L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

La Guerre censurée - Une histoire des combattants européens de 14-18
de Frédéric Rousseau
Seuil - Points histoire 2003 /  9 €- 58.95  ffr. / 460 pages
ISBN : 2-02-061258-5
FORMAT : 11x18 cm

Ouvrage paru une premire fois en 1999 (Seuil).

L'auteur du compte rendu: Sbastien Laurent, agrg et docteur en histoire, est matre de confrences lUniversit Bordeaux III et lIEP de Paris. Charg dtudes au Service historique de larme de terre, il consacre ses recherches depuis plusieurs annes aux services de renseignements militaires et policiers aux XIXe et XXe sicles. Il est le fondateur de la section "Histoire & sciences sociales" de Parutions.com.


De la boue, du sang et des larmes…

Lhistoire des guerres se renouvelle et celle de la Premire Guerre mondiale est entre depuis prs dune dizaine dannes dans une nouvelle re. La perspective ouverte par des historiens comme Georges L. Mosse, John Keegan, ou Paul Fussel est de considrer la guerre non plus sous son angle militaire, diplomatique ou politique mais dans une perspective essentiellement culturelle. Annette Becker et Stphane Audouin-Rouzeau ont consacr un livre la notion de culture de guerre (1914-1918, retrouver la guerre, Gallimard, 2000) qui trouve un cho musal lHistorial de Pronne. La russite de cette nouvelle approche de la Grande Guerre est symbolise par le fait quelle inspire la question dagrgation mise au concours pour les annes 2003-2005.

A la suite des historiens de la culture de guerre, Frdric Rousseau cherche dans ce livre essayer de comprendre quelle fut la nature du consentement des soixante-dix millions de mobiliss. La guerre censure est un livre thse dirig contre ce que F. Rousseau appelle lcole du consentement patriotique. Pour mener sa rflexion lauteur a choisi comme matriau 68 tmoignages de combattants europens tirs de genres trs divers (journaux intimes, correspondance, crits littrairesetc). Le projet tant de comprendre comment les soldats combattants ont vcu linimaginable souffrance de cette guerre, seuls les crits des combattants rels ont t pris en compte. F. Rousseau cherche se situer au plus prs de la guerre telle quelle a t vcue et la tentative est cet gard russie. En revanche dun point de vue mthodologique, le lecteur est abandonn ses interrogations : lauteur aurait d expliquer prcisment les raisons qui lont pouss choisir ces tmoignages particuliers plutt que dautres. Il est malheureusement tout aussi discret sur une question majeure au regard de ses sources, celle de lutilisation des tmoignages en histoire. F. Rousseau cite rapidement le grand oeuvre de Norton Cru aujourdhui si discut et auquel il vient par ailleurs de consacrer un ouvrage (Le procs des tmoins de la Grande guerre, Seuil, 2003). Le lecteur reste cet gard sur sa faim.

Cest la guerre vcue qui est prsente, fort loigne de la propagande et des visions reconstruites aprs la guerre. Lon y voit les soldats avouer ou confier leurs peurs, leurs angoisses et leurs souffrances. Rien nest pargn dans cette prsentation naturaliste de la guerre et aucun historien ne peut se plaindre de cette vision nouvelle de la guerre loppos des strotypes hrosant longtemps dominants. Lauteur montre des combattants abrutis par les ordres, lalcool et la peur de la justice militaire, obissants plutt que consentant et qui tiennent le choc de la guerre entours par la chaleur de la petite nation des copains. Cette thse de lobissance plutt que du consentement est sduisante dfaut dtre toujours convaincante en raison de labsence dclaircissements mthodologiques.

Un des apports indiscutables de louvrage est de mettre laccent sur loppression militaire dont les soldats sont les victimes au front et il tire des conclusions trs intressantes sur limperfection du drill militaire dans la mesure o le soldat, dans cette guerre aux formes nouvelles, se trouve souvent physiquement isol, distance dofficiers trs souvent tus. Par ailleurs l o de nombreux historiens, commencer par A. Becker, ont vu dans la guerre un retour la foi, F. Rousseau ny voit quun vague retour de la religiosit. On le comprend, ce livre milite la fois pour une nouvelle vision, raliste, de la guerre tout en se distinguant et sopposant assez nettement la floraison de travaux ns autour de lquipe internationale de Pronne. A ce propos, lintrt de la rdition tient au fait que lauteur dans une prface indite revient sur la rception de son livre en 1999-2000. Il en modre le ton naturaliste et revient sur la notion de consentement en voquant lide dun faisceau de facteurs intgrant dsormais le patriotisme quoique dans un rle mineur par rapports aux autres lments prsents tout au long de son ouvrage.

Sébastien Laurent
( Mis en ligne le 12/11/2003 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)