L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

L'Aigle et la Synagogue - Napoléon, les Juifs et l'Etat
de Pierre Birnbaum
Fayard 2007 /  22 €- 144.1  ffr. / 294 pages
ISBN : 978-2-213-63211-7
FORMAT : 15,0cm x 23,5cm

L'auteur du compte rendu : Agrg, Pierre Triomphe vient de soutenir une thse sur Les mises en scne du pass au Palais-Bourbon (1815-1848). Aux origines dune mmoire nationale. Il a publi LEurope de Franois Guizot (Privat, 2002).

Un épisode de l'histoire des Juifs de France

A dfaut de commmorations officielles, le bicentenaire de laventure napolonienne a suscit nombre dtudes critiques sur le rgime, qui ont parfois engendr de vives polmiques. Le dbat sur le rtablissement de lesclavage en est sans doute lexemple le plus frappant. Louvrage de Pierre Birnbaum, LAigle et la synagogue, sinscrit dans ce contexte. Publi deux cents ans aprs la runion du Grand Sanhdrin, le 6 fvrier 1807, il souvre par un chapitre consacr la perception par la communaut juive et surtout les historiens de luvre napolonienne. Son inscription dans les dbats mmoriels actuels se manifeste galement par les frquents parallles entre le sort des Juifs et celui des Noirs des colonies au cours de la mme priode. Lauteur, politiste rput, stait jusqu prsent surtout consacr ltude des rapports entre les Juifs et lEtat franais sous la IIIe Rpublique, notamment travers son tude de la participation la haute fonction publique de Juifs, les fous de la Rpublique. Il entend ici remonter aux origines de ce problme dans la France contemporaine.

Louvrage rappelle brivement le sort des Juifs depuis la fin de lAncien Rgime, et les dbats lors de la Rvolution qui prcdrent leur accs la citoyennet, sous limpulsion de labb Grgoire. Ltude souvre vritablement avec la convocation de lAssemble des notables juifs, en 1806. Partant dune thse controverse, selon laquelle les annes 1806-1808 consacrent le retour une France catholique, aristocratique, en bref un succdan de lAncien Rgime, Pierre Birnbaum veut montrer que la politique juive de Napolon sinscrit dans cette perspective. Alors que des tensions persistantes opposent dans lEst de la France les populations chrtiennes aux Juifs identifis des usuriers, lEmpereur entend par la convocation dune assemble de notables vrifier la possibilit de concilier le judasme avec lappartenance la patrie franaise, remettant ainsi en question lintgration acquise en 1791. Quelque temps plus tard, cette Assemble cde la place au Grand Sanhdrin, charg de donner plus de poids aux dcisions prises par les reprsentants lacs et surtout rabbiniques du judasme.

Lauteur sefforce de manire convaincante de montrer comment les Juifs franais sont assimils demble la figure de lAutre, de lOriental en loccurrence, en sappuyant tout la fois sur des textes, le vocabulaire employ, le Grand Sanhdrin et les reprsentations iconographiques, longuement dcrites, mme si l'on regrette labsence de reproductions. Il souligne galement comment, au-del dloges convenus de Napolon, les participants juifs tentent de prvenir toute remise en cause de lgalit rvolutionnaire. Cest cependant en vain. Afin de hter une assimilation quil juge inoprante, Napolon, de sa propre autorit, impose le 17 mars 1808 par un dcret des conditions particulires aux citoyens franais juifs. Elles limitent leur libert de dplacement, leur rendent plus difficile lexercice des professions commerciales Ces mesures, certes temporaires, rencontrent dailleurs une opposition certaine dans lappareil dEtat : de nombreux prfets parviennent ainsi obtenir lexemption des juifs de leur dpartement dans les annes qui suivent, et elles cessent totalement sous la Restauration.

Clairement formule, la thse de Pierre Birnbaum ne convainc pas forcment. En se focalisant sur la cohrence idologique dun Empereur foncirement antijudaque et mme antismite, il a tendance carter les lments qui lamneraient nuancer son point de vue. Ainsi, mme sil y revient par la suite, il naccorde gure dimportance dans sa dmonstration aux autres dcrets parus le mme jour et organisant la religion juive linstar des cultes chrtiens. Surtout, il nglige le contexte social et ne mentionne quen passant leffet de lincorporation de nombreuses communauts juives lintrieur des frontires du Grand Empire.

Louvrage sachve enfin par un retour sur les ractions suscites par luvre napolonienne au cours des dcennies suivantes, tant parmi les juifs de France que dans les milieux nationalistes et antismites. Alors que parmi les diffrents responsables du judasme, les visions divergent en fonction notamment du regard port sur lintgration dans la socit franaise, du ct de la droite antismite, lapprobation dun Empereur qui aurait t le dernier combattre la mainmise juive est trs largement rpandue, mme si beaucoup lui reprochent sa trop grande mansutude.

Sappuyant sur une bibliographie rcente, louvrage, facile lire et qui dispose dun index utile, nous semble cependant devoir tre davantage remis en contexte, en le confrontant par exemple avec les travaux de Lily Marcou, qui dfend une thse oppose sur le mme sujet, ou avec les tudes plus gnrales de Jacques-Olivier Boudon sur Napolon et les cultes ou ceux de Natalie Petiteau sur lhistoriographie napolonienne.

Pierre Triomphe
( Mis en ligne le 04/05/2007 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)