L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

La France politique, XIXème – XXème siècle
de Michel Winock
Seuil - Points histoire 2003 /  10.50 €- 68.78  ffr. / 608 pages
ISBN : 2020588951

Nouvelle dition

La France politique, XIXème – XXème siècle

Ni droul chronologique scrupuleux de deux sicles d’histoire rpublicaine franaise, puisque l’ouvrage se compose essentiellement de textes publis dans la revue L’Histoire, ni vritable thse sur la France rpublicaine, cette France politique se feuillette en fait plus qu’elle ne se lit d’une seule traite. Pour autant, ce recueil de textes crits, rassembls et remis jour par Michel Winock, Professeur mrite l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et cofondateur de L’Histoire, se rvle passionnant, la mesure de son sujet : la Rpublique et ses avatars depuis deux sicles dans notre pays.

On le sait, l’enracinement rpublicain en France ne s’est pas fait sans soubresauts. Les diffrents rgimes rpublicains n’ont jamais recueilli un assentiment unanime (pas plus du peuple que des lites) tant divergeaient les lectures de ce modle d’organisation politique, en mme temps idal, souvent (mais pas ncessairement) corollaire du concept dmocratique. Les annes rpublicaines sont complexes lire : la rpublique n’est l’apanage d’aucun groupe politique clairement dfini : les dbuts de la IIIme du nom ne sont-ils pas, pour une large partie du personnel politique aux commandes mme, que la simple attente de mieux, ce mieux revtant la dignit royale ou impriale ?

Quelles sont donc, dans ces conditions, les valeurs fondatrices du modle rpublicain la franaise ? Le rassemblement autour de la sauvegarde de la Patrie reste longtemps le seul lment qui soude le citoyen-lecteur autour de son rgime.

Les annes passent, les rsistances demeurent. La rpublique semble certes dsormais relever de l’incontestable acquis. Pour autant, si l’on s’accorde sur le primtre, l’on diverge encore sur le trac intrieur. Nous voici dans les fameuses passions franaises sur lesquelles s’tait pench l’historien Theodor Zeldin : Affaire Dreyfus, tentations antiparlementaires ou encore Front National, auquel Michel Winock consacre un large chapitre. Passions qui ne sont au demeurant pas l’apanage de la seule droite ! La gauche, et singulirement sa partie la plus extrmiste, n’est pas en reste : si le Parti communiste, version Place du Colonel Fabien, semble (tout au moins smantiquement) s’accommoder de la rpublique, quel sens lui donne-t-il prcisment ? Il y a loin sans doute entre sa rpublique sociale et la dmocratie parlementaire telle qu’on la pratique dans nos hmicycles. Mais il y a sans doute loin aussi entre le PCF la Thorez et le PCF version Manu Chao et Beigbeder tel qu’on le distingue dsormais la fte de l’Huma !

Qu’en est-il aujourd’hui de la rpublique au moment o les passions semblent s’tre estompes et o le consensus parat s’tre dessin autour de celle-ci ? Serions-nous rentrs dans le temps de la maturation politique ? C’est en effet, quelques nuances prs, (constitution perfectible ou monte des extrmes), nuances sans doute endognes, le verdict de Michel Winock.

Alexis Vialle
( Mis en ligne le 24/04/2003 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)