L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Temps Présent  

Octobre 1961 - Un massacre à Paris
de Jean-Luc Einaudi
Hachette - Pluriel 2011 /  12 €- 78.6  ffr. / 635 pages
ISBN : 978-2-01-279543-3
FORMAT : 11cmx18cm

Premire publication en octobre 2001 (Fayard)

dition revue et augmente


Tombeau pour 200 ''morts mythiques''

Voil aujourdhui 25 ans que, presque seul, Jean-Luc Einaudi a entrepris dhonorer tous les morts de lpouvantable ratonnade dont Paris fut le thtre dans la nuit du 17 octobre 1961 - des hommes, Algriens pour la plupart, protestant sans armes contre le couvre-feu. Ils furent bastonns, abattus, noys ou jets en terre sans spulture. Aucune inculpation na jamais atteint les auteurs de ce meurtre collectif. Bien au contraire, cest Maurice Papon, prfet de la Seine lpoque, qui sen est pris Einaudi.

La journe du 17 octobre 1961 reste sans doute lvnement de lhistoire rcente le moins connu des Franais au point que, lors du procs de Papon, en octobre 1997, son avocat le confondait encore avec la bousculade meurtrire de Charonne, en fvrier 1962. Michel Debr, dans ses mmoires, avait commis le mme amalgame. En 1991, dans sa Bataille de Paris, Jean-Luc Einaudi rendait leurs noms ces anonymes enfouis dans les fosses communes du cimetire de Thiais. Son enqute portait brutalement le nombre de victimes de ces journes de 3 ou 4 (chiffres officiels jusquen 1998) 200 ou 300. A cette horreur sajoutait lempressement cynique organiser loubli, empcher ce crime de peser sur la conscience nationale. Il ne fut pas longtemps possible de cacher, en Algrie, les actes de torture gnralise ; mais, en plein Paris, on a pu prcipiter des Algriens dans la Seine sans que lopinion sen meuve outre mesure. Impassible, Papon continua de marchander le nombre des morts contre lvidence des faits.

Dans la longue introduction de cet ouvrage, Jean-Luc Einaudi montre quelles difficults il a traverses pour se faire ouvrir les archives policires et administratives, et opposer aux dnis et mensonges de Papon la crudit des faits. Certes, il est probable que ce massacre en plein Paris ne fut pas prmdit et que la police obit autant aux ordres qu la peur. Pour autant, la gestion rationnelle de ces dbordements fait froid dans le dos : ramassage des cadavres, regroupement des manifestants, tabassages coups de marteau, humiliations abjectes

Papon a toujours plaid que les morts doctobre 1961 furent les victimes de la guerre interne entre mouvements indpendantistes que se livraient le MNA et le FLN. Cette explication, parce quelle ntait pas inconcevable, a longtemps tenu lieu de vrit. Mais et cest toute la force de ce livre les documents, et notamment les tmoignages de policiers et de fonctionnaires, prouvent simplement quelle est fausse.

Dans une interview donne en 1994 au Quotidien de Paris, Papon voquait avec sa morgue habituelle les morts mythiques doctobre 1961. Ce mythe a hlas survcu son inventeur.

Olivier Philipponnat
( Mis en ligne le 08/11/2011 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)