L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Quand Napoléon inventait la France - Dictionnaire des institutions politiques, administratives et de cour du Consulat et de l'Empire
de Thierry Lentz et Collectif
Tallandier - Bibliothèque napoléonienne 2008 /  49 €- 320.95  ffr. / 770 pages
ISBN : 978-2-84734-410-3
FORMAT : 17,5cm x 25cm

L'auteur du compte rendu : Matthieu Lahaye, professeur agrg dhistoire, poursuit une thse consacre au fils de Louis XIV lUniversit Paris-VIII.

L’ancien régime et la Révolution

La fondation Napolon, en collaboration avec la maison ddition Tallandier, uvre au renouveau des tudes napoloniennes dlaisses depuis trop longtemps par les historiens. Raison de plus pour saluer la parution du nouvel opus de la Bibliothque napolonienne qui tente de faire le point sur un nouveau champ dinvestigation historiographique - et pas des moindres, puisquil sagit grce un dictionnaire des institutions de mieux comprendre la monumentale construction administrative entreprise sous le Consulat et lEmpire. En effet, si le gnie guerrier du petit Corse fait toujours la fiert des armes, le principal hritage qui structure encore la vie des Franais demeure bel et bien ladministration napolonienne, du prfet au maire en passant par le conseil des prudhommes.

Cependant le titre de louvrage, Quand Napolon inventait la France, ne donne pas sentir toute la nuance du projet consulaire puis imprial. Au fil des centaines de notices, agrmentes de rfrences bibliographiques pas toujours exhaustives, on comprend quil sagit moins dune cration ex nihilo que dune reformulation intgrale du pass administratif franais. Aprs le coup dtat du 18 brumaire, Bonaparte, en gnie raliste, a toujours tempr son pouvoir sans partage par son sens des traditions. Il voulait ainsi crer un nouvel ordre afin de suturer les plaies rvolutionnaires.

Ainsi, en ami de la Rvolution, le premier consul tient fonder une architecture administrative sur luniversalit de la loi contre les pouvoirs locaux. La remise en ordre du consulat repose sur le sentiment gnral quun pouvoir fort est devenu le meilleur instrument dune consolidation des acquis rvolutionnaires. La notice consacre au concordat est en cela clairante. Sign le 15 juillet 1801, laccord avec le souverain pontife permet lglise de France de retrouver son unit et son statut, quand sa soumission au pouvoir sculier parat plus forte que jamais. Les paroles de monsieur N, illustrant un peu trop dvotement certaines entres, nous font sentir tout de mme que la philosophie gnrale des rformes reste le pragmatisme: Mon systme tait de navoir point de religion prdominante mais de tolrer tous les cultes (1809).

Mais le pays a ses pentes dont on ne se dlivre pas facilement. Comme a pu lcrire Franois Furet: le mme homme qui a divinis la souverainet abstraite de ltat est celui qui la fragilise en lincarnant comme si elle tait tout entire en lui. Napolon est le Louis XIV de ltat dmocratique. En effet, aprs son accession lEmpire en 1804, le rgime se monarchise en une forme baroque alliant la grande tradition monarchique franaise et la susceptibilit galitaire du moment, comme le rsume la formule bien connue: Napolon, empereur des Franais, par la grce de Dieu et les constitutions.

Ce livre est un excellent outil de travail pour aborder, dans son dtail, le Ier empire. Il vient confirmer la thse dAlexis de Tocqueville dans L'Ancien rgime et la Rvolution, qui insiste sur les continuits administratives entre la monarchie absolue et le XIXe sicle.

Matthieu Lahaye
( Mis en ligne le 26/08/2008 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)