L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

La Guerre des enfants - 1914-1918
de Stéphane Audoin-Rouzeau
Armand Colin 2004 /  24 €- 157.2  ffr. / 253 pages
ISBN : 2-200-26732-0
FORMAT : 16x24 cm

Deuxime dition.

L'auteur du compte rendu : Etudiante en histoire, Thrse Krempp termine cette anne un DEA l'Ecole des hautes tudes en sciences sociales sur l'arme franaise d'Orient pendant la Premire Guerre mondiale. Avec Jean-Nol Grandhomme, elle a publi Charles de Rose, pionnier de l'aviation de chasse (ditions de la Nue Bleue, septembre 2003).


L'enfance comme observatoire

Stphane Audoin-Rouzeau, directeur dtudes lEHESS et codirecteur du centre de recherche de lHistorial de la Grande Guerre de Pronne, cherche montrer dans son ouvrage leffort dont lenfant fut lobjet au cours des annes de guerre. Plus que dtudier les enfants travers les productions qui leur taient destines, il se livre une tude de la culture de guerre travers ce qui fut enseign aux enfants et produits pour eux.

Au sein de la dimension nouvelle prise par la guerre 14-18 et de la "totalisation" du conflit, lenfant devient un enjeu cach, cependant majeur. La propagande de guerre pour enfants offre une version stylise du discours rserv aux adultes et son tude permet dapprhender ce qui constituait le noyau dur des cultures de guerres nationales. Lauteur esprait ainsi atteindre une version simplifie et rsume de ce que les socits en guerre pensaient le plus indispensable de faire connatre leurs enfants au sujet de cette immense preuve.

Le premier chapitre de l'ouvrage voque lencadrement de lenfant durant la guerre : il est pris partie il donne la guerre son sens vritable - par les adultes. Lcole et les loisirs furent parmi les principaux vecteurs de cette culture de guerre bien spcifique, et le catholicisme, selon Stphane Audoin-Rouzeau, donna un sens particulier cette attitude en insistant sur la prire bien sr, mais aussi sur la notion de sacrifice. Dans un deuxime chapitre, intitul Apprendre la guerre, lauteur analyse la faon dont la guerre est prsente aux enfants. En Allemagne, elle est dite dfensive alors que, du ct franais, apparat un enjeu plus vaste : sauver la civilisation franaise, et, au-del, lhumanit tout entire. La guerre, prsente comme horrible, nest faite que pour permettre laccessibilit un monde meilleur. Elle sous-entend pour cela la victoire complte et dfinitive de la civilisation franaise contre la barbarie allemande. La guerre mondiale, souligne lauteur, tait donc prsente comme ltape finale dun processus civilisateur incarn dabord par la France et ayant vocation luniversalit.

En Allemagne et en Angleterre, les ouvrages pour enfants ont cur de transmettre ces derniers des informations, mme trs partielles, sur la guerre, alors que cette volont didactique se retrouve beaucoup moins en France. Quelles que soient ces diffrences, la guerre prsente aux enfants est souvent falsifie, cest une guerre de rve, constate Stphane Audoin-Rouzeau, mais elle peut parfois revtir des aspects extrmement brutaux, notamment par la frquente vocation de la mort, des blessures et de la souffrance.

Le chapitre suivant dveloppe le concept de lenfant hroque, trs frquent dans la littrature enfantine. Garons et filles, anims de sentiments patriotiques levs, deviennent acteurs, larrire mais aussi sur le front, et prennent ainsi leur place au sein du conflit en ralisant parfois des actions dclats. La propagande de presse franaise met dailleurs en scne nombre de cas denfants-hros prsents comme absolument authentiques. Soulignons que lenfant-hros de la Premire Guerre mondiale ntait pas une innovation, car, depuis 1870, il tait devenu une composante essentielle de lducation patriotique sous la IIIe Rpublique.

Le dernier chapitre, Epilogue : ce quenfant pense, tente de mesurer, avec toutes les difficults que cela implique, limpact de cette culture de guerre sur les enfants, montrant bien linvestissement de plusieurs enfants dans la guerre, mme sil ne faut pas nier lexistence probable dun certain conformisme scolaire et dune soumission naturelle ce que les enfants peroivent de lattente du monde adulte leur gard. Quoi qu'il en soit, on assiste pendant cette priode une intgration pousse de lenfance dans le conflit.

Dans la prface de cette nouvelle dition, Stphane Audoin-Rouzeau fait son autocritique et regrette de navoir pas suffisamment tudi les enfants eux-mmes, leur exprience de guerre, leur appropriation du conflit et le rle jou par la cellule familiale. Noublions pas que cet ouvrage a t publi pour la premire fois en 1993, une poque o la notion de culture de guerre navait pas encore fait lobjet dun travail approfondi (quelques annes plus tard, elle est dfinie comme le champ de toutes les reprsentations de la guerre forges par les contemporains : de toutes les reprsentations quils se sont donns de limmense preuve, pendant celle-ci dabord, aprs celle-ci ensuite). En dfinitive, ces remarques rendent le livre encore plus intressant car elles sont le reflet mme du travail de recherche de lhistorien.

Thérèse Krempp
( Mis en ligne le 05/01/2005 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)