L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Temps Présent  

103, rue Royale - Les archives de la P.J. lilloise
de Gérard Justin
Ravet-Anceau - Les coulisses de l'histoire régionale 2008 /  15 €- 98.25  ffr.
ISBN : 978-2-914657-68-6

Faits divers et histoire régionale

Le crime de Bruay-en-Artois (1972) tient dsormais sa place dans la liste courte des grands faits divers franais de dernier sicle aux cts des affaires Landru, Petiot, Dominici, Marie Besnard et enfin celle du petit Grgory. Leur point commun fut la forte mdiatisation de lenqute ou, le cas chant, celle du procs dassises. Certes, lassassinat non rsolu de la petite Brigitte Dewvre nest pas le sujet du livre du commissaire Justin, mais il y tient la place vedette.

Grard Justin a commenc sa carrire la police juste aprs 1968 et il est affect dans le Nord, la police judiciaire de Lille. Denquteur il devient un tmoin privilgi de la machinerie policire. Mais, le tableau bross est loin des images de nos actuelles sries tlvises. Le mtier denquteur, sil nen est plus sa prhistoire, est encore un jeu de piste, un long parcours sur le terrain des crimes. Cest le premier mrite de ce petit livre que de souligner la rapidit des progrs considrables de la police scientifique et lvolution du mtier de policier enquteur. Mais au dtour dune phrase et dune statistique sur les crimes et dlits, le commissaire Justin rappelle aussi combien la socit franaise a chang depuis les derniers feux de lexpansion, attiss par mai 68.

Les douze affaires criminelles choisies, dont le droulement est suivi avec le suspens requis, nous font redcouvrir, comme dans un bon Simenon, toute une socit encore installe sur des certitudes, ses hirarchies sociales mais aussi ses convictions idologiques revues et corriges par le mouvement de mai. Pourtant, les nuages samoncellent. Les mines se savent condamnes, et avec elles une rgion entire. Les chantiers navals de Dunkerque ne sont pas au meilleur de leur forme. La monde rural, en Artois, en Picardie, achve sa mtamorphose et craint pour sa survie. Mais la crise nest pas encore passe par-l. Cest donc tout un monde quasi disparu qui sagite autour des meurtres, des enlvements, et autres crimes qui constituent la chronique judiciaire et des faits divers du Nord dans la premire moiti des annes 70. Ctait le temps des 4L de service et des R16 aux couleurs de radio Luxembourg et dEurope n1, des deux chanes de TV (3 en 1973), dun code de procdure pnal peine retouch et de la peine capitale ; bref, les annes Pompidou dj si loin.

Lors de ses missions, la police judiciaire de Lille (sis au 103 de la rue Royale) rencontre lagitation politique dextrme gauche qui subsiste dans la trane de 68. Un mouvement, hors des sentiers battus de la politique, inquite particulirement le ministre de lIntrieur, celui de la Gauche proltarienne. Il se caractrise par laction violente et un travail plus ou moins clandestin dans les milieux ouvriers. La crainte dun sabotage aux consquences funestes ne laisse pas la police indiffrente aux activits du mouvement maoste qui est par ailleurs interdit depuis avril 1970. Les quipes de la P.J. lilloise auront faire plusieurs reprises aux militants de la GP notamment Dunkerque o des incendies criminels sont signals, mais galement Bruay o le mouvement gauchiste inaugure une nouvelle stratgie, celle de lexploitation politique du fait divers comme instrument de la lutte des classes. Laffaire de Bruay-en-Artois sera dailleurs son chant du cygne. De tout cela, Grard Justin rend compte avec prcision.

Reste enfin les douze affaires criminelles recensesauxquelles lofficier de police a assist entre 1969 et 1974 : des toutes premires prises de drogue la frontires belge aux meurtres les plus sordides. Le hasard, les indics, la tnacit, font surgir la solution, dmasquer le coupable, librer une victime. Reste Bruay, lenqute non rsolue, sur laquelle, lvidence, le Commissaire Justin a une opinion, ou plus exactement un sentiment de perplexit n chez le jeune policier dalors et qui sest certainement renforc. Enqute bcle? Pistes inexplores? Partis pris imprudents du juge Pascal et du commissaire de lpoque, sans doute. Lanalyse reste mesure, le rcit prudent, mais on souponne lauteur de nen penser pas moins. Et que devient le meurtre de Cauchy la Tour, galement non lucid par ce que lon a dtourn leffort vers Bruay? Y-a-t-il un lien entre les deux crimes? Les meurtres de Myriam Wuillaume et de Brigitte Dewvre sont prescrits depuis 2005

Voil un livre court ce qui nest pas un dfaut -, inform, crit avec talent, qui offre davantage quune chronique rgionale. On aimerait en savoir plus ; patience, les archives judiciaires sont communicables au bout dun sicle

Pascal Cauchy
( Mis en ligne le 04/02/2009 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)