L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Trafalgar
de Rémi Monaque
Tallandier - Bibliothèque napoléonienne 2005 /  25 €- 163.75  ffr. / 393 pages
ISBN : 2-84734-236-2
FORMAT : 15 x 22.5 cm

Lauteur du compte rendu : Rmi Luglia, professeur agrg dHistoire et interrogateur en deuxime anne dans une classe prparatoire commerciale, est doctorant Sciences-Po Paris o il mne une recherche sur lhistoire de la protection de la nature en France de 1854 nos jours travers le mouvement associatif.

Indispensable sur Trafalgar

Il y a quelques mois, nous commmorions deux batailles emblmatiques de lEmpire napolonien : Trafalgar et Austerlitz. Dans un apparent paradoxe, il semble dailleurs que, en France, Austerlitz soit passe, officiellement et mdiatiquement, au second rang Quoi quil en soit, Austerlitz demeure bien des gards la victoire par excellence de lpope napolonienne. Gnie stratgique de Napolon, rapidit de mouvement des troupes et corps darme, logistique impeccable animent cette campagne. Esprit dinitiative, autonomie des chefs, schma tactique clair et souple, puissance de feu et de choc concentre, motivation des hommes sont parmi les facteurs dcisifs de la victoire inconteste sur le champ de bataille.

Rmi Monaque dresse pour nous un portrait lexact oppos de Trafalgar, symbole mme de la victoire, pour les Anglais. Il fonde son analyse sur une tude prcise et approfondie de multiples sources, en partie indites, savamment croises et critiques. Il dmontre sa matrise des historiographies franaise, britannique mais aussi espagnole tout en tenant compte des ventuelles orientations de chacune : gloire de Nelson pour les uns, rejet mutuel de la cause de la dfaite pour les autres, etc. Rmi Monaque adopte une vraie posture dhistorien en cherchant nous rendre intelligibles la fois la bataille et ses interprtations, sans considration bassement nationaliste.

Pour cela, il organise son ouvrage dune manire pleinement satisfaisante et dmonstrative : premire partie, prmices et contextes multiples ; deuxime partie, laffrontement et ses consquences de nombreux niveaux. Son criture claire, prcise et agrable, largement maille danecdotes significatives et de citations commentes, sert de parfaite manire lintelligence de cette structure. Dautre part, et cest un plus, lexpos sappuie sur des croquis, des schmas et des annexes trs utiles, assez compltes et trs didactiques. Elles viennent utilement complter le texte et permettent de remettre en perspective de nombreux lments de cette bataille : listes et caractristiques des navires engags de part et dautre ; considrations explicatives sur lartillerie de marine ; multiples renseignements comparatifs sur les quipages des trois nations ; tactiques et signaux usits ; bilan des pertes humaines. A tout ceci sajoute un chapitre plus anecdotique consacr la lgende de lhomme qui tua Nelson. A toutes fins utiles, louvrage a t dot dun index des noms de personnes et de navires ainsi que dun glossaire des termes de marine employs.

Nous lavons dit, Rmi Monaque ne se contente par de commettre une description, mme romance, de la bataille. Non : il explique et dmontre, il analyse et confronte. Cest ce qui fait la grande qualit scientifique de louvrage. Loin de faire de lamiral Villeneuve lunique responsable cest une manire de noyer les carences et les autres responsabilits , lauteur examine finement les hommes et leur pense, les faits et leur chronologie. Il en ressort que, certes, Villeneuve ntait pas le bon chef au bon commandement (lui-mme dailleurs aurait prfr ne pas tre l) mais le principal responsable reste sans doute Napolon. En effet, la volont du grand dessein ne pouvait seule suffire et lon peut se demander si la marine impriale avait bien les moyens de la politique de lEmpereur. Ce dernier ne semblait en tout cas pas trs au fait des choses de la navigation et de la marine et semble appliquer tel quel son gnie terrestre indniable la guerre sur mer. Nest-ce pas lui qui, alors quil a de toute vidence abandonn, au moins pour un temps, lide denvahir lAngleterre, va en quelque sorte contraindre Villeneuve, sous peine de dshonneur, jeter lessentiel des flottes combines franaise et espagnole dans une bataille non stratgique ? On se demande alors quel aurait t le profit dune improbable victoire, compte tenu des rserves britanniques. En ce sens, on sinterroge sur limpact stratgique de la victoire anglaise, malgr limmense retentissement quelle a eu.

Lanalyse minutieuse de tous les aspects de la bataille et de son contexte amne Rmi Monaque et ce sont de trs belles pages confronter les ides tactiques en vigueur et mettre en vidence la pertinence des vues dfendues par Nelson. Le plus dramatique est que Villeneuve a devin la tactique de son adversaire mais se rvle incapable de formuler une rponse adapte. Linitiative est dfinitivement anglaise ; la victoire aussi.

En dfinitive, nous avons ici un trs bel ouvrage dhistoire que lon ne peut que chaudement recommander tant il savre remarquable tous gards.

Rémi Luglia
( Mis en ligne le 30/03/2006 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)