L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Religion et culture de 1800 à 1914 - Allemagne - France - Italie - Royaume Uni

Editions du Temps 2002 /  21,01 €- 137.62  ffr. / 351 pages
ISBN : 2-84274-175-7

Coordonn par Hlne Frechet

La religion des modernes

Les nouvelles questions l’agrgation d’histoire sont toujours l’occasion d’entreprises ditoriales nombreuses. Par del l’aspect commercial, elles sont aussi le moyen de mettre en avant des champs de recherche souvent peu connus et des plus intressants. Tel est le cas en histoire contemporaine cette anne. De nombreux ouvrages paraissent ou reparaissent autour des rapports entre culture et religion dans les principales socits europennes du XIXe sicle. Les ditions du Temps publient ainsi un recueil d’articles voquant certains aspects de cette question, sous les plumes de spcialistes d’histoire religieuse et culturelle.

Les rapports entre la religion et la culture au sicle de la mort de Dieu, pour paraphraser Nieztsche, sont d’une complexit dsemparante. On ne saurait les rduire au concept de dchristianisation. En effet, le XIXe sicle, sicle de la scularisation, est aussi celui de la survivance du religieux, des rsistances et des adaptations des diffrentes glises un bouleversement profond que le passage de la tradition la modernit rsume.

Le prsent ouvrage claire cette complexit. Les grands problmes inhrents la question - les rapports entre les Eglises et les Etats, la question cardinale de l’enseignement, la place de Rome au sein du catholicisme, les relations entre les diffrentes confessions, etc... -, sont abords au travers d’exemples concrets et prcis.

Citons parmi les diffrentes interventions celle de Louis-Pierre Sardella, auteur d’une thse sur Mgr Mignot, archevque d’Albi et acteur de la crise moderniste du dbut du XXe sicle. L’historien dcrit de manire fort intressante le malaise catholique vis--vis des nouveaux courants exgtiques venus notamment du protestantisme et d’Allemagne. Bernard Plongeron, professeur honoraire l’Institut Catholique de Paris, propose un panorama des rapports entre le christianisme et la question sociale depuis Saint-Simon jusqu' la condamnation romaine du Sillon de Marc Sangnier en 1910.

La mmoire est un enjeu d’importance l’poque de l’affrontement de Marianne et Sainte-Genevive ; Christian Amalvi lui consacre un article passionnant dcrivant les batailles entre des reprsentations et des historiographies antagonistes : la monarchie catholique du Franc Clovis s’oppose la rpublique laque du Gaulois Vercingtorix. Tout aussi passionnantes sont les tudes de Jean Baubrot sur l’avnement indit d’un pluralisme religieux par la mise en place du systme concordataire et d’Andr Encrev, spcialiste du protestantisme, sur l’attitude des protestants envers la lacisation et ses enjeux.

Enfin, les arts ne sont pas oublis avec trois collaborations sur les arts liturgiques, l’Opra et la Peinture. Yves Bruley montre ainsi comment l’opra, en se sparant de la musique religieuse au XIXe sicle, alors que la tradition baroque confondait les genres, reflte la scission fondamentale entre le spirituel et le temporel cette poque. Comme la libert dsigne par Constant, la religion des modernes entre dfinitivement dans la sphre prive.

S’adressant au premier chef l’agrgatif d’histoire, ce recueil ne sera pas d’un apport moindre pour ceux que ces questions intressent. Le tourbillonnement intellectuel et culturel de ce sicle mconnu tmoigne de l’importance et de la complexit de la crise du religieux. On pourra cependant regretter que les exemples donns, sans compltement dlaisser les autres pays, se concentrent majoritairement sur la France.

Thomas Roman
( Mis en ligne le 22/05/2002 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)