L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Temps Présent  

La Stasi à l'école - Surveiller pour éduquer en RDA (1950-1989)
de Emmanuel Droit
Nouveau monde 2009 /  21 €- 137.55  ffr. / 242 pages
ISBN : 978-2-84736-471-2
FORMAT : 14cm x 22,5cm

L'auteur du compte rendu : Gilles Ferragu est matre de confrences en histoire contemporaine luniversit Paris X Nanterre et lIEP de Paris.

Éduquer et punir

Cest une figure classique du totalitarisme : lemprise sur la jeunesse, premire tape dans la confection de cet homme nouveau (socialiste, fasciste, communiste) qui est au cur du projet totalitaire. Dans les faits, cela donne un encadrement de la jeunesse par des structures partisanes, mais cela suppose galement sur le plan scolaire une forme de contrle: la capacit dun tat politiser lespace scolaire et lenfance fait donc partie de lattirail des dictateurs. Du reste, la figure de lenfant dnonant ses parents est un classique de cette forme dalination. A cet gard, la RDA aura, sous lemprise sovitique, largement dvelopp les divers moyens de cette ambition et cest tout lintrt de louvrage bien pens et bien crit dEmmanuel Droit, que de sattaquer cet aspect plus spcifique de la Stasi, en marge du renseignement, mais fondamental pour la vie des Allemands de lEst.

La Stasi fait partie des fantmes de la Guerre froide: elle nat sous la forme dun commissariat 5, contrl par les Sovitiques dans leur zone, et - en parallle lorganisation Gehlen simpose peu peu comme un acteur de premier rang dans la guerre de lombre mais ce nest pas cette Stasi-l qui est au cur de louvrage: cest plutt la police politique, immense, invisible, omniprsente, omnisciente Ds lintroduction, Emmanuel Droit dfend un point de vue original: la Stasi est ici perue non comme une manation de lEtat au secret, mais comme une institution publique. Lenjeu de cet ouvrage nest pas de faire lhistoire dun service secret en charge du renseignement, mais plutt lhistoire dune police politique puissante, qui, de 1949 1989, aura constitu un outil de surveillance Une illustration parfaite de cette terreur totalitaire dautant plus prgnante que la socit est au bout de quelques annes de rpression - sous contrle. La traque dun hypothtique ennemi intrieur justifie tout.

Pour analyser son objet, lhistorien a recours la comparaison, tant avec des polices politiques contemporaines au sein du bloc socialiste (le cas hongrois notamment) quavec la Gestapo: cette dernire comparaison est dautant plus clairante que la jeunesse scrute par la Stasi dans les annes 50 appartient une gnration qui a connu le nazisme et qui sest trouve implique de gr ou de force dans les jeunesses hitlriennes. Autre mode danalyse, les affaires et autres cas particuliers autant danecdotes difiantes o de jeunes (voire trs jeunes) opposants la politique sovitique font connaissance avec la bureaucratie de la Stasi. Serait-ce alors lindice dune socit allemande finalement rtive au socialisme, corsete par un systme et ses nervis? Lenjeu de louvrage est ailleurs. La thse de lauteur est que les archives de la Stasi ne rvlent pas la ralit de la socit est-allemande, mais bien la ralit des reprsentations que sen faisait la Stasi. Autrement dit, les archives de la Stasi ne parleraient que de la Stasi mais elles sont justement trs loquaces.

Dfinissant des poques et des gnrations est-allemandes diverses, E. Droit montre les approches varies et volutives de la Stasi, ses stratgies et leurs enjeux, depuis la rpression initiale (face une socit allemande qui sort du conflit et nest pas forcment prte se soumettre au diktat sovitique: les militants du parti communiste sont minoritaires, mais les institutions politiques travaillent pour eux) jusqu la surveillance finale. Une surveillance cense tre dautant plus efficace quelle est invisible: le principe du panoptique appliqu une socit entire, dont chaque membre est le suspect dun autre Mais Emmanuel Droit montre bien que cette surveillance finit par sintgrer la vie quotidienne et tre intriorise. La Stasi se meut alors en un acteur de lducation socialiste, voluant entre ses diverses attributions. Une troisime partie, consacre la trace mmorielle de la Stasi, replace cette institution et cette mission spcifique (la formation et lalination de la jeunesse) dans la perspective plus large de lhistoire allemande.

Matre de confrences luniversit de Rennes II, Emmanuel Droit est un bon connaisseur des affaires allemandes, en particulier de la dfunte RDA. Aprs un premier ouvrage, publi au PUR, sur lducation socialiste en RDA, on peut considrer que cet ouvrage au sujet connexe explore un pan inattendu de cette ducation et de ce projet totalitaire. Toutefois, le choix dune problmatique plutt centre sur la Stasi, et loptique mme de louvrage donner voir moins la socit est-allemande que sa police politique donne ce volume une relle cohrence. Le style est clair, trs pdagogique et louvrage fourmille de questions et de pistes de rflexions: une contribution importante lhistoire de la RDA, et plus largement, la question de la jeunesse en dictature.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 15/12/2009 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)