L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Le Voyage des princes fortunés
de François Béroalde de Verville
Passage du Nord-Ouest 2005 /  26 €- 170.3  ffr. / 816 pages
ISBN : 2-914834-19-5
FORMAT : 12,0cm x 21,0cm

L'auteur du compte rendu : Rmi Mathis est lve l'Ecole Nationale des Chartes. Il prpare une thse sur Simon Arnauld de Pomponne sous la direction d'Olivier Poncet (ENC) et Lucien Bly (Paris IV).

Amour, alchimie et écriture

Broalde de Verville nest pas lhomme dun seul livre. Certes, le Moyen de parvenir est de loin le plus connu de ses ouvrages : son succs a t trs grand, il a nourri des gnrations dcrivains et de lecteurs, et compte parmi les romans qui ont marqu de leur empreinte lvolution du genre. Cest cet ouvrage que les ditions Passages du Nord-Ouest nous donnaient il y a trois ans (rdit en 2005), contribuant heureusement sa diffusion.

Mais Broalde avait plusieurs cordes son arc. Ce fils dun grand hbrasant humaniste, lui-mme mdecin et chanoine aprs avoir abjur le protestantisme, a publi de nombreux ouvrages dans des genres trs divers. Divers traits, des recueils de posie lgre ou philosophique et plusieurs romans. Le Voyage des princes fortuns fait partie de ce dernier genre bien quil ne se refuse pas lemploi de passages versifis.

Lesprit curieux quest Broalde nous donne ici un rcit daventure do surgissent des rminiscences de romans italiens ou de Lucien. Surtout, suivant son habitude, il construit son rcit avec une grande habilet et une originalit remarquable. Il commence par plonger son lecteur au milieu de laction, lappelant se confondre avec le narrateur, pour ensuite samuser lui donner des renseignements selon sa volont propre et sans cesse le frustrer du dnouement. Le lecteur est alors oblig de lui-mme recrer la logique du livre, exercice dautant plus difficile quun vocabulaire alchimique quivoque envahit le texte. Le roman se prsente donc comme une sorte danamorphose que le lecteur devrait redresser.

Ldition sefforce dtre complte afin dtre accessible au plus grand nombre : un glossaire, de trs nombreuses notes et une bibliographie sont les bienvenus pour introduire le lecteur dans le texte. On trouve certes dans cet apparat critique, de ci de l, quelques navets : le titre dcuyer indique seulement la noblesse dune personne, son rang social, et non une ventuelle activit militaire ; mais dans lensemble, tout est fait pour que le lecteur intress trouve les clefs de lecture dune uvre dont laccs nest pas ais.

On restera plus circonspect devant la dcision de traduire certains mots (celui-ci pour icelui ou prt au lieu de prt de) : la balance est certes souvent difficile trouver entre facilit de lecture et respect du texte mais il convient de faire la diffrence entre les modifications touchant lorthographe, quun diteur scientifique peut se permettre afin de sadapter un public, et la rcriture touchant lessence mme du texte. En ce cas, des notes marginales auraient peut-tre t plus heureuses pour expliciter le sens de locutions disparues.

Le Voyage des princes fortuns, exhum de loubli o on le tenait injustement, est la fois une lecture agrable, une porte vers la littrature dun premier XVIIe sicle encore mtin dhumanisme tout en lorgnant vers une prciosit baroque, et un jalon dans lvolution du roman. Souhaitons que le petit diteur dAlbi continue de fournir des uvres anciennes de grande qualit, hlas aujourdhui difficilement accessibles, un large public.

Rémi Mathis
( Mis en ligne le 26/01/2006 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)