L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Un groupe d'hommes considérables - Les pairs de France et la Chambre des pairs héréditaire de la Restauration (1814-1831)
de Emmanuel de Waresquiel
Fayard 2006 /  32 €- 209.6  ffr. / 502 pages
ISBN : 2-213-62839-4
FORMAT : 15,0cm x 23,5cm

L'auteur du compte rendu : Agrg, Pierre Triomphe vient de soutenir une thse sur Les mises en scne du pass au Palais-Bourbon (1815-1848). Aux origines dune mmoire nationale. Il a publi LEurope de Franois Guizot (Privat, 2002).

Au cœur des ambivalences de la Restauration

Aprs avoir publi en 2005 son habilitation de recherche, LHistoire rebrousse-poil, Emmanuel de Waresquiel nous livre dans cet ouvrage une version remanie de sa thse, soutenue en 1996.

Un groupe dhommes considrables, Les pairs de France et la Chambre des pairs hrditaires de la Restauration, 1814-1831 se consacre la seule Chambre haute de notre histoire contemporaine fonde sur lhrdit. Louvrage sappuie sur les nombreux Mmoires et rcits laisss par les pairs, sur le dpouillement de dbats et fonds darchives divers, parfois indits. La rflexion de lauteur, qui a consacr des travaux deux pairs minents, le duc de Richelieu et Talleyrand, senrichit de rfrences aux ouvrages rcents relatifs lhistoire des institutions et des reprsentations politiques au cours de cette priode, notamment les uvres de P. Rosanvallon et M. Gauchet. Ce spcialiste reconnu de la Restauration, coauteur avec Benot Yvert du manuel de rfrence sur la priode, vise rhabiliter une assemble, souvent dlaisse par les spcialistes de lhistoire politique, notamment cause de sa totale inconsistance lors de la rvolution de Juillet.

En outre, la condamnation mort du marchal Ney a associ limage des pairs la mmoire noire de la terreur blanche. Louvrage dE. de Waresquiel met en vidence lampleur des enjeux lis la constitution et la composition de la pairie, lment central du dispositif institutionnel de la Restauration. Il se rvle aussi dun grand intrt pour toute tude des pratiques parlementaires en France, dont les origines remontent la monarchie reprsentative, comme la rcemment montr A. Laquize. Les mcomptes de la pairie sont particulirement rvlateurs : la publicit trs restreinte des dbats, la mfiance envers les clivages politiques dominants atteste par un positionnement en sance qui ne rpond aucune logique partisane permettent ainsi de mettre en perspective des interprtations souvent focalises sur le Palais-Bourbon. E. de Waresquiel souligne aussi juste titre la qualit des dbats qui se sont tenus au Luxembourg de 1814 1830.

Louvrage suit un plan chronologique. Aprs un rapide parcours des dbats sur le bicamrisme depuis 1789, il en vient la Charte de 1814, qui cre la Chambre des pairs sur les dbris du Snat imprial. Ds lorigine, son rle pluriel reflte les ambivalences de la Restauration. Emanation de la couronne, qui en nomme librement et volont les membres, elle se veut galement un instrument de compromis politique et social entre les deux France. En effet, ses rles lgislatif, quivalent en principe celui du Palais-Bourbon, et judiciaire en font un acteur politique essentiel, alors que sa composition reflte la volont den faire le sommet dune pyramide sociale recrer aprs la Rvolution. Jusquen 1820, et malgr les contrecoups des Cent-Jours, la Chambre apparat comme linstitution par excellence de la fusion des anciennes et des nouvelles lites, issues de lAncien Rgime ou de lre rvolutionnaire.

Ainsi, les premiers pairs de 1814 sont issus en nombre presque gal de la noblesse dAncien Rgime et du Snat imprial. Aprs la raction engendre par lassassinat du duc de Berry, principalement sous le ministre Villle, les nouveaux pairs sont essentiellement tirs de la noblesse provinciale fortune et ultra, ce qui constitue llment-cl de la dconsidration de cette Chambre dans lopinion publique selon lauteur. Cest pourtant par leur opposition ce mme ministre, en faisant chouer le rtablissement du droit danesse ou le durcissement du rgime de la presse, que les pairs connurent brivement une certaine popularit, et contriburent par l mme lchec et la chute de ce ministre en 1827.

Cet pisode except, le rle politique de la Chambre haute peut apparatre secondaire, mme si les analyses dE. de Waresquiel laissent parfois entendre le contraire. Les vellits des pairs de sopposer au ministre en place sachvent, en 1827 comme en 1819, par la nomination dune fourne de pairs qui ramne la Chambre plus de circonspection. Dans lensemble, lassemble se caractrise donc par un conservatisme, anti-rvolutionnaire mais modr, qui ne la prdispose gure laction lors de la crise ouverte par la formation du ministre Polignac. Son effacement de la scne politique est accentu par la rvolution de Juillet et ses suites, avec la suppression de lhrdit de la pairie en 1831, ce qui ne fait que la rendre plus dpendante du trne, et traduit lchec de ce groupe dhommes considrables, comme Chateaubriand, Decazes, Mol, Pasquier, Talleyrand se constituer en corps politique influent.

Agrment dune iconographie originale, plus de deux cents portraits de pairs dessins par le comte de No, louvrage se termine par de riches annexes, qui comprennent un index et une bibliographie fournie, et surtout un dictionnaire de tous les pairs de la Restauration.

Pierre Triomphe
( Mis en ligne le 11/01/2007 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)