L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Histoire du premier sexe - De la Révolution à nos jours
de André Rauch
Hachette - Pluriel 2006 /  14 €- 91.7  ffr. / 646 pages
ISBN : 2-01-279338-X
FORMAT : 11,0cm x 18,0cm

L'auteur du compte rendu: titulaire dune matrise de Psychologie Sociale (Paris X-Nanterre), Mathilde Rembert est conseillre dOrientation-Psychologue de lEducation Nationale.

… et marche à l’ombre !

Cet ouvrage runit Le Premier sexe. Mutations et crise de l'identit masculine (1789-1914) et L'Identit masculine l'ombre des femmes, parus chez Hachette respectivement en 2000 et 2004. Andr Rauch, professeur dhistoire culturelle luniversit de Strasbourg, qui travailla sur la question des loisirs (sports et vacances) avant de se pencher sur laventure du genre masculin, y dmontre, sur deux sicles, l'affirmation, puis l'effacement progressif d'une figure du masculin et de la virilit.

LIdentit masculine lombre des femmes : voil un titre assez sombre. Le lecteur nest pas rassur en ouvrant la table des matires : la grande peur des femmes, les boucliers modernes du masculin, menaces sur le genre, rvolution dans les mnages, les vicissitudes des obligations domestiques, les preuves de lidentit, la barrire des genres, violences et ripostes sont au menu du deuxime essai. Le prcdent, Le Premier sexe, dcrit au contraire la fraternit citoyenne promue par la Rvolution, qui excluait les femmes, la conscription gnralise, qui devenait une preuve significative dans la construction du masculin, et la monte en puissance du bourgeois daffaires au XIXe sicle. Notre homme est alors bien loin dimaginer ce qui lattendait au sicle suivant !...

Pas facile en effet, pour les poilus revenus des tranches, de reprendre leur pouvoir face des femmes qui ont investi les domaines masculins en leur absence. Cest avec le talent de conteur quon lui connait quAndr Rauch amne le lecteur dans les clbrations la gloire des soldats morts pour la France : Laprs-midi sest tenue la crmonie civile. A 14 h 30, un cortge men par la compagnie de sapeurs-pompiers, bannire dresse, sest dirig de la mairie vers lentre du village pour accueillir les officiels. () Les trompettes ont alors sonn. () A lappel de chaque nom, le sergent Fourrier a rpondu : Mort pour la France. Mais rien ny fait : les rapports femmes/hommes sont dfinitivement transforms, comme le montrent les dbats autour du roman La Garonne (Victor Margueritte), qui fit scandale en 1922. La hantise du dclin provoque la raction du fascisme, marqu par un mythe de la virilit qui met en valeur le corps masculin. Les crivains Brasillach ou Drieu la Rochelle sinscrivent dans ce mouvement.

Lmancipation des femmes nen ira pas moins croissante aprs la Seconde Guerre mondiale, avec lobtention du droit de vote en 1944, lintroduction de la mixit et de lducation sexuelle dans lenseignement dans les annes soixante et la matrise de la fcondit par les femmes, symbolise par la loi Veil de 1975. Lidentit masculine na plus grand-chose voir avec celle du Premier sexe. On en arrive au 25 juin 1995, jour de Gay Pride quAndr Rauch, passant de lHistoire, nous conte avec la mme verve que lorsquil dcrit les crmonies la gloire des soldats de la Grande Guerre : cet aprs-midi-l, () avant que napparaisse sous le ciel ensoleill de Paris limmense cortge dansant, la sono a littralement embras les pavs de la capitale, mtamorphosant en caisses de rsonance spectateurs et promeneurs curieux. Lauteur na pas la navet daffirmer que lhomophobie a disparu mais, constate-t-il, elle ne constitue plus un argument politique acceptable. Il ne nie pas non plus le repli viriliste exprim durement dans des milieux dfavoriss, donnant la parole Fadela Amara, prsidente du mouvement Ni Putes Ni Soumises n en 2003.

A cette lecture, certains ne manqueront pas de dcrter la fin de la domination masculine, et de pleurer sur la condition de ces pauvres hommes qui ne trouvent dcidment plus leur place, comme on a pu plaindre il y a peu les pauvres femmes du 19me ou du 20me sicle, dont on dcouvrait le sort peu enviable en lisant des ouvrages dhistoire des femmes. La tentation est forte, dans un sens comme dans lautre, de sombrer dans le misrabilisme. Il est vrai quAndr Rauch met plus laccent sur les aspects ngatifs des volutions pour le genre masculin ce qui fait parfois sourire. Il aurait pu montrer les bnfices que de nombreux hommes (et pas les seuls manifestants de la Gay Pride) en tirent. Etre dominant nest pas toujours confortable !

La compilation de ces deux titres nen perd pas pour autant son intrt : ses insuffisances appellent avant tout de nouvelles recherches dans le domaine de lhistoire du masculin, chantier historiographique pour lequel Andr Rauch peut faire figure de prcurseur.

Mathilde Rembert
( Mis en ligne le 25/10/2006 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)