L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

L‘Ecole et la Patrie - Histoire d’un désenchantement, 1914-1940
de Olivier Loubès
Belin - Histoire de l'éducation 2001 /  18,30 €- 119.87  ffr. / 221 pages
ISBN : 2701130069

L‘école de la patrie ?

dpasser lirritation cause par un vocabulaire volontiers jargonneux et la complaisance certaine de lauteur user dune syntaxe alambique, louvrage dOlivier Loubs se lit avec un intrt certain. La mthode de travail, qui exploite la richesse de la littrature existante mais sollicite aussi, en les mentionnant avec habilet, des ressources souvent indites, est srieuse en mme temps quelle sait convaincre. De la sorte - et ctait bien l le dsir de lhistorien - un va-et-vient prometteur et justifi est opr entre le discours distill dans les lignes des manuels (faut-il rappeler linfluence culturelle considrable des petits Lavisse ?), les confessions des professeurs et le rsultat dcouvrir, souvent avec motion, dans les cahiers dlves.

Le regard se porte sur les liens, tendus ou distendus, qui unissent cole - quelle soit laque ou confessionnelle - et patrie, enseignement et sentiment national pendant ce quil est commun dappeler lentre-deux-guerres. Il faut remercier Olivier Loubs dapporter une analyse personnelle sur ce que spontanment lon croit connatre. Cette ouverture est permise par le recours immodr la citation qui, loin de sapparenter un procd facile, enfonce un peu plus le clou au fil des pages puisquune glose, voire une exgse des textes, est fournie, tayant une dmonstration qui serait peut-tre sans cela perue comme redondante. Le choix est fait, par celui qui sattache ltude de limaginaire politique de la socit franaise, doffrir deux parties autonomes, lune chronologique, lautre davantage thmatique. La premire se propose danalyser la place du patriotisme lcole. La priode est scande de trois moments qui rappellent dabord la brutalit du Premier conflit mondial et son patriobellicisme fond sur la haine de lenvahisseur , ensuite, dans les annes 1920, aprs un deuil ncessaire, le rejet du sentiment guerrier et lclosion dun autre qui veut clbrer la paix, croire aux succs de la SDN ainsi quen des valeurs pacifiques et terriennes, enfin, la dfaite desprances de paix ne dans la dcennie 1930 face une guerre devenue inluctable.

Un second chapitre, volontairement situ sur des brises diffrentes, tudie la question de lcole unique et la place du syndicat national des instituteurs et sa fonction sociale. Olivier Loubs russit un livre difficile car il parvient montrer comment lcole est institutrice de la nation de la salle de classe aux tribunes de lAssemble, sans la limiter au seul rle de son enseignement, [mais] en la replaant dans la culture politique de son temps .

Agnès Callu
( Mis en ligne le 27/04/2002 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)