L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Historien du sensible: Entretiens avec Gilles Heuré
de Alain Corbin
La Découverte - Cahiers libres 2000 /  16.79 €- 109.97  ffr. / 200 pages
ISBN : 2-7071-3098-2

Les sens saisis par l’historien

Dans les annes 1980, les diteurs ont favoris le genre autobiographique parmi les historiens franais. Dans ces essais "d’ego-histoire", pour reprendre le titre d’un ouvrage collectif paru chez Gallimard en 1987, les universitaires taient invits livrer leurs souvenirs sur leur carrire et sur leur mtier d’enseignants et de chercheurs. Ce type d’crit, utile pour comprendre sur le long terme l’volution de l’universit et de la recherche franaises, parat aujourd’hui cder le pas un autre genre, celui de l’entretien.

A la diffrence des mmoires et des souvenirs, qui laissent souvent la place la reconstruction et une cohrence a posteriori, l’entretien est guid par le dialogue et parfois par la controverse entre deux points de vue. Aprs les ditions de Fallois, qui ont publi un livre d’entretiens entre Eric Mension-Rigau et Pierre Chaunu (Danse avec l’histoire, 1998), les ditions La Dcouverte, dont il faut souligner l’effort gnral de promotion d’ouvrages originaux dans le domaine des sciences sociales, ont ainsi permis Gilles Heur de publier ses entretiens avec Alain Corbin, professeur d’histoire l’universit Paris-I Sorbonne. Le livre, intitul Historien du sensible, est la fois une vocation de son parcours d’historien et une analyse passionnante des volutions mthodologiques d’un certain type d’histoire depuis la fin des annes 1960.

Alain Corbin, dont certains livres –le Miasme et la Jonquille, Aubier, 1982; le Village des cannibales, Aubier, 1991, et plus rcemment, le Monde retrouv de Louis-Franois Pinagot, Sur les traces d’un inconnu (1798-1876), Flammarion, 1998– ont eu un cho bien au-del du milieu des historiens, offre en effet la particularit d’avoir effectu le passage de l’histoire sociale labroussienne une forme particulire d’histoire des mentalits. Sa thse d’Etat sur le Limousin publie en 1975, rdite l’anne dernire par les presses universitaires de Limoges, s’inscrivait dans la perspective d’une histoire socio-culturelle quantitative.

Alain Corbin a dlaiss progressivement les analyses de courbes des prix et les indications statistiques pour une histoire socio-culturelle qualitative privilgiant l’analyse d’un vnement ou d’un fait divers. En cela, depuis une vingtaine d’annes, ses travaux se rapprochent de l’anthropologie ou de la sociologie comportementale. Mis part le contenu propre de ces divers ouvrages auxquels on renverra le lecteur, il est tout fait intressant de pouvoir saisir, au travers de ce livre d’entretiens, les tapes qui ont amen cette mutation, source de toute une srie de travaux nouveaux chez un nombre grandissant d’historiens spcialistes d’histoire contemporaine.

Alain Corbin s’est ainsi intress aprs des travaux encore relativement classiques sur la prostitution, des sujets aussi varis que l’histoire de la sensibilit, celle de la mesure du temps ou encore de la perception de l’espace. Assurment, il fallait l’historien pour se lancer la conqute de ces terres vierges, une nouvelle approche des archives et le souci de dfinir des outils mthodologiques nouveaux. Historien du sensible est cet gard trs clairant pour comprendre comment l’historien procde dans son travail quotidien. Il affirme au passage la ncessit pour l’historien qui se penche sur la prostitution ou sur les rituels de violence de se tenir l’cart de tout "dolorisme" : il n’est pas dans le rle de l’historien de remplir une mission sociale ou civique de dnonciation des formes passes de violences symboliques ou relles, mais seulement de les mettre au jour.

Dans cet ouvrage, on invitera le lecteur s’attarder sur les pages voquant l’approche particulire d’Alain Corbin l’gard des sensibilits. Mis part Robert Mandrou, qui, le premier, avait montr la primaut de l’oue et du toucher sur les autres sens et qui avait dfini –en historien– la notion "d’quipement sensoriel" dans un magnifique ouvrage (Introduction la France moderne 1500-1640, Albin Michel, "L’volution de l’humanit", 1961), les historiens ne s’taient pas intresss cet objet d’tude iconoclaste. Les travaux d’Alain Corbin montrent que les sens –la sensibilit d’un point de vue gnral–, de mme que leur perception par la socit, sont historiquement dats. Il propose alors de s’intresser l’volution du "paysage sonore" ou du "paysage olfactif". Face Gilles Heur, il reconnat que la France offre l’historien du sensible un territoire extrmement riche : "La France est une marqueterie du point de vue anthropologique". (p. 107).

En fin de compte, tout l’intrt de l’oeuvre d’Alain Corbin est qu’il ne s’arrte pas une prsentation de l’volution historique des sensibilits : il en prsente les diffrents usages sociaux et notamment les tentatives de contrles qui ont pes sur elles. L’histoire des sensibilits rejoint ainsi les travaux initis par Michel Foucault, sur les contrles et les contraintes de la socit l’re bourgeoise. Alain Corbin montre de faon indiscutable dans ce livre d’entretiens, si besoin en tait, que l’histoire de la culture –y compris de la culture sensible– renvoie invariablement et ncessairement l’histoire sociale.

Sébastien Laurent
( Mis en ligne le 15/12/2000 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)