L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Mythes et légendes de Napoléon - Un destin d'exception, entre rêve et réalité...
de Annie Jourdan
Privat - Entre légende et histoire 2004 /  23 €- 150.65  ffr. / 229 pages
ISBN : 2-7089-0809-X
FORMAT : 16x24 cm

L'auteur du compte rendu: Natalie Petiteau, professeur d'histoire contemporaine l'Universit de Poitiers, est historienne de la socit du XIXe sicle et de la porte des annes napoloniennes. Elle a notamment publi Napolon, de la mythologie l'histoire (Seuil, 1999) et Lendemains d'Empire: les soldats de Napolon dans la France du XIXe sicle (Boutique de l'histoire, 2003).
Elle est par ailleurs responsable ditorial du site http://www.calenda.org.


La fin d'un mythe?

Le bicentenaire du couronnement et du sacre de Napolon suscite dcidment de la part des diteurs la volont de donner aux lecteurs des clefs de comprhension du grand homme et de bnficier ainsi du regain dintrt quil suscite.

Ce sont ici les clairages dAnnie Jourdan, qui sest dj distingue par son Napolon, hros, imperator, mcne (Aubier, 1998), quoffrent les ditions Privat. Lhistorienne, de faon fort judicieuse, part du constat quaujourdhui les athltes et les stars dtrnent les grandes figurent de lhistoire auprs du grand public. Cela incite tout particulirement comprendre les mythes et lgendes de Napolon, lheure o, suggre Annie Jourdan, ce mythe stiole peut-tre en raison du fait que les valeurs incarnes par le personnage ne paraissent plus gure de saison : volont de pouvoir, nergie dbordante, gloire militaire, soif de conqutes, autorit imprieuse, gnie remuant.

Nous voici donc dans les paradoxes de ce bicentenaire : Steven Englund qui soutient que Napolon ne peut que susciter trouble et fascination, Annie Jourdan objecte que, depuis 1969, de telles ractions sont en voie de disparition. Ce qu'elle veut souligner ainsi, cest quen tout tat de cause, la figure de Bonaparte est revendique dans des contextes bien prcis, lendemains incertains ou anxit des temps de crise, notamment.

Une premire partie porte sur mythe et lgende pour montrer dabord, fort classiquement, que Napolon a cr lui-mme son mythe par sa propagande - usage des journaux ou diffusion du catchisme imprial par exemple -, ce qui na pas manqu de gnrer un contre-mythe. Mais la donne se trouve dj modifie par les Cent Jours, qui contribuent, on le sait bien, clairer la naissance du culte, au XIXe sicle, dun Napolon hros national et libral, hritier et propagateur des principes de 1789. Pour retracer la teneur de la lgende populaire, Annie Jourdan a particulirement recours aux travaux de Franois Ploux sur la rumeur, qui ont ajout quelques donnes ceux de Bernard Mnager, et rappelle, comme dautres auteurs lont fait avant elle, la teneur de la littrature populaire, mais aussi potique, ne de la fascination, mais aussi du rejet. Elle souligne juste titre la csure de 1821 et ne nglige pas de mettre profit la teneur de limagerie dEpinal. Aprs quoi elle insiste, de faon classique l encore, sur le culte officiel organis par la Monarchie de Juillet.

La deuxime partie, intitule mythe et politique, prend en compte la mmoire de Napolon parmi les libraux, les rpublicains et les bonapartistes, et le lien, donc, entre mmoire de lEmpire et vie politique au XIXe sicle. Elle envisage galement la faon dont Napolon a t utilis par le nationalisme au XXe sicle, mais aussi celle dont il a t vu par les tenants de la dmocratie. Ce qui conduit Annie Jourdan tudier y compris lhistoriographie, notamment sur le sujet du rapport de Napolon la Rvolution. Mais le tout manque souvent de prcision dans les renvois aux auteurs ; le genre manuel sied finalement mal un tel sujet, sur lequel lauteur peine ainsi apporter du neuf. Annie Jourdan nen montre pas moins clairement que Napolon nest quune passion franaise et non europenne, si bien que lavenir de cette passion se trouverait compromis.

La troisime partie, sur mythe et histoire, expose dans un premier temps la faon dont lhistoire de Napolon a t enseigne, jusquen 1940 tout dabord, puis sous Vichy, enfin aprs la Seconde Guerre mondiale : lauteur observe que le Napolon des manuels scolaires daujourdhui nest pas sans tre prsent comme celui qui a permis la France dassumer une mission prcocement europenne.

De faon pertinente, la conclusion invite le lecteur observer la faon dont lhistoire europenne venir va conduire Napolon se contenter de lHistoire ou va permettre son mythe de renatre de ses cendres. Il y a l, au total, un excellent manuel. Reste que lon se demande, lissue de la floraison des ouvrages de ce type, suscite par lactuel bicentenaire, sil convient encore de sinterroger sur la mythologie de Napolon. Lhistoriographie na-t-elle pas maintenant tout gagner faire de nouveau porter ses regards sur les ralits ?

Natalie Petiteau
( Mis en ligne le 14/01/2005 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)