L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Temps Présent  

Soldats en Algérie 1954-1962 (nouvelle édition) - Expériences contrastées des hommes du contingent
de Jean-Charles Jauffret
Autrement - Mémoires/Histoire 2011 /  25 €- 163.75  ffr. / 383 pages
ISBN : 978-2-7467-1613-1
FORMAT : 15cm x 23cm

L'auteur du compte rendu : Gilles Ferragu est matre de confrences en histoire contemporaine luniversit Paris X Nanterre et lIEP de Paris.

Paroles de soldats

1,2 millions de soldats sont passs par lAlgrie des annes 1954/62 et sa guerre sans nom, une guerre qualifie jusquen 1999 dopration de police, et qui alterne pourtant les phases de pacification, combat et guerre psychologique contre la subversion jusqu la corve de bois et autres formes de terreur, subie ou applique. Bref, une guerre coloniale, idologique, mene non pas uniquement par des professionnels, les fameux centurions, mais galement, et mme surtout, par des appels (ainsi que des rappels), eux-mmes fils de la Seconde Guerre mondiale et dj marqus par laprs guerre.

Aux lendemains du traumatisme indochinois, et dans un contexte de guerre froide qui, pour la France, vire au complexe obsidional du fait de la dcolonisation, lexprience de lAlgrie fut, pour une gnration de conscrits, la fois prouvante et dterminante. Du premier conseil de rvision jusqu la quille et les traumatismes (physiques, psychologiques) ramens en mtropole, cette exprience est ici prsente chronologiquement, partir de tmoignages mis en perspectives. Rdition augmente dun ouvrage publi en 2000, ce Soldats en Algrie se place donc au confluent de deux problmatiques historiques, une histoire du conflit algrien mais galement une histoire de linstitution militaire.

La mthode choisie est la fois simple et efficace: suivre le conscrit dans toutes les tapes de son parcours, distribu par chapitres chronologiques. Conseil de rvision dabord, avec ses tests divers, ses tentatives dchapper au service, puis les classes, la formation, lappel (plus ou moins bien entendu, plus ou moins bien accept), le paquetage, le dpart (non sans regrets ni ractions de refus ou de colre), le voyage puis larrive en Algrie: dans une atmosphre parfois tendue (manifestations pacifistes, intimidation des conscrits eux-mmes, voire sabotage lger), la transformation du jeune civil en soldat nest pas une affaire simple, mme si la mcanique est rode (et la Rpublique, dans le besoin, recrute tout va).

On dcouvre alors quelques ralits, commencer par les servitudes de la fameuse vie militaire. Mais pour tous, le dbarquement en Algrie est tout de mme un moment fort (avec ses vahins et ses colliers de fleurs mme!). Toutefois, cest aussi le premier pas dans la guerre. Les expriences sont trs diversifies, et de ce fait, chacun eut sa gure dAlgrie, plus ou moins expose, plus ou moins risque, plus ou moins envie par dautres (le dbat, rcurrent, sur les planques de guerre, nest pas prt de sachever).

Pour rendre compte de cette diversit, lauteur balaie large, observe le contexte, le regard des pieds noirs confront celui des mtropolitains, les rapports lArrire (la mtropole, la famille, la fiance). On cause matriel, quipement, cadre de vie et ordinaire. On voque une culture de guerre, la vie au poste, les mthodes de la pacification (y compris la torture et ses diverses dclinaisons): la ralit du terrain, sans tabou (y compris, et la rflexion est bienvenue, la question de la misre sexuelle, les excs de bire), ni reconstruction a posteriori. Enfin, la question du retour, aborde dans un chapitre conclusif, est loccasion dune esquisse de bilan: bilan des victimes, des traumatismes divers et dune faim de mmoire qui ne fait que crotre, et dont cet ouvrage, indirectement, rend compte loquemment.

Lexprience de la guerre est probablement indicible: on peut sen approcher, par les mots, mais il reste un dernier obstacle, une ralit qui demeure inaccessible. Cest cette ralit que le professeur Jauffret, de lIEP dAix en Provence, tente de restituer par le biais de tmoignages (textes et iconographie) collects par lui et son quipe de jeunes chercheurs, et synthtiss dans cet ouvrage trs dense et riche. Sinscrivant dans une perspective anthropologique du conflit, sans sappesantir sur un discours de la mthode rduit au minimum, lauteur opte pour une approche toute dhumilit, qui interroge, laisse parler les tmoins et uvre, en arrire plan, lindispensable mise en contexte, ainsi qu une mise en rcit qui dcoule de lapproche chronologique.

LAlgrie des conscrits, une alternative bienvenue la nostalgrie pied noir. Et si tant est que la mission de lhistorien soit dexpliquer les faits, et de donner comprendre les reprsentations des hommes dun temps pass, alors cet ouvrage offre de la guerre dAlgrie, du point de vue des soldats, un regard juste, qui sait prendre sa distance avec les strotypes. Un ouvrage trs russi, bien document et illustr (on apprcie notamment la masse de photographies, documents divers ainsi que les annexes), crit dune plume la fois souple et toujours lcoute (du tmoin mais aussi du lecteur et de ses questions informules): un excellent ouvrage sur le sujet, qui, sans dfendre une thse, propose un regard. Une tude essentielle pour saisir la singularit de lexprience combattante en Algrie, mais galement pour comprendre en quoi cette exprience est un marqueur gnrationnel.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 29/11/2011 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)