L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Période Contemporaine  

Les Cultures politiques en France
de Serge Berstein
Seuil - L'univers historique 1999 /  22.9 €- 150  ffr. / 407 pages
ISBN : 2020324318

Les Cultures politiques en France

Voici assurément un livre utile. Les spécialistes d’histoire politique ont pris l’habitude, depuis quelques années, d’utiliser le concept de «culture politique», mais sans toujours le définir avec exactitude. Serge Berstein a déjà clarifié le sens du terme dans un article de Vingtième Siècle en 1992 (n° 35, mars 1992). Jean-François Sirinelli a précisé la notion et l’a appliquée à l’étude de l’histoire des droites en France qu’il a dirigée (Gallimard, 1992) puis, plus récemment, il a montré comment elle était également utile aux spécialistes de l’histoire culturelle (Jean-Pierre Rioux et Jean-François Sirinelli, Pour une histoire culturelle, Seuil, 1996). La culture politique se définit aujourd’hui comme «l’ensemble des représentations, des valeurs, des référents, des rituels qui constituent l’identité d’une famille ou d’une tradition politique».

Ce n’est donc pas un livre de recherche érudite qui nous est proposé ici, mais une mise au point accompagnée d’une démonstration par l’exemple. Serge Berstein a en effet mis à contribution un aréopage de spécialistes familiers de la notion en leur demandant de vérifier si elle était opératoire pour analyser les grandes familles politiques françaises. Neuf cultures politiques ont été identifiées et passées au crible : les cultures politiques traditionaliste, libérale, républicaine, gaulliste, socialiste, communiste, libertaire, démocrate-chrétienne et nationalistes. L’ouvrage nous livre donc le résultat des réflexions de ces historiens du politique.

Comme tout ouvrage collectif, les contributions sont inégales. Certaines reprennent des thèmes bien connus, comme le modèle républicain, la culture politique socialiste ou les nationalismes. D’autres sont plus novatrices, comme celle de Gaetano Manfredonia sur l’anarchisme ou celle de Jacques Prévotat sur le traditionalisme. Le spécialiste ne trouvera pas de révélations bouleversantes, mais l’étudiant lira avec profit ces synthèses claires et précises.

Malgré tout, on ne peut s’empêcher de rester un peu dubitatif. D’abord sur la démarche: définir les cultures politiques a priori enferme leur étude dans un cadre qui parfois semble étroit. Nicolas Roussellier livre ses doutes sur l’adéquation du concept pour comprendre le libéralisme et Pierre Milza reconnaît qu’il existe en fait plusieurs cultures politiques nationalistes, mais l’architecture d’ensemble n’a pas été modifiée par ces interrogations nées au fil de la réflexion. Et surtout, contrairement à la définition donnée préalablement, certains auteurs ont tendance à se consacrer en priorité aux idées et à négliger un peu les autres dimensions de la culture politique : mythologies, héros, rituels, etc. Prenons donc ce livre pour une synthèse, utile quoiqu’incomplète sur certains points, et une invitation pour les chercheurs à approfondir les dimensions de la culture politique qui renouvellent le plus l’histoire du politique.

Jérôme Grévy
( Mis en ligne le 15/03/2000 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)