L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Temps Présent  

François de Menthon - Un catholique au service de la République (1900-1984)
de Laurent Ducerf
Cerf - Histoire religieuse de la France 2006 /  43 €- 281.65  ffr. / 508 pages
ISBN : 2-204-07762-3
FORMAT : 14,5cm x 23,5cm

L'auteur du compte rendu : agrg d'histoire, allocataire-moniteur d'histoire contemporaine l'Universit Michel de Montaigne-Bordeaux 3, Nicolas Champ prpare, sous la direction du professeur Marc Agostino, une thse d'histoire contemporaine consacre aux espaces religieux dans le dpartement de la Charente-Infrieure au XIXe sicle.

Biographie politique d'un démocrate chrétien

Connaissez-vous Franois de Menthon ? A lexception des spcialistes des mouvements catholiques de lentre-deux-guerres, de la Rsistance et des dbuts de la IVe Rpublique, il est probable que ce nom nveille que peu dchos. Cest sa redcouverte que nous invite, dans une biographie probe et documente issue dune thse de doctorat soutenue il y a dj six ans, Laurent Ducerf.

Ce travail se veut tre avant tout une biographie politique. Il sagit de cerner lengagement et le rle de lhomme public, engag dans la vie de la Cit, non de faire dcouvrir lhomme priv. Lauteur sappuie sur un corpus documentaire vari au sein duquel occupent une place privilgie les archives laisses par Franois de Menthon. Par un apparent paradoxe, celles-ci se montrent peu disertes sur la vie prive de lindividu et mme sur le rle personnel que put jouer F. de Menthon dans les dbats auxquels il prit part. En fait, elles savrent dun grand intrt pour la comprhension de nombre de dossiers historiographiques majeurs : lAssociation catholique de la jeunesse franaise (ACJF) et la naissance des mouvements spcialiss, la Rsistance chrtienne, lpuration, les alas de la Dmocratie chrtienne et la construction europenne sous la IVe Rpublique (p.10). Cette documentation, toujours scrupuleusement confronte tant aux autres sources clairant ces sujets qu lhistoriographie qui leur est consacre, permet galement L. Ducerf de redonner F. de Menthon la part de paternit qui lui revient de plusieurs dcisions importantes, notamment lorsquil tait Garde des Sceaux, propos de la rforme de la rpression de lenfance dlinquante.

En effet, si Franois de Menthon eut une vie particulirement longue, il ne joua un rle de premier plan sur la scne nationale que par intermittence. Le plan de louvrage lindique clairement. Les quarante premires annes de sa vie sont traites en une soixantaine de pages tandis que la priode sparant son retrait de la vie politique en 1958 et sa mort en 1984 ne suscite quun court chapitre conclusif.

Au commencement de lengagement de F. de Menthon tait une tradition familiale, celle dune famille de la vielle noblesse savoyarde profondment catholique illustre par un pre qui resta toujours un modle pour son fils et qui se rallia prcocement la Rpublique, celle dune noblesse prise de ses valeurs et qui dteste celles de la bourgeoisie. Les combats de F. de Menthon, au temps de sa prsidence de lACJF (1926-1929), pour la reconnaissance de la spcificit de la Jeunesse ouvrire chrtienne peuvent se comprendre pour partie en ce sens : inspir de ses lectures de Lon Bloy, F. de Menthon rcuse les relations paternalistes liant notables et classes populaires.

Aprs son dpart de la prsidence de lACJF, quoiquil ait nourri quelque ambition politique dans les annes 1930, ce nest quaprs la dbcle de 1940 que F. de Menthon est de nouveau plac sur le devant de la scne en tant lorigine de lun des premiers mouvements de rsistance, Libert. En nous donnant ainsi des lments neufs sur ce mouvement mconnu et en nuanant bien des ides sur son ptainisme suppos, lauteur ne manque pas de souligner lamateurisme de ces rsistants qui saffichaient au grand jour. Se fondant dans Combat, Libert disparat ds 1941. Au sein de Combat, F. de Menthon va entrer frquemment en opposition avec Henri Frenay, notamment parce quil se fait le dfendeur, aux cts de Jean Moulin, des thses gaulliennes. Aprs 1943, il rejoint la France libre, devenant dans le Comit franais de Libration nationale, Commissaire la Justice puis Ministre de la Justice. Cest ce titre quil se trouve en charge de lpuration. L. Ducerf rappelle fort justement propos du cas de la magistrature (p.253) quil ne joua pas un rle direct dans le chtiment des tratres, ce qui ne lempcha dtre lobjet de haines tenaces (pp.400-401). Juriste de formation, il se montra toujours soucieux du respect de la lgalit judiciaire, dniant la lgitimit de toute mesure extra-judiciaire. Dmocrate-chrtien, il se retrouva galement en charge dun dossier qui ne lui revenait pas initialement, lpuration piscopale : l aussi, son souci de lhumanit ressort, refusant les thses extrmistes dun Georges Bidault qui rclamait en 1944 le remplacement de quarante vques. Cette attitude modre lui vaut son remplacement au Ministre de la Justice au printemps 1945.

Franois de Menthon revint une fois aux affaires, en tant que Ministre de lEconomie nationale en 1946, avec encore moins de succs qu la Justice puisquil ne russit pas faire face la vague inflationniste qui svissait alors. Paralllement, il joue un rle essentiel dans les premires annes de la IVe Rpublique dans le fonctionnement du MRP sans quil ne cherche assumer le statut de leader, car, comme le note L. Ducerf, son temprament le porte plus animer qu diriger (p.378).

Le fil directeur de ce travail reste les Souvenirs inachevs quavait commencs rdiger Franois de Menthon dans les annes 1970. Appliquant rigoureusement les rgles de la mthode historique, lauteur souligne les mcanismes de loublieuse mmoire du narrateur, comparant systmatiquement documents dpoque et ce qui en reste dans les mmoires de Menthon. Il aurait t intressant dapprofondir la question des conditions dcriture dune biographie, de lillusion biographique. De ce point de vue, il faut regretter la brivet de lintroduction gnrale qui aurait pu sattarder un peu plus sur les problmes mthodologiques et pistmologiques de lcriture dune vie.

Au travers du cheminement dun homme, Franois de Menthon, lauteur nous livre donc bien plus quun simple portrait dun politicien parmi dautres ; il nous donne lexemple dune trajectoire et dun engagement cohrents en faveur de la Dmocratie chrtienne, nous rappelant, ce faisant, que celle-ci ne se rsume pas une quelconque fidlit strictement partisane, ce que la vie de Franois de Menthon illustre excellemment.

Nicolas Champs
( Mis en ligne le 27/04/2006 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2023



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)