L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Gens d'ici venus d'ailleurs - La France de l'immigration, 1900 à nos jours
de Gérard Noiriel
Editions du Chêne 2004 /  45.50 €- 298.03  ffr. / 296 pages
ISBN : 2-84277-520-1
FORMAT : 25x30 cm

Lauteur du compte rendu : Mathilde Larrre est matre de confrences en Histoire contemporaine l'universit Paris XIII et l'IEP de Paris.

L'exil... atemporel

Gens dici venus dailleurs est ce que lon appelle un beau livre, illustr de plus de 300 photographies noir et blanc sur limmigration et les immigrants en France, et cest aussi un livre dhistoire. Le livre dun spcialiste, du spcialiste de lhistoire de limmigration en France.

Le texte, fourni, document, problmatis, est lessentiel de ce quil faut connatre et comprendre sur limmigration en France. Mais en plus, chaque photographie fait lobjet dun commentaire prcis, donnant sens limage qui est alors bien plus quune simple illustration comme trop souvent dans ce type douvrage. Le contenu du chacun de ces commentaires enrichit, nuance, prcise le propos gnral. Les photographies sont l pour nous apprendre quelque chose, ce qui explique peut-tre un refus de lesthtisation. Certes, ces photos sont belles, mais elles ne sont pas prsentes comme de belles photos dart qui feraient oublier leur contenu car la misre peut tre belle voir, et lon connat les drives esthtisantes de son iconographie. Ici, les contrastes du noir et blanc sont gomms par des tirages dans le gris, les cadrages sont retravaills de faon bouleverser les compositions, en dsquilibrant les photos, en coupant quasi systmatiquement les pieds des protagonistes, en liminant les ciels et les sols pour craser les sujets Les photos ne doivent jamais faire oublier ce quelles montrent. On regrettera cependant que ne soit jamais donn le nom du photographe, la date exacte de la photo, son usage, son lieu de publication : lhistorien, tonnamment, ne nous livre pas ici ses sources.

Gens dici venus dailleurs est aussi un livre au service dune thse, dun discours, historique autant que politique. Contre les strotypes contemporains dune immigration nouvelle qui poserait problme, et que lon oppose une immigration plus ancienne qui se serait bien intgre, Grard Noiriel dmontre que, de 1900 nos jours, les immigrants se sont trouvs confronts aux mmes difficults daccueil, de paperasserie administrative, de logement, de pnibilit du travail, de chmage, de xnophobie, de mise lcart ; que les difficults, les moyens, les vecteurs, les progrs de leur intgration ont toujours t comparables. Il ny a pas une bonne ou une mauvaise immigration - et lon sait bien qui fait son pain blanc de ce type de discours.

Aussi lhistorien sattache-t-il analyser de la mme faon le Polonais immigr au dbut du sicle, lItalien des annes 30, le nord Africain des Trente Glorieuses. Mais il met galement sur le mme plan limmigrant du travail et le demandeur dasile, le rfugi espagnol fuyant le franquisme en 1939, ou les harkis au lendemain de la guerre dAlgrie. On pourra remarquer que lillustration renforce trs habilement cette ide. Car, et cest assez surprenant, mais fort efficace, les photos de 1930 ne se distinguent pas toujours de celles de 1960 ou 2002. Il y a, dans louvrage, une uniformit de lappareil photographique : quelques diffrences dans le grain (mais elles sont gommes), parfois un dtail qui permet de dater une photo (dtail vestimentaire, ou mobilier urbain), mais sinon la permanence dans la composition des photos, leur facture gomme les diffrences et renforce la thse de Grard Noiriel. Les rfugis espagnols la frontire ressemblent aux mineurs polonais dbarqus dans une gare du nord de la France. De 1900 2002, tous les immigrants, quils fuient un rgime politique ou la misre, quils recherchent la scurit politique ou un travail, quils pratiquent en France le bouddhisme, lislam ou le catholicisme, quils se marient, quils manifestent, revendiquent, tous se ressemblent sur ces photos : cest la mme souffrance, la mme misre, la mme dignit aussi que lhistorien nous donne voir. Rien qu feuilleter le livre, la dmonstration est loquente.

Pour Grard Noiriel, il sagit tout la fois de donner limmigration une place dans la mmoire nationale de la France, qui, la diffrence des Etats-Unis, ne lui reconnat pas la place qui est la sienne dans son conomie, sa croissance, son peuplement, sa culture, son histoire. Il en va, pour lui, de sa responsabilit civique dhistorien que de diffuser auprs des citoyens les rsultats dune recherche, pour faire comprendre que leur histoire cest aussi notre histoire. Il sagit de redonner aux immigrants (il insiste sur ce terme quil prfre celui, devenu pjoratif, dimmigrs) une dignit et combattre, de front, tous les strotypes ngatifs dont ils sont la cible.

Grard Noiriel rappelle les cycles de limmigration en France : premire immigration la fin du XIXe sicle, essentiellement de frontaliers, lors de la premire rvolution industrielle, pour fournir des ouvriers quand les Franais, attachs la terre et au travail agricole, refusaient la proltarisation et lurbanisation ; deuxime vague, europenne, aprs la Premire Guerre mondiale, quand il fallait bien combler le vide dmographique laiss par les combats, et quand il fallait trouver des hommes qui acceptent les travaux dqualifis et rptitifs dune industrie taylorise ; dernire vague, dorigines plus lointaines, pour fournir les bras ncessaires la croissance des Trente Glorieuses. Grard Noiriel le rappelle : sans lapport massif de limmigration, aucune des grandes infrastructures de notre pays, des voies ferres du XIXe sicle aux autoroutes, nauraient vu le jour ; nos villes, nos banlieues ont t construites avec laide massive des immigrants. La croissance est le fruit de leur travail. Ils ont fait les travaux que les Franais ne voulaient pas faire, ils ont combl les manques de main duvre. On a eu besoin deux, on est all les chercher, on les a recruts, embauchs, utiliss.

Mais sil rappelle cette chronologie, lauteur nen fait pas la trame de louvrage : cet t jouer le jeu de lopposition entre limmigration rcente problme et lancienne. Aussi le livre suit-il une progression thmatique, accompagnant la vie de limmigrant, de son dpart, son arrive en France, dans ses logements insalubres, dans ses difficults administratives, dans son travail, sa vie de famille ; dans sa confrontation au racisme. G. Noiriel rappelle ses efforts pour tout la fois sintgrer, participer la Nation au point de parfois mourir pour elle, et pour cultiver sa diffrence, maintenir vivant son hritage culturel tout en se fondant dans la socit franaise, pour donner une meilleure chance ses enfants, conqurir un bon statut social, revendiquer les droits quon lui refuse. Cette dcouverte de lautre, dans son quotidien, est galement un moyen de lui redonner une dignit et de combattre les strotypes.

Mathilde Larrère
( Mis en ligne le 13/04/2005 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)