L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Temps Présent  

Diên Biên Phu - 20 novembre 1953 - 7 mai 1954
de Pierre Pellissier
Perrin 2004 /  24 €- 157.2  ffr. / 614 pages
ISBN : 2-262-02065-5
FORMAT : 15x24 cm

L'auteur du compte rendu: Agrg et docteur en histoire, Jean-Nol Grandhomme est l'auteur d'une thse, "Le Gnral Berthelot et l'action de la France en Roumanie et en Russie mridionale, 1916-1918" (SHAT, 1999). Il est actuellement PRAG en histoire contemporaine l'universit "Marc Bloch" Strasbourg II.

Le tombeau des illusions

Plus lvnement sloigne de nous, plus les archives souvrent, tandis que les tmoins, de moins en moins nombreux, prouvent souvent le dsir de transmettre ce quils ont vcu aux gnrations venir. Cinquante annes se sont coules depuis ce mois de mai 1954 o rsonna mais les Franais nen avaient encore quune vague conscience le glas de trois sicles daventures coloniales franaises. La guerre dIndochine sachve alors sur une retentissante dfaite beaucoup plus psychologique dailleurs que vraiment dcisive sur le plan militaire - et la perle de lEmpire chappe cette IVe Rpublique amene jouer le rle de syndic de liquidation dune fdration indochinoise que le Second Empire et la IIIe Rpublique avaient construite dans le sang, la sueur, non sans se montrer en bien des occasions bienveillante lgard de ses peuples (notamment des minorits ethniques montagnardes).

Exploitant des sources multiples et varies (sans cependant consulter les archives du SHAT), Pierre Plissier parvient ici reconstituer latmosphre dun lieu ce Vietnam auquel la plupart des anciens combattants resteront ensuite passionnment attachs et dune poque celle o cette France des antipodes sortait de la terrible occupation japonaise au moment o la mtropole pansait les plaies ouvertes de la barbarie nazie et celles des bombardements certes invitables mais nanmoins trs meurtriers de la Libration.

Hrosme, voil bien un mot qui parat aujourdhui surann. Et pourtant, au fil des pages, ce sont bien des hros que lauteur nous prsente, dun ct comme de lautre. Ce sont dabord ces Vietnamiens communistes (ou qui le sont devenus sous la contrainte ou par nationalisme) qui se sacrifient pour un idal dsormais condamn par lhistoire, mais qui leur semblait alors riche desprance aprs le dpart de lexploiteur imprialiste. Encadrs par dimpitoyables commissaires politiques, des milliers dhommes, de femmes et denfants combattent ou assurent la logistique de larme du gnral Giap, hissant notamment au sommet des collines qui entourent la cuvette de Dien Bien Phu ces fameux canons lourds qui assureront le succs du Vietminh (mais avec un cot humain exorbitant). Hros aussi ces Franais venus de toutes les rgions du pays - dont ces Alsaciens anciens Malgr-nous, passs des steppes russes aux rizires du Tonkin -, ces Franais qui se battent pour une cause quils ne comprennent pas toujours, et qui nintressent absolument pas la grande majorit de leurs compatriotes. Hros encore ces soldats de lUnion franaise : vietnamiens, laotiens, cambodgiens hostiles au communisme, membres de ces minorits protges par les Franais (comme les Hmongs), ces Nord-Africains et Sngalais, ces lgionnaires. Au-del des motivations des uns et des autres, Dien Bien Phu demeurera lun des symboles du sacrifice et du dsintressement, comme Verdun trente-huit ans plus tt, mais cette fois les rles sy sont inverss : ce sont les Franais qui luttent contre des autochtones accrochs leur sol natal (mme si les choses ne sont videmment pas si simples). Ce thtre est aussi hant par des figures moins lumineuses, comme ces rats, ces soldats de larme franaise qui ont abandonn leurs camarades et vivent terrs dans des trous sur le champ de bataille, ne sortant que la nuit pour se nourrir. Lhomme demeure humain.

Pierre Pellissier na pas hsit renouer avec lhistoire bataille, longtemps dcrie injustement, et qui reste une vidence quil faut pourtant rappeler la base de toute tude des conflits. La bataille de Dien Bien Phu nous est ici minutieusement dcrite, heure par heure lorsquil le faut. Lauteur sinterroge aussi sur les raisons de lchec final de la France et de ses allis, le rle important de la propagande, le bien-fond des dcisions de ltat-major ( commencer par celles du gnral Navarre), la stratgie et la tactique des uns et des autres. Mais il voque galement larrire : les lieux de plaisir et les glises dHanoi, les couloirs des ministres et des ambassades, o hommes politiques et diplomates se livrent des jeux subtils et dangereux, se proccupant si peu des ralits du terrain. L encore la partie est dailleurs ingale : tandis que Sovitiques et Chinois ont dj impos une discipline de fer leurs frres vietnamiens, les Amricains ne soutiennent quavec parcimonie des Franais dont ils songent dj prendre la place dans la rgion, refusant par exemple denvoyer leurs bombardiers pour soulager les dfenseurs de Dien Bien Phu.

Agrment dannexes fort utiles, dun index, de cartes et de photographies (o lon reconnatra notamment Genevive de Galard et Bigeard), cet ouvrage rsume de manire fort intressante la somme des connaissances actuelles sur Dien Bien Phu. Accessoirement, lheure o la France continue de rver de grandeur et parle de monde multipolaire, cet anniversaire nous fait mesurer combien ses moyens dinfluencer les destines du monde ont radicalement chang depuis que le nom de cette sous-prfecture du Tonkin a fait irruption sur la scne internationale, pour signifier la fin dun cycle de lhistoire de lhumanit.

Jean-Noël Grandhomme
( Mis en ligne le 16/06/2004 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)