L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Le Reich allemand - De Bismarck à Hitler (1848-1945)
de Jean-Marie Flonneau
Armand Colin - "U" 2003 /  25 €- 163.75  ffr. / 318 pages
ISBN : 2-200-26233-7
FORMAT : 16x24 cm

Lauteur du compte rendu : ric Alary, agrg dhistoire, Docteur s Lettres de lIEP de Paris thse sur la ligne de dmarcation publie en 2003 chez Perrin -, est professeur en Lettres Suprieures et en Premire Suprieure au lyce Camille Gurin de Poitiers. Il est chercheur associ au CHEVS/ FNSP et au CRHISCO/ Universit Rennes II.

Un Reich d’illusions, d’impasses et de catastrophes

Avec Le Reich allemand, Jean-Marie Flonneau, ancien professeur de Premire suprieure, chercheur associ lIHTP/ CNRS et spcialiste de lhistoire allemande, propose un manuel de rfrence pour comprendre lhistoire de lEmpire allemand fond en 1870-1871. Les bornes chronologiques encadrent soixante quatorze annes, de 1848 1871. Lauteur prend en compte la squence 1848-1871, ce qui est pertinent, car il faut comprendre le passage vers le Reich imprial, puis vers le Reich rpublicain et in fine vers le Reich nazi. De 1848 1871, lon peut voquer un Reich qui nest pas encore achev. La naissance de lEmpire dure une vingtaine dannes alors que lAllemagne est encore largement un puzzle qui se regroupe autour de la Prusse conservatrice.
Les annes 1848 1945 sont particulirement riches puisque le peuple du Reich allemand a connu une histoire singulire : ses choix idologiques et politiques lont conduit deux guerres mondiales. La seconde marque leffondrement du Reich.

En quatre chapitres, suivant une problmatique sans faille, au fil dun plan chronologique, Jean-Marie Flonneau, la lumire dune bibliographie slective en plusieurs langues, dmontre que la recherche de puissance du Reich a conduit en partie aux deux guerres mondiales. Les chapitres suivent dabord pas pas lempire allemand de 1871-1918 non sans ltude des annes prcdentes de gestation dun Reich en construction partir de 1848, lanne du printemps des peuples -, puis la Rpublique de Weimar (1919-1933), la construction du Troisime Reich (1933-1939), et enfin lchec de lexpansion europenne et mondiale des nazis (1939-1945).

Demble, une question se pose : pourquoi et comment le Reich a-t-il suivi un chemin spcifique au sein des grandes puissances industrialises ? Lauteur prvient quil ne sagit nullement de faire une histoire rebours de lAllemagne, mais bien de comprendre trs prcisment les causes objectives qui ont conduit le Reich difi par Bismarck la catastrophe nazie et aux dsordres considrables dclenchs en Europe. Il entreprend donc de dcrypter le dessein qui visa trouver le ciment entre le principe dune unit btie htivement et le principe de libert. La construction allemande de 1871 repose sur un socle fragile : selon Bismarck, lempire allemand avant tout autour de la puissance prussienne - serait enfin une Allemagne unie pour la premire fois. Certes lAllemagne apparat alors au monde comme un pays la pointe du progrs social rappelons-nous seulement lEtat-providence bismarckien -, culturel, technique et scientifique, mais Bismarck, prudent et intelligent lextrieur, maintient un systme de gouvernement autoritaire bien quil accorde corrlativement le suffrage universel masculin. Toutefois, le nouveau Reich reste monarchique ; le systme parlementaire et national est incomplet. Les classes dirigeantes traditionnelles tiennent encore les leviers du pouvoir. Cest une contradiction majeure pour un Etat qui se veut moderne.

En France, la fin des notables bonapartistes et lgitimistes permet en partie lmergence de la IIIe Rpublique et son enracinement jusquen 1914. En Allemagne, rien de tel, comme si les lites taient restes aveugles aux changements sociaux qui soprent au sein dune socit de plus en plus urbaine, avec lmergence de couches moyennes et ouvrires. Pour devenir une grande puissance, malgr labsence dun empire colonial et de frontires naturelles, le Reich tente de sallier aux Anglais, ds la fin des annes 1890, ce en vain. Les perspectives dune telle alliance taient lies louverture du march mondiale, mais lalliance consentie par Guillaume II avec lempire dAutriche-Hongrie contredit la politique de Bismarck. Lempereur allemand espre mener une politique dexpansion au cur de lEurope. Cela ne peut quloigner la Grande-Bretagne.

A lintrieur, le refus des classes dirigeantes traditionnelles de se remettre en cause dbouche sur la catastrophe de 1914-1918. En 1918, lempire a chou. Aprs lcrasement de la rvolution spartakiste, la rpublique de Weimar a tent de rsoudre la contradiction dun Etat trs industrialis dot dune direction politique dun autre temps. Cest en vain. La crise conomique de 1929 a bris lessai dmocratique. Les classes dirigeantes traditionnelles nont pas renonc faire de lAllemagne une grande puissance mondiale agressive et nationaliste. Hitler prcise ses objectifs ds son accession au pouvoir en janvier 1933 : la rconciliation entre le Peuple et la nation. Le socialisme national est la voie offerte aux Allemands, mais la recherche dun Etat national sinscrit dans la continuit des projets bismarckiens. Hitler fait plusieurs constats : le pays ne possde aucune matire premire, ce qui le rend dpendant des autres puissances industrielles. Sajoutent un dficit frontalier et une puissance dmographique qui ncessitent de nouveaux dbouchs. En consquence, sur le plan diplomatique, le comportement du Reich oscille entre lagressivit militaire et commerciale lencontre des Etats voisins et un comportement qui le conduit oprer des manuvres en apparence pacifistes. Le Reich devient donc dans les annes trente une menace ds lors quil souhaite tre une puissance hgmonique. A cela, Hitler ajoute le racisme et le dessein de conqurir un espace vital (Lebensraum).

Avec une trs grande minutie, lauteur dcortique la construction de lEtat hitlrien -le Fhrerstaat - qui exclut et qui rprime. La socit allemande, galvanise par lide de renaissance nationale, sest rsigne. Des tentatives de rsistance (Widerstand), tant dans les milieux de gauche que dans les milieux plus conservateurs de larme, ont t durement rprimes et trs souvent vaines. Nombre de savants et dintellectuels ont fui lAllemagne. Le Reich nazi a sem la mort en Europe et sa chute fut brutale. Hitler navait aucune vision gostratgique long terme. Lauteur rappelle alors que la rupture de 1945 est beaucoup plus radicale que celle de 1918-19. Lchec de lexpansion mondiale et raciste du IIIe Reich conduit la construction dune Allemagne dmocratique et moderne. Le nationalisme outrance a conduit limpasse.

La dmonstration fait de ce manuel un vritable essai dhistoire politique, diplomatique, sociale et conomique. Tous les aspects sont parfaitement synthtiss : les crises conomiques et financires, ltude des grandes familles politiques, les remises en cause du Trait de Versailles, le putsch rat de Hitler, des rappels sur lvolution de la culture de masse dans les annes vingt, lre Brning et le passage au systme prsidentiel, une tude fine du NSDAP, accompagne dun utile portrait de Hitler, limpasse ractionnaire sous von Papen, la dictature lgale, les mises au pas conomique, politique, sociale et culturelle des annes trente, labsolutisme hitlrien, la propagande et ses rouages, lascension des SS et la violence slective, lexpansion ethnique, la dcision et la mise en place de la shoah, sans oublier les phases guerrires et le pillage de lEurope.

Assurment, le livre de Jean-Marie Flonneau deviendra une rfrence pour tous ceux qui sintressent lhistoire allemande contemporaine, complte par un index des noms propres et plusieurs cartes.

Eric Alary
( Mis en ligne le 12/01/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)