L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Le rôle social de l'historien - De la chaire au prétoire
de Olivier Dumoulin
Albin Michel - Bibliothèque Histoire 2003 /  22.50 €- 147.38  ffr. / 343 pages
ISBN : 2-226-13484-0
FORMAT : 15 x 23 cm

Compte-rendu par Dominique Margairaz. Aprs un DEA d'Histoire Sciences-Po et un DEA de Sciences politiques, il est actuellement doctorant l'IEP de Paris o il travaille sur les rapports entre les historiens et le nationalisme la Belle Epoque.

Du métier d'historien

Depuis quelques annes, les historiens ont t amens, non sans quelques rticences, s'interroger sur leur propre discipline, en faisant "l'histoire de l'histoire" ou en ayant recours l'pistmologie. Olivier Dumoulin est un de ceux qui se sont penchs rcemment sur le rle de l'historien dans la socit contemporaine mais galement sur les conditions d'mergence de la communaut scientifique partir de la fin du XIXme sicle. Son livre repose sur deux parties distinctes : la premire revient sur les volutions rcentes du mtier d'historien, ses accointances avec le priv, le monde judiciaire et mdiatique. La suite propose un panorama chronologique de la place sociale de l'historien au cours d'un XXme sicle, sicle turbulent pour la corporation.
L'ouvrage nous prsente les derniers avatars du mtier, comme l'expertise ou l'audit en histoire. Le processus de professionnalisation entam lors des premires annes de la IIIme Rpublique prend un nouveau tour l'heure de la mondialisation.

Le spcialiste en histoire doit s'adapter un march du travail gagn par la spcialisation technocratique, la privatisation et la juridicisation. Principalement situs aux Etats-Unis ou au Canada, ces nouveaux mtiers de l'histoire (missions d'expertise, rapports administratifs, missions pour dfendre les droits des exclus de l'histoire et de la politique comme les Amrindiens et les Inuits du Canada, enqute historique sur le destin des biens juifs spolis partir de la priode 39-45) offrent de nouvelles perspectives professionnelles mais bousculent les rgles d'une corporation aux lois bien tablies. La mthode historique et l'exigence scientifique se heurtent progressivement ces pratiques librales. L'historien se mue en praticien au service de la justice, de l'entreprise, des organisations internationales.

Les rcents procs Papon et Touvier, en France, durant lesquels intervinrent des historiens aussi minents que Ren Rmond, Robert Paxton ou Henri Amouroux, participent de ce mouvement. Ces historiens ont pu dposer en tant que spcialistes de l'occupation allemande, mais ils ne connaissaient pas les pices du dossier. Ce surgissement dans l'arne de la justice a provoqu des remous au sein mme de la profession, rvlant sa fragmentation. Certains y ont vu un dmenti du principe de neutralit cher Marc Bloch (l'historien ne doit pas se prendre pour un procureur).

D'un autre ct, cet vnement traduit l'utilit sociale de l'histoire, toujours la recherche de passerelles avec le grand public. Outre-Atlantique, les historiens sont rgulirement convoqus pour appuyer des dcisions de justice difficiles. En France, ce tropisme est attnu par le souci d'indpendance scientifique de la communaut historienne rtive ce genre de manifestation, posture qui semble d'ailleurs obtenir les suffrages de l'auteur.

Olivier Dumoulin sonde le positionnement de l'historien entre science et politique. Depuis la IIIme Rpublique et la cration de l'histoire scientifique nationale rpublicanise (Ernest Lavisse), la communaut s'est forge autour de l'objectivit et de la scientificit absolue de ses travaux. A son apoge sociale, entre 1880 et 1920, l'histoire est devenue le parangon de la science franaise et ses reprsentants ont t parmi les dpositaires majeurs de l'enseignement rpublicain lacis.

Chargs de diffuser l'amour de la patrie et de promouvoir la cohrence de la nation dans un contexte politique explosif (concurrence politique, conomique et culturelle avec le Reich), les historiens ont rapidement gagn galons et prestige au sein d'un Etat moderne en plein dveloppement. L'auteur revient sur cet ge d'Or par le truchement du parcours de Gabriel Monod, l'un des fondateurs de l'histoire professionnelle scientifique, qui influa notamment sur les dbats accompagnant l'Affaire Dreyfus.

La Grande Guerre consacre pleinement le pouvoir idologique et la place politique de la communaut. Des hommes comme Charles Benoist ou Albert Thomas passent allgrement de l'histoire la carrire politique et administrative. Durant l'aprs-guerre, subissant le poids de la technicisation et de la spcialisation, l'historien devient chercheur et se carre bientt dans l'apolitisme qui sied aux employs de l'Etat (rle du CNRS). La fin de la Seconde Guerre mondiale achve de sparer l'histoire-science de la politique. Dans une priode ou la bipolarisation idologique est puissante, l'histoire apparat comme un refuge l'engagement subjectif ou trop subversif. Ainsi, l'auteur dpeint les diffrents visages du spcialiste du pass, tour tour crivain d'histoire et professeur savant, chercheur aujourd'hui avant peut-tre d'entrer dfinitivement dans l're de l'expert en histoire.

Paralllement cette nouvelle professionnalisation ou privatisation de l'histoire, la figure de l'crivain-historien continue de susciter l'intrt. L'go-histoire initie par l'historien et diteur Pierre Nora, jeune acadmicien, illustre le succs du tmoignage savant et l'apport d'une "autobiographie critique" devenue un style part entire. Pourtant, il semble que la corporation des historiens franais bute sur une contradiction majeure : la difficult concilier les exigences d'une science de plus en plus perfectionne et la ncessit de garder des contacts avec le public, ou ce qu'on pourrait appeler le "sens commun", afin de pouvoir communiquer les rsultats de ses recherches. On peut regretter qu'Olivier Dumoulin n'aborde pas cette question et que ce livre n'embrasse pas une approche plus analytique et sociologique du monde des historiens.

Dominique Margairaz
( Mis en ligne le 18/07/2003 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)