L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Les Fêtes du Maréchal - Propagande festive et imaginaire dans la France de Vichy
de Rémi Dalisson
Tallandier 2008 /  32 €- 209.6  ffr. / 473 pages
ISBN : 978-2-84734-355-7
FORMAT : 14,5cm x 21,5cm

Prface de Pascal Ory.

L'auteur du compte rendu : Frdric Saenen est professeur de franais langue trangre l'Universit de Lige. Il a publi plusieurs recueils de posie et des articles de critique dans diverses revues littraires belges et franaises.


Maréchal, vous voilà…

Les nuits de dfils aux flambeaux qui fascinrent tant Robert Brasillach et que filma Leni Riefenstahl dans son Triomphe de la Volont ont profondment marqu les mmoires de ceux qui en furent les tmoins, voire par la suite les simples spectateurs. Elles illustrent lexploitation que les totalitarismes surent faire des rassemblements festifs, ritualiss lexcs et au sein desquels lindividu se dilue dans la masse. Si lon connat assez bien en la matire les archives du IIIe Reich et de lItalie mussolinienne, on dcouvrira par contre avec intrt, et grce Rmi Dalisson, les implications multiples et limprgnation profonde que le concept de fte recouvrit dans la France de Vichy.

Le sujet est aussi vaste que diffus, dans la mesure o il ncessite la fois une connaissance des rouages des instances suprieures qui prennent linitiative dinstaurer telle ou telle clbration, et la rception de ces vnements auprs de la France den bas, selon lexpression de Tocqueville. Il est en tout cas indniable que la politique festiviste constitua lun des faisceaux transversaux majeurs du pouvoir, impose par la Rvolution nationale toutes les sphres de la socit, et investie du rle de ciment ethnique.

Avec mthode et systmatisme, Rmi Dalisson prend soin de baliser le terrain avant den dcrire chaque aspect. Il rappelle notamment que, malgr une influence considrable des modles nazis et fascistes, la France des liesses marchalistes comporte quelques spcificits irrductibles. Elle ntait pas sous le coup dun parti unique et se voyait en outre divise en deux, ce qui empchera toujours une relle cohrence nationale, en ce qui concerne lorganisation ou lobservance des nouvelles solennits. En effet, la zone occupe fera lobjet dune surveillance accrue de la part des autorits allemandes tandis que, dans la zone libre, Ptain disposait dune plus grande marge de manuvre afin dimposer ses vues.

Cest donc au-del de la ligne de dmarcation que se dveloppera avec le plus de ferveur un authentique culte de la personnalit celui qui, dj laur Hros de Verdun, promettait dsormais sur les ondes le redressement de la patrie, condition bien sr que chacun sy dvoue corps et me. Le travail de Dalisson permet dobserver au plus prs, soit dans ses ralisations les plus concrtes comme les plus anecdotiques, larticulation entre propagande dtat et imaginaire collectif. Il dcrit les modifications stratgiques apportes au calendrier de la IIIe Rpublique, et qui consistent redonner un sens nouveau des dates aussi symboliques que le 1er Mai, le 14 Juillet ou le 11 Novembre. Purges de leurs dimensions rvolutionnaires ou hostiles au Boche, ces clbrations seront rinterprtes laune des valeurs du rgime, et leur porte contestataire se verra bien sr dsamorce.

Quelles soient ractives (Fte des Mres ou de Jeanne dArc) ou instaures de neuf (Fte de la Sportive, Clbration de la Fondation de la Milice, Anniversaire de la Lgion), les ftes sont au coeur dun vaste projet culturel qui tente de distiller ladoption dune discipline de vie, marque par lesprit de sacrifice et de contrition. En priphrie de ces manifestations, on trouve un arsenal de papiers et dobjets htroclites, la plupart leffigie du Divin Philippe : affiches, brochures, mdailles et dcorations, images presque pieuses ou reprsentations gigantesques, jeux, calendriers, assiettes, etc. La vocation de ce grand chosier nest autre que de garantir lomniprsence symbolique du Chef dans chaque foyer et dans chaque esprit.

Avec cette tude, Dalisson rintroduit pleinement, dans la qute de sens mmorielle que connat la France depuis quelques annes, lune de ses dimensions oublies, peut-tre la plus cruciale. Il ne nglige pas de focaliser son point de vue sur les comits locaux les plus reculs du pays, pour le gnraliser ensuite jusquaux confins des colonies de lEmpire ; se montre habile traiter des aspects aussi varis que la politique, la religion, le folklore, la radiodiffusion ou les sports ; suit la trace Ptain au fil de ses nombreux dplacements en province ; mentionne les variantes apportes La Marseillaise et aux chants patriotiques afin de complaire loccupant. Il conclut par lvocation des actes de rsistance, isols ou publics, qui maillrent de nombreux vnements, et lnumration des contreftes subversives, tels lanniversaire de Valmy ou celui de lassassinat de Jaurs, qui fleurirent en raction au calendrier vichyssois. The party was (nearly) over.

Derrire son titre aux relents de flonflons rances, ce livre recle de relles clefs de comprhension pour lhistoire de France entre 1940 et 1945, et un savoir autrement plus vivant que maints autres pensums sur la priode. lire, sine die.

Frédéric Saenen
( Mis en ligne le 19/03/2008 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)