L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Otto Abetz et les Français - ou l’envers de la collaboration
de Barbara Lambauer
Fayard - Pour une histoire du XXe siècle 2001 /  30 €- 196.5  ffr. / 895 pages
ISBN : 2213610231

Un diplomate nazi

La figure d’Otto Abetz, telle que la fait redcouvrir Barbara Lambauer dans l’imposante biographie qu’elle lui consacre, jette assurment une nouvelle lumire sur la collaboration ; ou, plus exactement, comme le titre le rappelle, sur l’envers de la collaboration.

Homme raffin et cultiv, fin connaisseur et amoureux sincre de la France (il pousa mme une Franaise), Abetz n’tait pas le moins dsign pour revtir, dans notre pays vaincu et occup, les habits d’ambassadeur du IIIe Reich. N en 1903 dans une famille modeste, ce professeur de dessin est, ds les annes 1920, l’un des promoteurs de la rconciliation franco-allemande et organise personnellement des rencontres entre jeunes et anciens combattants de part et d’autre des rives du Rhin, notamment en qualit de responsable de la Reichsjugendfhrung. Il accueille avec une certaine indiffrence l’arrive d’Hitler au pouvoir et n’adhre que tardivement au parti national-socialiste - en 1937 -, prfrant poursuivre sur l’injonction de Ribbentrop son action, partir de 1935, au sein du Comit France-Allemagne, vritable ppinire de futurs collaborationnistes de plume et de poigne. La notorit de spcialiste des questions franaises qu’il acquiert en la circonstance, comme ses contacts parisiens, nombreux et solides, lui valent donc de sjourner dans la capitale jusqu’en juin 1939, lorsque les autorits franaises, qui le souponnent d’espionnage, exigent son expulsion vers l’Allemagne sur fond de dgradation des relations diplomatiques des deux pays.

La victoire de l’Allemagne le ramne en France par la grande porte. Il est nomm ambassadeur Paris par le Fhrer dont il est peu peu devenu un conseiller cout. Loin de l’image d’arbitre de la vie culturelle de la capitale et d’hte pris et affable du Tout-Paris, le rle d’Abetz dans la mise en place et la systmatisation de la collaboration est trs nettement rvalu la hausse par Barbara Lambauer. L’importance de son action dans la spoliation du patrimoine culturel, l’instauration de la politique antismite de Vichy, l’amiti qui le lie Laval - dont il facilite le retour en avril 1942 -, le soutien apport un Darlan qu’il instrumentalise l’envi, tmoignent de l’tendue de son influence comme de ses pouvoirs d’autant plus prement dfendus qu’il n’a pas toujours bnfici de la mme confiance Berlin, au point qu’il y est rappel quelques mois aprs le succs du dbarquement alli en Afrique du Nord en novembre 1942. Directement impliqu dans l’assassinat de Georges Mandel en 1944, Abetz est condamn en 1949 par le Tribunal militaire de Paris aux travaux forcs. De recours en demandes de grce, il est finalement libr en 1954, comme de nombreux Allemands condamns alors en France.

Du livre de Barbara Lambauer, arm d’un impressionnant appareil critique, peut-tre parfois austre pour l’honnte lecteur, il faut avant tout retenir l’importance de la responsabilit de l’Allemagne dans la collaboration et les malheurs de la France, quelque active que ft la part prise par le rgime de Vichy. Il faut galement se souvenir que derrire le francophile distingu se tenait un homme entirement acquis la cause nazie qu’il servit et dfendit fidlement.


Jérôme Cotillon
( Mis en ligne le 22/02/2002 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)