L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Regard sur le siècle
de René Rémond
Sciences po - La bibliothèque du citoyen 2000 /  11.45 €- 75  ffr. / 113 pages
ISBN : 2-7246-0780-5

Deux regards sur notre siècle

La fin du XXe sicle appelle les bilans. Du ct de Clio, deux grands historiens se sont prts l'exercice. Eric Hobsbawm et Ren Rmond, proposent avec des styles, des approches et des conclusions diffrentes, deux regards sur notre sicle. Si l'historien anglais de tendance marxiste dresse un diagnostic pessimiste sur cette priode, l'auteur des Droites en France, fait pencher quant lui la balance du ct positif.

Les deux historiens s'accordent toutefois sur le dcoupage chronologique du sicle. Construction artificielle par excellence - quoique la dimension psychologique relative au priodes et chiffres ronds ne doive pas tre ignore - notre sicle, humain, historique, ne saurait tre dlimit avec pertinence du 1er janvier 1901 au 31 dcembre 2000. Un sicle n'existe que par ce qu'en font les hommes et par la cohrence qui s'en dgage. Comme la Guerre de Cent Ans ou les Trente Glorieuses, le XXe sicle fut moins long que son nom ne l'indique. Ren Rmond adhre au dcoupage dj propos en 1994 par Hobsbawm : notre sicle fut la courte priode de 75 ans qui spara l'attentat de Sarajevo de la chute du mur de Berlin, de la Premire Guerre Mondiale ou vnt mourir la grande Europe du XIXe sicle l'effondrement du communisme. On peut dire, en reprenant ici les conclusions de Franois Furet (Le Pass d'une Illusion, Calmann-Lvy, 1995), que la Premire Guerre Mondiale fut le dtonateur d'un sicle dont le communisme fut la matrice.

A l'intrieur de ce court XXe sicle, les deux historiens s'accordent galement pour distinguer trois priodes. Au temps infernal des deux guerres mondiales, des totalitarismes et de la Shoah succda un ge d'or, celui des Trente Glorieuses analyses par Fourasti, priode de croissance conomique, d'innovations et d'amlioration des conditions de vie que jamais jusque-l, l'humanit n'avait connues.

Les deux historiens s'accordent galement sur les bouleversements engendrs par ce sicle. Si un terme doit le rsumer, c'est bien celui de changement. La population mondiale a explos en cent ans une cadence indite; les dcouvertes technologiques et scientifiques, les progrs de la mdecine, de l'hygine ont prolong la vie humaine plus qu'en aucune autre priode de notre histoire. Mais ce sicle fut aussi celui des guerres mondiales et totales, de la barbarie; il fut le sicle de la Shoah, l'ge des extrmes pour reprendre Hobsbawm, celui qui connut une impressionnante acclration de l'histoire, remarque Ren Rmond en reprenant le titre d'un essai crit en 1948 par Daniel Halvy, critique, essayiste et historien.

C'est sur la priode la plus contemporaine que les deux auteurs divergent. Pour l'historien anglais, ce sicle finit mal, quand pour l'acadmicien, prsident de la Fdration Nationale des Sciences Politiques, il porte en lui les promesses de lendemains chantants.

A partir du choc ptrolier de 1973, rvlateur des dysfonctionnements d'un capitalisme incontrl, le monde s'enfonce dans une droute dont profitent les tats riches, l'Occident, au dtriment d'un monde majoritairement en dsarroi menac par les pires dangers cologiques, dmographiques, politiques et gopolitiques. L'ultralibralisme ambiant, qui ouvre le XXIe sicle, doit inquiter; et la situation ne s'arrange pas, comme les violentes crises des dernires annes en Asie, Amrique latine et Russie l'ont montr. Ce point de vue, inquiet plus qu'alarmiste cependant, est celui d'Eric Hobsbawm.

Ren Rmond est plus optimiste. S'il est incontestable que notre sicle porta l'horreur des sommets, l'historien s'autorise une nuance. Si le premier XXe sicle est incontestablement marqu par la Shoah, sa seconde moiti est celle d'un renouveau, d'un redressement qui permet tous les espoirs pour les annes venir. Depuis 50 ans, en effet, notre monde est un monde relativement pacifi, rgi par un ordre international toujours plus solide et efficace, certes pas encore parfait; les progrs de la dmocratie, en Europe mditerranenne dans les annes 70, en Amrique latine dans les annes 80 et en Europe centrale et orientale depuis dix ans, ont de quoi susciter l'optimisme. Les avances de la construction europenne, sans viter les avatars, sont relles et posent le vieux continent en modle pour l'intgration conomique d'abord, et peut-tre politique vis--vis d'autres rgions du monde. La mise en place d'un Tribunal pnal international et la chasse aux sorcires que lgitiment les affres rcents du pinochtisme, tout cela est enthousiasmant pour l'auteur. Sans dire ironiquement comme Aldous Huxley que nous vivons dans le meilleur des mondes, Ren Rmond, en historien, propose un diagnostic favorable de notre monde actuel.

Il convient de remarquer le discours rsolument historien des deux hommes. L'un comme l'autre ne se posent ni en prophte, ni en redresseur des torts, encore moins en inquisiteur. L'historien sait que l'histoire est mouvante et incertaine, que toute schmatisation la trahit, qu'aucune loi fondamentale ne l'anime, et qu'il doit donc l'tudier avec objectivit et humilit. Fait rvlateur, les deux hommes se dmarquent des analyses de politologues comme Samuel Huntington et Francis Fukuyama, essayistes amricains qui ont jou aux Cassandres au dbut des annes 1990, le premier par l'annonce catastrophiste de "Chocs de Civilisations" pour le sicle venir, le second par le constat euphorique d'une victoire absolue de la dmocratie et du march sur notre plante annonant la Fin de l'histoire. Il peut paratre injuste de la part de Ren Rmond de critiquer le marxisme de l'historien anglais dont l'ouvrage vaut bien le sien. En effet, les deux discours sont acceptables et, dans le cas de Hobsbawm, c'est moins le marxisme que l'inquitude vis vis de l'ultralibralisme qui guide sa rflexion.

Parce qu'un sicle est par dfinition un artefact et parce qu'il fut le sicle de dizaines de milliards d'individus qui le vcurent selon des paramtres forcment diffrents, le bilan est forcment partiel et incomplet, biais par le regard et l'histoire de celui qui se propose de l'examiner. Les deux ouvrages d'Eric Hobsbawm et de Ren Rmond sont deux lectures qui proposent des lments pour que chacun forge sa propre opinion. C'est l'objectif affich de la collection "La bibliothque du citoyen" propose par les Presses de Sciences-Po, o Ren Rmond a publi son essai. On apprciera tout particulirement son talent pour la synthse qu'il illustre ici nouveau. Quant l'ouvrage d'Eric Hobsbawm, il mrite la lecture qu'un jugement htif de certaines lites franaises a voulu empcher. Il n'est pas trs glorieux pour l'Hexagone d'avoir ferm ses portes l'un des penseurs les plus stimulants de la scne internationale.

Thomas Roman
( Mis en ligne le 04/05/2000 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)