L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Culture de masse et culture médiatique - en Europe et dans les Amériques (1860-1940)
de Jean-François Sirinelli , Jean-Yves Mollier , François Vallotton et Collectif
PUF - Le noeud gordien 2006 /  29 €- 189.95  ffr. / 323 pages
ISBN : 2-13-055531-4
FORMAT : 15,0cm x 21,5cm

Lauteur du compte rendu : Mathilde Larrre est matre de confrences en Histoire contemporaine l'universit Paris XIII et l'IEP de Paris.

Bilan sur un chantier historiographique

La culture de masse et lon entend dsormais sous ce terme les processus de marchandisation, de mondialisation de la culture, de concentration dune industrie culturelle, mais aussi de conditionnement des opinions publiques - est au cur du dbat public depuis une quinzaine dannes. Les premiers travaux sur la culture de masse, que lon devait surtout la sociologie et aux sciences de la communication, tendaient dater de lentre-deux-guerres lavnement de ce nouvel ge culturel et faire concider sa naissance avec le triomphe des industries culturelles amricaines (qui permettait la naissance dune culture mdiatique, industriellement reproduite et tendant tre standardise) et avec lre des totalitarismes (dautant que lorsque lon parle de culture de masse, les fantasmes dendoctrinement et de manipulation ne sont jamais loin). Saffrontent alors sur cette question les tenants dune vision pessimiste qui privilgie lanalyse en terme dalination, de sous-culture et de soumission aux logiques du march, et dautres qui voudraient valoriser un phnomne de dmocratisation culturelle.

Lun des premiers intrts de ce livre collectif, fruit dun colloque organis Lausanne en 2004, est de rendre compte dune recherche rcente sur cette question, qui, tout en cherchant dpasser les deux visions antagonistes, a conduit revisiter la chronologie comme la gographie de la naissance puis des premiers dveloppements de la culture de masse (louvrage ne dpasse pas le premier XXe sicle), mais aussi analyser de nouveaux produits culturels comme la publicit, la presse du cur ou les sries tlvises. Le regard a pu aussi se dplacer de la production la rception, aux formes diverses dappropriation ou de consommation culturelles.

Dans une bibliographie domine par les tudes centre sur une dcennie, un pays ou un support culturel, lapport de louvrage est bien de rassembler plusieurs sciences sociales (histoire, littrature, sociologie, philosophie) et de couvrir avec ses nombreuses communications une chronologie vaste, ainsi que des aires culturelles souvent ngliges tout en abordant un large panel de media. Des communications thoriques commencent par poser les concepts et par caractriser autant que faire se peut culture de masse et culture mdiatique.

Les communications suivantes rpondent la question : o et quand la culture de masse a-t-elle vu le jour ? Les chercheurs semblent sentendre pour faire dsormais remonter lmergence de la culture de masse la seconde moiti du XIXe sicle. Cest ds les annes 1860, Londres et Paris principalement, que dimportantes mutations culturelles soprent : un vaste public populaire, plus alphabtis, semble dsormais disponible et prend des habitudes culturelles de masse (lecture de la presse, frquentation du music hall). Cest l sans doute lun des principaux apports de louvrage pour lhistoire de la culture de masse.

Laxe suivant procde de louverture gographique du questionnement : les communications portent sur lItalie, lEspagne, le Brsil ou encore la Belgique et la Suisse, et posent la question des transferts culturels comme des appropriations nationales diffrencies. Aprs avoir utilis lapproche en terme de vecteurs (en examinant la fois lhtrognit des supports, mais aussi les influences rciproques dun mdium lautre), louvrage se conclut sur une partie moins novatrice consacre au rle de lEtat dans lmergence dune culture de masse dans le cadre des totalitarismes.

Mathilde Larrère
( Mis en ligne le 16/11/2006 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)