L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Le Peintre symboliste Alphonse Osbert - (1857-1939)
de Véronique Dumas
CNRS éditions 2005 /  30 €- 196.5  ffr. / 242 pages
ISBN : 2-271-06297-7
FORMAT : 17x24 cm

L'auteur du compte rendu : Rmi Mathis est lve l'Ecole Nationale des Chartes. Il prpare une thse sur Simon Arnauld de Pomponne sous la direction d'Olivier Poncet (ENC) et Lucien Bly (Paris IV).

Osbert Bleu+Croix

Il y a des oublis de lhistoire de lart comme il y a des oublis de lhistoire. Pour le profane, le XIXe sicle en matire de peinture se clt avec les no-impressionnistes et le XXe sicle souvre avec les tentatives cubistes. Cest oublier que dautres courants coexistaient et ont eu une grande influence sur la vie intellectuelle et artistique de lpoque, en relation avec dautres arts et notamment la littrature. La peinture symboliste, mise en valeur depuis peu, fait partie de ces courants. Elle se dveloppe dans le sillage de Puvis de Chavannes ; Osbert en fut l'un des principaux reprsentants : cest lui quest consacr le livre exemplaire de Vronique Dumas.

Alphonse Osbert est n en 1857 dans une famille bourgeoise. Entr lcole des beaux-arts dans latelier de Lehmann, il est le condisciple de Seurat et dAman-Jean. Aprs sa sortie de lcole, sous linfluence de son professeur et des peintres Bonnat et Cormon qui le conseillent, Osbert participe aux salons avec des toiles dun style acadmique. Il adhre pleinement cette esthtique et ne semble pas intress quand Seurat fonde la Salon libre des indpendants. Pourtant aprs un voyage en Espagne et des tudes dans la fort de Fontainebleau, le style du peintre commence voluer pour connatre un tournant la fin des annes 1880. Cest lpoque o il mne des expriences plus pousses sur la lumire, o il se rapproche du Salon des indpendants, o il rencontre Maurice Denis et surtout Puvis de Chavannes. Sa peinture devient de plus en plus dcorative, dans le sillage du matre, et connat un succs grandissant dans un monde de lart qui volue grandement : il participe au salon de la Rose+Croix (son esthtique est trs proche de celle prne par le Sr Pladan) et frquente Mallarm. Soutenu par le journal La Plume et reconnu par la critique, il reoit les artistes dans son atelier et devient ainsi un des principaux peintres symbolistes. Son style ne se renouvelle que peu aprs 1900. Toutefois, le succs est acquis : il expose partout en France et ltranger et, soutenu par ltat, reoit des commandes importantes. Cest entre autres la dcoration du hall de ltablissement thermal de Vichy (1902-1904) ou celle de la salle des sances de la mairie de Bourg-la-Reine (1911-1913). Mais son style rest symboliste perd de son attrait devant les nouvelles expriences des jeunes peintres ; il peint moins et est peu peu oubli. Il meurt en 1939.

Cet ouvrage est tir de la thse en histoire de lart soutenue, sous la direction de Jean-Paul Bouillon, par Vronique Dumas, aujourdhui enseignante luniversit de Marne-la-Valle. Le plan suivi par l'auteur est trs judicieux. Les cinq premiers chapitres sont chronologiques afin de comprendre lvolution de lartiste et le cours de sa carrire en le replaant dans le contexte de lpoque. Mais une biographie purement chronologique ne suffit pas puiser le champ des possibles et les thmes de rflexion. Cette premire partie est donc suivie dune autre, thmatique, qui comprend des chapitres fouills sur llaboration du style dOsbert, sur les liens entre sa peinture et la littrature symboliste et enfin sur les thmes rcurrents de ses tableaux. Cest ainsi lensemble de luvre qui est tudie en profondeur, questionne, mise en perspective et, partant, rvalue. Quon nous permette de signaler particulirement ltude de ladaptation dOsbert au nouveau systme de mise en valeur de lart, reposant non plus sur les salons comme pendant tout le XIXe sicle mais sur les galeries et les critiques ; ainsi que le chapitre sur les correspondances, divergences et interactions entre les esthtiques picturales et littraires.

Les annexes, foisonnantes, compltent trs utilement la lecture et permettent au lecteur dapprofondir sa dcouverte, notamment grce la prsence dune riche bibliographie. Une chronologie et la liste des expositions et salons auxquels a particip Osbert permettent davoir toujours sous la main les principaux jalons de la vie du peintre. Enfin un index permet les recherches ponctuelles. Les notes, places en bas de page, jouent le rle despace de libert qui est le leur : elles sont le lieu de prcisions sur un point prcis ou de courtes digressions. Le lecteur scrupuleux peut ainsi suivre point par point lanalyse de lauteur et consulter ses sources. Tout juste pourra-t-on regretter le petit nombre de reproductions duvres (32 reproductions en couleur dans un cahier central). Il sagit l dun choix ditorial : le livre est une simple tude sur Osbert et non un beau livre mais cela frustre un peu celui qui voudrait avoir une vision plus prcise de la production du peintre.

Bien que publi par CNRS ditions, louvrage peut tre lu par le public le plus large. Lauteur explicite suffisamment le contexte intellectuel, le renouvellement artistique de lpoque, les questions qui se posaient alors, pour que lamateur y trouve un grand intrt ; mais ce livre sera tout aussi profitable aux tudiants et chercheurs qui travaillent sur la priode, que ce soit en histoire gnrale, en histoire de lart ou de la littrature. Les chapitres, courts, sont eux-mmes diviss en sous-parties, ce qui permet de suivre trs aisment le raisonnement de lauteur qui use dun trs agrable ton la fois didactique et savant.

Ce livre enchantera donc toute personne qui sintresse lhistoire de la peinture et la vie intellectuelle de la fin du XIXe et du dbut du XXe sicles. Vronique Dumas donne une vue la fois large et prcise dun sujet quelle matrise parfaitement, avec une grande finesse dans lanalyse, nous faisant regretter quOsbert ne soit pas plus prsent des les muses.

Rémi Mathis
( Mis en ligne le 03/06/2005 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)