L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Napoléon et la mer - Un rêve d'empire
de Jean-Marcel Humbert , Bruno Ponsonnet et collectif
Seuil 2004 /  42 €- 275.1  ffr. / 235 pages
ISBN : 2-02-063542-9
FORMAT : 24x29 cm

L'auteur du compte rendu: matre de confrences en Histoire contemporaine l'universit de Paris-I, Sylvain Venayre a rcemment publi La Gloire de l'aventure. Gense d'une mystique moderne.
1850-1940
(Aubier, 2002).


La mer comme destin

On oublie trop souvent que Napolon Bonaparte est n sur une le (la Corse), quil est mort sur une le (Sainte-Hlne) aprs avoir t lhomme de lexpdition (maritime) en Egypte et le prisonnier des Allis sur une autre le encore (lle dElbe). Ceux qui ne veulent voir en lui que le conqurant de lEurope terrestre, du Saint-Gothard Moscou en passant par lEspagne, protg derrire des ctes devenues autant de frontires imposant le blocus aux Anglais, mconnaissent une grande partie de lactivit de lEmpereur des Franais. Tout au contraire, ainsi que le note Jacques-Olivier Boudon, Napolon eut la mer comme destin. Ce nest pas le moindre des mrites de Napolon et la mer. Un rve dEmpire que de nous le rappeler, en lien avec lexposition prsente jusquau 23 aot 2004 au Muse de la Marine, dont ce livre constitue le catalogue.

Jean-Marcel Humbert et Bruno Ponsonnet, commissaires de lexposition, ont tenu proposer un livre dont le texte ne soit pas infrieur aux illustrations qui laccompagnent. On doit donc saluer leur initiative de runir ici certains des meilleurs spcialistes de lhistoire du premier Empire (Jacques-Olivier Boudon ou Thierry Lentz) et de lhistoire de la marine (Martine Acerra, Philippe Haudrre ou Patrick Villiers, pour ne citer que ceux-l). On peut tout de mme dplorer certaines absences, notamment celle des historiennes du mythe napolonien Natalie Petiteau et Annie Jourdan, ou celle du grand spcialiste de la marine des Temps Modernes Michel Verg-Franceschi. On doit en revanche se rjouir de lide de faire appel, dans ce domaine des rapports entre Napolon et la mer, aux comptences britanniques : Nicholas Rodger et Colin White livrent ainsi dintressantes rflexions, trs jour dun point de vue historiographique, sur la vision des Anglais ou sur Horatio Nelson comme anti-Napolon.

Il est nanmoins un peu dommage davoir demand telle runion de spcialistes des textes aussi courts, qui laissent souvent le lecteur sur sa faim. Lexpdition Baudin, par exemple, finance par le Consulat, fait lobjet de deux courtes pages seulement, qui ne mentionnent pas le fait que, dans la tradition des grands voyages de circumnavigation de la fin du XVIIIe sicle, lexpdition innove considrablement : cest en effet loccasion de cette expdition que Grando crit son Mmoire pour servir lobservation des peuples sauvages qui sera un des textes fondateurs de lanthropologie. Reste que certains aspects peu connu de lhistoire des rapports entre Napolon et la mer sont ici mentionns : il en va ainsi de ce Nautilus, navire sous-marin voulu par lAmricain Fulton, et finalement refus par Napolon en 1801 ! Fulton poursuivra ses tudes sur les bateaux vapeur, mais il en fera profiter les Etats-Unis, o il rentre en 1807.

Liconographie est remarquable, qui propose certes beaucoup de portraits, de reproductions de navires et de peintures de batailles navales, mais pas seulement. On y contemple galement de nombreuses caricatures anglaises, une poque o la France ne connat pas cet art-l, des plans de ports ou de btiments et mme le plan du panorama qui, Leicester Square au dbut du XIXe sicle, reprsentait aux passants la bataille de Trafalgar. Un beau livre, donc, dans lequel on tudie sous tous leurs angles les rapports de Napolon et de la mer, de son enfance corse dans les annes 1770 au retour des Cendres en 1840.

Sylvain Venayre
( Mis en ligne le 03/05/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)