L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Rêves d'aventures - 1800-1940
de Sylvain Venayre
La Martinière 2006 /  35 €- 229.25  ffr. / 221 pages
ISBN : 2-7324-3224-5
FORMAT : 19,0cm x 24,5cm

Sylvain Venayre collabore Parutions.com.

L'auteur du compte rendu : Rachel Lauthelier-Mourier a soutenu en 2002 une thse de doctorat intitule "Gographie et rhtorique dans les rcits de voyage en Orient l'poque classique" (Paris IV-Universit de Montral). Elle est aujourd'hui Matre de Confrences l'Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE). Ses recherches portent sur le genre viatique et les transferts culturels (pistmologie en particulier).


Remplir le blanc des cartes

Dfinir ce quest laventure dans lhistoire des reprsentations nest pas aussi simple quon pourrait le croire. Le mot, emprunt au latin populaire adventura, a le sens de destin ou hasard au 11me sicle, et est li la prdiction. Sens qui a subsist jusqu nos jours dans lexpression la bonne aventure. Laventure, cest aussi lvnement inattendu, souvent dangereux, que le sort met sur notre chemin et quil faut surmonter. Et, par glissement smantique, les aventures sont les actions extraordinaires des romans de chevalerie. Le mot conserve dans la langue classique lide du hasard, c'est--dire ce qui expose diverses aventures. Puis laventure devient, peu peu, le danger du voyage, lexploration de terres inconnues. De telle sorte que pour les modernes avoir lesprit daventure, cest rechercher du nouveau et de lextraordinaire.

Peut-on dire alors que le plus ancien des rcits, LOdysse, est un rcit daventures ? Dans ce cas Ulysse, quHomre nomme lhomme aux mille tours, justement parce quil trouve toujours une ruse qui lui permet dchapper la mauvaise aventure, serait un aventurier ? Ce nest pas si simple : LOdysse est un rcit de retour, une aventure, certes mais une aventure rebours. Car le retour la maison, lieu de connaissance et dappartenance, nest certainement pas lobjectif premier de laventurier. Bien au contraire, laventure, cest partir pour lailleurs, cest quitter la parentle pour lautre, sans autre but que lexprience brute de la rencontre. Il ny a donc pas daventurier sans voyage, pas daventure sans horizon lointain. Mais cela ne saurait suffire : ni Colomb ni Magellan ne se dfinissent comme des aventuriers. Le voyage est au cur dun grand nombre douvrages de la culture occidentale dAncien rgime, d'abord parce quil est utile : il a des vertus pdagogiques et morales. Comme le disent dj Juste Lipse au 16me sicle ou Franois de la Mothe le Vayer sous Louis XIV, il sert la patrie, la religion et les sciences. En revanche laventure, telle que nous lentendons aujourdhui, na pas dutilit relle et objective. Elle est gratuite.

Louvrage de Sylvain Venayre, qui prsente et analyse les reprsentations de laventure entre 1800 et 1940, claire justement ce glissement de sens : pour limaginaire collectif de la modernit, laventure devient peu peu inutile. Ce nest pas encore tout fait vident au 19me sicle : la propagande coloniale prsente les explorateurs comme tant au service de la patrie, et la littrature de jeunesse exalte les scientifiques voyageurs. Les uns comme les autres sont qualifis daventuriers. Pourtant, ne ressent-on pas dj chez Jules Verne un got de laventure pour elle-mme ? Et avec Arthur Rimbaud ou Isabelle Eberhardt, nous ne doutons plus que la seule motivation du voyage soit laventure. Pour eux il faut partir, certes, mais surtout partir vers ces derniers blancs sur la mappemonde, aux confins de notre terre, qui reclent encore du mystre. Fascins, nous suivons leurs destins, et ceux de tant dautres (Lawrence dArabie, Esther Stanhope, Conrad, Malraux, Saint-Exupry), hors du commun, souvent trop courts (et pour cause), mais entirement consacrs au dsir daventure.

Et comme le 19me sicle est aussi celui des illustrations, ce livre leur est galement consacr : 224 pages illustres par 110 documents qui clairent et prolongent le texte et lanalyse. Outre le fait quelle nous renseigne dun point de vue thorique sur lhistoire des reprsentations de laventure, la savante compilation (trs soigneusement maquette) de Sylvain Venayre nous fait rver. Quel bonheur de ressentir en tournant ces pages les frissons dexcitation qui nous parcouraient enfant la lecture de Jules Verne, au moment o surgissaient du livre de surprenantes et fascinantes illustrations !

Nous nous flicitons que la collection dAlain Corbin aux Editions de la Martinire ait permis de publier cet ouvrage qui clairera et rjouira tous ceux qui se piquent de voyages, rels et imaginaires !

Rachel Lauthelier-Mourier
( Mis en ligne le 25/10/2006 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)