L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Esprit : 1944-1982 - Les métamorphoses d'une revue
de Goulven Boudic
Editions de l'IMEC 2005 /  35 €- 229.25  ffr. / 462 pages
ISBN : 2-908295-77-6
FORMAT : 17,0cm x 23,5cm

L'auteur du compte rendu : Raphal Muller, ancien lve de l'Ecole Normale Suprieure, est allocataire-moniteur en histoire contemporaine l'universit de Paris I.

L’Esprit et le corps

La revue Esprit avait dj rencontr son historien. Elle en a maintenant un second. En 1996, Michel Winock avait consacr un ouvrage aux vingt premires annes de la revue (Esprit, des intellectuels dans la cit, 1930-1950, Seuil). Ltude de Goulven Boudic, qui constitue en quelque sorte la suite de louvrage de M. Winock, porte sur la priode de laprs-guerre, de 1944 1982. Elle est issue dune thse de doctorat en science politique soutenue en 2000 lUniversit de Rennes sous la direction du professeur Jean Baudoin.

Le travail de Goulven Boudic se caractrise tout dabord par son srieux et sa rigueur. Optant pour une dmarche chronologique qui se justifie pleinement dans la mesure o lhistoire de la revue dans laprs-guerre est loin dtre linaire, lauteur a dpouill un nombre trs important de documents darchives, conservs pour la plupart lIMEC (Institut Mmoire de lEdition Contemporaine), mais aussi en Suisse, ou encore au sein du fonds Jean-Marie Domenach Chtenay-Malabry en banlieue parisienne. Plusieurs des documents consults sont dailleurs reproduits en annexe du volume, qui bnficie dune prsentation trs soigne. Nombre de photos viennent dailleurs enrichir le texte et permettent de mettre un visage sur les noms des personnalits voques.

Lauteur a clairement opt pour une histoire institutionnelle de la revue. De ce point de vue, les dbats qui suivent la fin de la Seconde Guerre mondiale, en particulier aprs la disparition prcoce du fondateur Emmanuel Mounier en 1950 et qui portent notamment sur le positionnement de la revue et lattitude adopter face lexprience communiste, sont lobjet danalyses extrmement dtailles. Les positions des uns et des autres, les appels rcurrents laction et lengagement, sont exposs avec prcision, de mme que les confrontations et les tentatives pour dpasser les tensions luvre au sein de la revue ou du mouvement Esprit. Les grandes figures de la revue, quil sagisse de Jean-Marie Domenach qui la dirige de 1957 1976, de Michel Rocard ou de Jacques Delors qui en sont proches, font l'objet de portraits prcis. Au total, cest limage dune revue qui a accompagn tous les dbats intellectuels et politiques des Trente Glorieuses et qui a su faire preuve de pragmatisme pour voluer qui se dgage de cet ouvrage trs dense, mme si les protestations en faveur de laction, qui ne sont que rarement suivies deffet, laissent un peu perplexe.

Mais en choisissant de dbrouiller la complexe histoire institutionnelle dEsprit, lauteur en oublie parfois de prendre du recul et dexposer clairement les grandes options intellectuelles ou philosophiques qui travaillent les groupes qui gravitent autour de la revue. Ainsi, Goulven Boudic ne propose pas de dfinition liminaire du personnalisme, qui fait pourtant loriginalit fondatrice du groupement. Cest regrettable car face la diversit des points de vue qui saffrontent dans laprs-guerre, notamment sur lattitude adopter face au communisme, il est tentant de considrer que le personnalisme nest quun de ces mots-valises chers Francis Ponge qui permet de rassembler sous une mme tiquette des individus ou des positions htrognes. Il aurait t souhaitable de savoir ce qui caractrise vraiment lesprit Esprit, ce qui rassemble les proches de la revue dans les annes daprs guerre.

Par ce silence, lauteur renvoie implicitement le lecteur louvrage de Michel Winock consacr la premire vie de la revue, dont la lecture constitue donc un pralable indispensable.

Raphaël Muller
( Mis en ligne le 28/04/2007 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)