L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

La Grande Guerre. Une histoire culturelle
de Philippe Poirrier et Collectif
PU Dijon - Histoire 2015 /  20 €- 131  ffr. / 300 pages
ISBN : 978-2-36441-139-5
FORMAT : 15,0 cm × 23,0 cm

Philippe Poirrier a collabor Parutions.com

L'auteur du compte rendu : Thrse Krempp mne une recherche en doctorat l'cole des hautes tudes en sciences sociales sur l'arme franaise d'Orient pendant la Premire Guerre mondiale. Avec Jean-Nol Grandhomme, elle a publi Charles de Rose, pionnier de l'aviation de chasse (ditions de la Nue Bleue, septembre 2003).


L'art de la guerre

Les nombreuses manifestations organises dans la plupart des villes et villages de France tmoignent du succs du Centenaire de la Grande Guerre, mais aussi de son appropriation populaire. Cet intrt pour la Premire Guerre mondiale, toujours grandissant depuis les annes 1990, lui redonne, juste titre, une place matricielle dans la mmoire collective.

Louvrage prsent ici souhaite valoriser les rsultats de plusieurs recherches sur la guerre et permettre une appropriation de ces rflexions par un large public. Les thmes tudis relvent de lhistoire culturelle, mais aussi dune certaine forme dhistoire sociale, les deux nayant pas forcment lieu de sopposer. La premire partie de louvrage sinterroge sur les acteurs du monde de lart et de la culture: comment ont-ils vcu, larrire comme lavant, la Grande Guerre? Comment participent-ils leffort de guerre? La seconde partie analyse les productions culturelles du temps de guerre: comment ont-elles t marques par le conflit? Pour chaque expression culturelle, matrielle ou non, les contributeurs de louvrage prsentent les modalits de la production, les formes de circulation et les caractristiques de la rception.

Avec son article sur la Grande Guerre des journalistes, Laurent Martin sinterroge la fois sur la censure (censure officielle, auto-censure, bourrage de crnes) et sur la propagande, organise ou spontane, au sein de la presse crite. Une autre contribution prsente les ractions de la communaut scientifique internationale face la guerre. Les changes et la coopration entre scientifiques franais et allemands ont profondment pti du climat dhostilit ambiant, chacun cherchant distinguer et stigmatiser la science de lennemi.

Le monde sportif, bien tabli en France en 1914, sest galement investi dans leffort de guerre du pays: la zone de lavant fut un lieu de pratique du sport, et les priodiques spcialiss ont cherch donner un sens sportif la guerre, par lintermdiaire notamment de laviation. En effet, jusquen 1916 au moins, la guerre arienne pouvait tre considre comme plus propre, les pilotes taient censs combattre avec un tat desprit plus sportif, plus chevaleresque. La production artistique de laprs-guerre et de lentre-deux-guerre, avec ses expositions et ses grands salons, est incluse dans ltude consacre aux artistes.

La seconde partie de louvrage nous propose, entre autres, une tude sur les lments de langage lis la guerre et limpact linguistique de la Grande Guerre: les processus de transferts, demprunts et dhybridation du vocabulaire. Une autre contribution sintresse ce qui est communment appel lartisanat de tranches, pratique artistique trs en vogue sur le front et larrire, qui consistait rcuprer, remployer et transformer les matriaux issus de la guerre industrielle.

Un article concernant la production et la diffusion des photographies nous permet de relativiser le poids de la censure sur la production visuelle illustrant la guerre. La censure tait perue au dbut de la guerre comme un lment indispensable dans la perspective dune victoire rapide. La censure devint vraiment visible partir de 1916, elle fut alors considre comme une contrainte forte et vigoureusement critique. Cependant, elle ne fut pas en mesure de tout surveiller, et notamment les espaces de circulation entre lavant et larrire qui taient nettement plus importants quon ne limagine. Une autre contribution sinterroge sur le sort du patrimoine pendant la guerre: victime collatrale majeure de la guerre moderne et de ses moyens techniques de plus en plus destructifs. Les biens culturels dans les zones de conflit ont bnfici de la concurrence franco-allemande en matire de plan de sauvetage et de prservation du patrimoine.

Ce livre enrichissant aborde des thmes varis et nous montre, une fois de plus, que la Premire Guerre mondiale est encore une source de recherches importantes.

Thérèse Krempp
( Mis en ligne le 16/03/2016 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)