L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Temps Présent  

La Guerre d'Indochine - L'enlisement. L'humiliation. L'aventure
de Bodard Lucien
Grasset 2014 /  29.45 €- 192.9  ffr. / 1168 pages
ISBN : 978-2-246-55291-5
FORMAT : 15,5 cm × 24,0 cm

Premire publication en 1998 (Grasset)

L'auteur du compte rendu : Gilles Ferragu est matre de confrences en histoire contemporaine luniversit Paris X Nanterre et lIEP de Paris.


Retour à Saigon

Lucien Bodard fait partie de ces gloires un peu oublies de la littrature et du journalisme: disparu en 1998, il aura pourtant incarn, tel un Albert Londres, le grand reportage autant quune grande plume, couronne par de nombreux prix. Depuis les rcits de son enfance chinoise (Monsieur le Consul) jusqu des reportages contemporains sur la Chine de Mao, en passant par des romans (Anne Marie), son uvre vaste est marque du sceau de lAsie.

Au cur de cette uvre, les trois volumes consacrs la guerre dIndochine (LEnlisement, LHumiliation, LAventure), publis entre 1963 et 1967, figurent comme une cathdrale, une fresque, une pope la taille du conflit et de ces enjeux, le naufrage dune certaine ide de la France coloniale au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Le moment de la dcolonisation. Cette nouvelle dition, aprs celle de 1998, qui rassemble en un seul fort volume les trois ouvrages, mrite largement le dtour: un texte brut sans note ni index, mi-chemin entre le reportage, le rcit et lHistoire, des cartes pour se situer et saisir les enjeux dune action, et surtout un souffle qui transforme cette immense leon dhistoire en une version indochinoise des grands rcits de guerre, ceux de Churchill, dAlexander Werth, etc. Un rcit dans lequel on sengloutit avec bonheur.

Arriv Saigon comme correspondant de guerre en 1948, Bodard observe, discute, scrute avant de partir en 1952, avant la chute de Dien Bien Phu. Celui qui parle de lOrient comme dune drogue et affirme avoir tout connu en Indochine se prend vouloir comprendre cette Indochine franaise, une grande rocambole et surtout les raisons de son effondrement. Il se penche sur la vie coloniale et ses marges, ses coulisses, observe la vie des uns et des autres, colons et vietnamiens, quil suit dans les combats et dans la vie de tous les jours. Il dissque les mouvements militaires, analyse la teneur des oprations, vient prendre le pouls des soldats, coute les scandales et les critiques.

A la lecture, on le sent partout chez lui, laise dans les tats-majors comme dans les rues, sensible lambiance, latmosphre, les dtails qui trahissent le passage de lHistoire. Surtout, il observe les hommes, les personnalits, le roi Jean (de Lattre), Bao Da, etc., mais galement les humbles, tous croiss dans des bars, larrire des combats, dans les carrs. Et il raconte, dans un style vif, rythm par des confidences, des conversations, des anecdotes, des rcits: on passe de la grande la petite histoire et l'on est entran, peu peu, dans le sillage de cette locomotive humaine.

En donnant un conflit loign une touche humaine ncessaire, Bodard renoue avec une grande tradition romanesque: cette rdition bienvenue ne rappelle pas seulement quelle grande plume il fut, elle invite revivre au sens fort du terme un moment dcisif de lhistoire, dans toute sa complexit. Un monument.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 16/09/2014 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)