L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Temps Présent  

La Quatrième épée - L'histoire d'Abimael Guzman et du Sentier lumineux
de Santiago Roncagliolo
Cerf - Politique 2012 /  24 €- 157.2  ffr. / 228 pages
ISBN : 978-2-204-09729-1
FORMAT : 13,5 cm × 21,5 cm

Franois Rambaud (Traducteur)

L'auteur du compte rendu : Gilles Ferragu est matre de confrences en histoire contemporaine luniversit Paris X Nanterre et lIEP de Paris.


Le Pérou du président Gonzalo

Apparu dans les annes 80, le Sentier lumineux un nom tir dune expression du fondateur du parti communiste pruvien, Mariatgui est un surgeon maoste du parti communiste, fond par un professeur de philosophie, Abimael Guzman prsident Gonzalo dans le parti... Ce pourrait tre la nime formation dinspiration marxiste dans un continent latino-amricain travaill par les extrmismes, et lon pourrait logiquement voir dans la naissance du Sentier la main de Fidel Castro et une application de la thorie du foco. Mais il nen est rien, et justement, la singularit du mouvement, bientt terroriste, men par Abimael Guzman, rside dj dans une opposition absolue au castrisme et lexprience cubaine. Fidle au stalinisme, form au maosme (ainsi qu la guerre populaire) directement Nankin, Abimael Guzman se considre comme le digne successeur des deux et voit dans la pense Gonzalo le prolongement sud-amricain autant que la synthse des deux courants du communisme. Partisan dune guerre populaire, seule voie vers la prise de pouvoir, Guzman engage son mouvement dans une gurilla prouvante, au bilan terrible (prs de 70000 morts, imputables galement au contre-terrorisme de lEtat pruvien et des Sinchis, ses commandos anti-subversion), entre 1980 et 2000. Cest cette histoire, vue sous langle de la biographie dAbimael Guzman, que retrace Santiago Roncagliolo, un jeune reporter pruvien.

Demble, Roncagliolo se met en scne, voquant les difficults dune enqute journalistique dans un pays encore traumatis par une quasi guerre civile entre sentiristes et militaires Une enqute qui passe par les proches, les avocats du mouvement, les tmoignages des uns et des autres, pour dessiner peu peu la physionomie dAbimael Guzman, thoricien et praticien de la guerre rvolutionnaire, chez qui lidologie domine largement toute autre perspective, y compris le ralisme. Le culte du chef, tabli coup de purges et de diktats, ainsi quune idologie de plus en plus radicale, favorisent au sein du parti une logique sectaire (qui se perptue, pour les militants capturs, en prison), qui explique la drive du mouvement. Lauteur sintresse en particulier partir des rvlations des anciens au processus psychologique qui place le militant dans une dpendance absolue envers le camarade Gonzalo, autant gourou que leader rvolutionnaire, et explique la violence des sentiristes.

Confrontes une violence croissante ds 1980, les autorits pruviennes nont pas immdiatement pris la mesure du problme: cest seulement partir de 1982 que larme sempare de la question du sentier lumineux, dclenchant une contre gurilla aussi brutale et terroriste que la gurilla. Le fait est que le Sentier lumineux, sinspirant des thories maostes de la guerre rvolutionnaire, a organis dans les campagnes pruviennes un rseau efficace, fond tant sur ladhsion que sur la peur, jusqu former par endroit un proto-Etat terroriste. A cet gard, la lutte entre le Sentier lumineux et les autorits relve plus de la guerre civile, avec ses phases de retraite et de reconqute, que de la simple police. Une vritable guerre psychologique sinstaure, dont la population rurale fait largement les frais. Dautant que la gurilla a su tablir des rapports fructueux avec le narco-trafic, ce qui rend la contre gurilla dautant plus dlicate mettre en uvre et la dlicatesse nest pas la qualit cardinale des commandos anti-subversion. Dans un pays o les groupes dinspiration marxistes sont particulirement actifs et violents (MRTA, Sentier lumineux), la situation vire rapidement lopposition entre terreur dEtat et terreur des minoritaires, avec la population en ligne de mire. Le prsident Fujimori incarne, aux cts de Guzman, les excs de cet affrontement, et les deux hommes partagent dailleurs aujourdhui le mme sort. Toutefois, les efforts des services de renseignement aboutissent finalement la capture de Guzman, en 1992, premire tape dune dsescalade. Mais comme le montre bien lauteur, le retour la normale suppose un accord de paix confirmation de ltat manifeste de guerre civile ainsi que la reconstruction dun consensus social, via les commissions justice et vrit.

Il nexiste pas douvrages en franais sur le Sentier Lumineux et son fondateur: cet gard, cet ouvrage savre intressant, trs accessible, mme si la forme, entre rcit et reportage, peut dcontenancer. Les citations nombreuses, les multiples rfrences des textes doctrinaux en font une base utile pour rflchir la violence politique dans laire sud-amricaine et spcifiquement andine. On en ressort avec les ides claires et le sentiment dune rflexion honnte, dpassionne, qui prend en compte non seulement une chronologie complexe, mais sintresse galement aux ressorts de la psychologie du mouvement terroriste, ainsi quaux enjeux, divers, dune sortie du terrorisme. Mais il faut dplorer labsence complte de notes ainsi que de sources: les textes, les conversations cites ne sont jamais rfrencs un dfaut important pour un ouvrage par ailleurs pionnier. De ce fait, louvrage, bien quintressant, laisse sur sa faim et ne peut constituer un instrument pour les chercheurs.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 17/07/2012 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)