins de vie et de pense de Heidegger, rendre compte de lunit dun des esprits majeurs du sicle et de ce quil nous laisse repenser aprs lui. Chez Heidegger en effet, tout se tient dun bout lautre, disait Beaufret. Dans le temps dune vie comme dans lespace de luvre. Encore faut-il comprendre en quoi consistent ces liens, en vitant les raccourcis qui finissent en contre-sens!

Les champs couverts par ces 24 spcialistes en 1450 pages sont varis et tendus.On y trouvera bien entendu les notions incontournables: au hasard, et entre autres, althia, allemand, altrit, anthropologie, art, atome, berger de ltre, Dasein, tant, tre, Europe, histoire, habiter, hermneutique, humanisme, il y a, instant, libert, Logos, mditation, monde, nant et nihilisme, On, origine, peuple, posie, possibilit, substance, systme, technique, temps, Terre, utilit, valeurs/penser en valeurs, vrit, etc.Signalons dans cette srie des articles peut-tre moins attendus, mais tout fait lgitimes car portant sur des thmes abords explicitement par Heidegger, comme philologie, mathmatique, christianisme, mort de Dieu ou thologie, ou plus inattendus : ordinateur, racisme, amour, sexualit, fminit, pudeur ou thique et mmeconsommation et conomie. Heidegger navait-il pas mdit Le Travailleur dErnst Jnger et la question du travail moderne? Cest dans cette srie des notions quon trouvera atre et atre, nologismes de Grard Guest, termes baroques auxquels le lecteur des bonnes vieilles traductions de Kahn, Corbin, Waehlens ou Granel nest pas habitu, mais que les lecteurs familiers de Fdier et de ses collaborateurs connaissent dj.

Cest dailleurs un trait caractristique de ce dictionnaire quil reprend en une synthse aussi claire que possible tout le travail de cette quipe de traducteurs et commentateurs, hritiers de Jean Beaufret, qui oeuvrent depuis des dcennies offrir Heidegger une expression et une expressivit franaises dans un no-franais assez archasant dont les trouvailles audacieuses peuvent en dstabiliser plus dun. Parti-pris justifi par la faon mme de Heidegger: car, pour suivre le dossier de ltre (Sein), devenu Seyn(dailleurs repris Schelling) chez le second Heidegger, qui le biffe bientt dune croix de saint Andr, on ne peut nier que le penseur a travaill linguistiquement, de la faon la plus visible, lobjet (et sujet) de la Question ! Ltre nest pas ce quon croit et quon appelait tre: il faut remonter une approche plus originelle et originaire, par-del mme les Pr-socratiques, tout ensemble, vers une langue et une pense plus adquates. Do le tour tymologisant et vieil-allemand du vieux Heidegger, ne craignant pas de heurter le lecteur contemporain, en forant la langue.

Fdier et ses amis essaient de faire de mme avec les moyens propres du franais, ce qui implique aussi den dpasser les limites actuelles et den solliciter les potentialits mdivales et renaissantes, parfois plus proches du latin et du grec et surtout libres de droit pour des usages nouveaux. Ainsi ltre repens pourrait se dire atre, vieux mot franais oubli (dsignant un clotre servant dossuaire et souvent dcor dune danse de mort: quon aille voir latre de saint Maclou, Rouen), dans une crase datrium (maison, lieu de lhabiter) et dtre (foyer domestique, conservatoire des braises do peut repartir le feu de la pense), en assonance cependant avec ltre, galvaud.

On peut bien sr sinterroger sur les chances dune telle entreprise. Questionnement lgitime propos du terme davenance, cens traduire Ereignis, quon rendait autrefois, de faon plus immdiate, par Evnement, mais que Beaufret dj suggrait de traduire Propriation, en jouant sur la racine allemande Eigen (Propre). Fdier, dans sa rcente traduction des Beitrge zur Philosophie (1936-38), second opus magnum de Heidegger signal dans le dictionnaire sous le titre dApports la philosophie, livre qui parat en mme temps que le dictionnaire, sous-titreen franais par : De lavenance. Ces nouvelles traductions peuvent dsorienter le lecteur, qui devra identifier des uvres connues sous leurs nouveaux titres, et retrouver sous le nologisme qui le remplace lancienne terminologie des traducteurs prcdents et la notion allemande, sil la connat. On dira que ce nouvel effort de traduction peut tre propice une comprhension plus profonde. Soit! Mais force est de constater que le gnie de lallemand, li luvre et la nouvelle langue de Luther dun ct, labsence dune norme acadmique la mode franaise dautre part, pose bien des problmes de transposition notre langueet quaucun correspondant franais ne fera retentir tous les harmoniques de lallemand, chaque langue ayant son jeu propre. Nest-il pas un peu vain ds lors de prtendre plus de fidlit par une course sans fin sollicitant de plus en plus un franais aux limites du comprhensible, ncessitant son tour un dictionnaire spcial? Ne court-on pas le risque par exemple avec avenance de crer autant la stupeur et lincomprhension que ltonnement salutaire dsir? Car on admettra quavenant en franais na gure de rapport en premire impression avec lide dun vnement historial ou dune appropriation en pense de ltre, au sens objectif et subjectif. Fdier lui-mme dans un texte de son livre Regarder Voir, traduisait Ereignis autrement.

Au fond, comme le dit bien lui-mme Fdier, dans larticle sur la notion de Kehre, peu importe la traduction choisie, puisque lessentiel est de bien comprendre (ce qui nest pas chose aise). Mais tout prendre, Fdier prfre garder loriginal allemand au lieu de traduire par tournant, terme plein dambiguts et source de malentendus et de simplifications sur le processus de la pense, le dpassement de la mtaphysique et sur le rapport de Heidegger son uvre (la distinction entre premier et second Heidegger). Autre terme quon trouvera en allemand: Sprache. Il ny a pas darticle langue dans le dictionnaire, mais seulement, si l'on peut dire, langue allemande, langue grecque ou langue franaise.

Logiquement - et comment dissocier? -, le dictionnaire traite aussi des rfrences culturelles de la rflexion heideggerienne: quil sagisse dcrivains, tels Benn et Rilke, Dostoevski et Tolsto, Mallarm et Proust; de peintres, comme Czanne; de musiciens comme le Bach des Passions, Mozart (le bien-aim, vecteur de la grce inatteignable), Stravinski ou Wagner (le nationaliste enthousiaste et idologue suspect); de philosophes, auxquels Heidegger consacrait cours et sminaires (Hraclite, Parmnide, Platon, Aristote, Augustin, Thomas dAquin, matre Eckhart, Descartes, Leibniz, Kant, Fichte, Hegel, Marx, Schelling, Schopenhauer, Nietzsche) ou de penseurs pour lui majeurs, des professeurs respects de sa jeunesse comme Dilthey, Rickert; des ans admirs tels Simmel, Max Weber, et surtout Max Scheler ou Emil Lask. Sans oublier Bergson, Blondel et bien sr Husserl! Il faut inclure dans ces frquentations intellectuelles des figures qui, comme Ernst Jnger ou Celan, Jean Beaufret ou Ren Char, entrent dans luvre comme des amis et de grands contemporains en dialogue avec le penseur de Fort Noire. Les anciens tudiants, devenus disciples et amis, parfois commentateurs, traducteurs et auteurs pour leur compte, ont aussi leurs notices (Hannah Arendt, Hans Georg Gadamer, Karl Lwith, Walter Biemel, Franois Fdier, etc.).

La notice logieuse sur le rle de Fdier dans la traduction et la rception de Heidegger en France est lgitime, mais on peut tre gn par lemphase de la formule finale de Pascal David sur Fdier cheville ouvrire et me de cette rception: sans prcision sur la priode considre, la formule est maladroite et injuste, au moins par rapport Beaufret; et l'on imagine que Franois Fdier lui-mme a d hsiter entre censurer son collaborateur et lui dire son embarras. Apparaissent quelques philosophes russes que Heidegger respectait et lisait, et rciproquement, comme Lon Chestov ou Simon Frank (bel article lire!). Daccord pour Bibikhine, traducteur et mdiateur sovito-russe, mais ce dernier voyait des parents entre Heidegger et lcrivain-penseur russe-blanc conservateur Vassili Rozanov, mconnu en France malgr les bonnes traductions de Jacques Michaud: pourquoi ne rien en dire? Daccord pour Bespaloff, mais pourquoi pas Nicolas Berdiaev, lecteur de Heidegger, qui le lisait trs certainement de son ct et dont il a certainement mdit les analyses sur la diffrence Marx-Lnine, ou marxisme-bolchvisme? On peut regretter dautres oublis. Ainsi la relation avec Jaspers est traite de faon qui pourrait tre dveloppe notre sens (pas de mention des Notizen zu Heidegger), et on dirait que les auteurs minimisent ou attnuent la dimension polmique de rapports humains et intellectuels, qui furent au dbut excellents. Quant Nicolai Hartmann, son nom nest mme pas mentionn: or ce grand professeur, qui accepta le poste Berlin que Heidegger refusa, est lauteur dune uvre importante et surtout le rival en ontologie de Heidegger, alors quon sait que les hommes se lisaient et se critiquaient. Hartmann accusait de subjectivisme et danthropologisme, tandis que Heidegger encourageait ironiquement les tudiants faire... leur initiation chez son clbre concurrent. Certes Heidegger ne mettait pas cet auteur au cur de sa rflexion ni de ses textes; mais pas davantage Zvetaiva, potesse russe contemporaine, elle, traite pour sa parent avec sa pense: certes, elle passa par Fribourg-en-Brisgau, quand Heidegger ny enseignait pas.

Le dictionnaire rend compte aussi de la vie de Martin Heidegger, au moins en ses vnements les plus importants, les plus marquants, tant au niveau personnel quau niveau socio-historique. Et l'on sait que ces derniers sont le sujet des dbats les plus disputs! Quon se reporte aux notices: parti national-socialiste, nazisme, Fhrer, Hitler ou mme Shoah (pourquoi pas simplement extermination des Juifs et plus gnralement gnocide ? Car ces sujets sont lis par le thme de la politique au temps de la Technique). Inattendu:Mai 68, o il est question un instant de lagitateur D. Cohn-Bendit, se prsentant plus tard en arendtien! Et puis il y a les paysages, le territoire vcu et affectif de Heidegger, son Heimat: Messkirch natal et la hutte familiale de Todtnauberg, Marbourg et Fribourg en Brisgau les universitaires, ou le Rhin sans oublier Berlin o Heidegger dcida de ne pas aller, et Paris o il passa finalement, sans oublier la Grce finalement visite, et la Provence, cette autre Grce. Gographie incluant lespace culturel mdit: le Japon du Zen!

A vrai dire, notre classification pour tre pratique ne rend pas forcment compte des passages plus souples que certaines notices permettent dune approche thortique une dimension personnelle et historique du thme considr. Ainsi le nazisme est la fois un vnement majeur de la vie de Heidegger, mais aussi un thme de son travail sur le nihilisme. Et quoi de plus logique de la part dun penseur de lhistorial qui prtendait penser son temps dans le mouvement de lOccident, comme la question de ltre de faon profondment historique? Le chalet de Heidegger en Fort Noire ntait pas une tour divoire; la retraite du penseur lui offrait un refuge pour mditer loin des bruits parasites mais ne le coupait nullement du plus essentiel de lactualit. Etait-il possible pour Heidegger de ne pas voir lurgence de thmatiser historiquement le racisme comme idologie du 19me sicle, devenue plus criminogne que jamais? Seul le retrait dans lespace de la pense donne la distance pour prendre la mesure des choses, par-del lmotion du vcu. Seuls les ignorants prtendront que cela rvle une indiffrence au prsent et la souffrance humaine. Ne disons rien des polmistes qui nient mme le souci chez Heidegger de lthique, insenss qui ne voient pas que tout chez Heidegger en un sens est thique, et combien plus que bien des bavards des valeurs!

Impossible de tout citer: louvrage est trs riche. Il permet dutiles mises au point sur des sujets qui le mritent: ainsi sur la proximit Adorno-Heidegger, par-del la polmique du Jargon de lauthenticit. Et pourtant il nest pas exhaustif (ce qui est peut-tre impossible). Parmi les absencestonnantes : Thomas Mann, alors que Heidegger en tudia de prs La Montagne magique, en compagnie de Hannah Arendt, et quil en fut marqu profondment ; ou cologie, puisque Arne Naess, philosophe norvgien, partageant avec Heidegger le got des sports de montagne et un rapport intense la Nature, citait Heidegger comme une des sources de la Deep Ecology. Une telle notice avait notre sens autant de lgitimit que celle sur lconomie.Et pourquoi pense juive et pas pense russe, alors que Heidegger suivait son volution? Pour combler certains manques, un index aurait t utile, en complment des listes alphabtiques et thmatiques des entres: il et permis de butiner dun article lautre et de constituer en imagination larticle manquant et dsir. On peut dailleurs parfois sinterroger sur le principe de slection retenu et sur la part des intrts personnels de nos spcialistes. Ce sont leurs choix, conscients ou pas, et cest l quune orientation densemble de lquipe se dgage; on pourrait dailleurs imaginer un autre dictionnaire, avec des notices complmentaires et parfois mme peut-tre des interprtations un peu diffrentes.

Malgr ces rserves et regrets que tel lecteur exigeant prouvera peut-tre parfois ( chacun ses attentes!), cest un bel outil de travail et de rflexion, trs instructif et stimulant, un livre utile lire son rythme et par tous les bouts.

Nicolas Plagne
( Mis en ligne le 19/11/2013 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)