L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Temps Présent  

Culture et Guerre froide
de Jean-François Sirinelli , Georges-Henri Soutou et Collectif
PUPS - Mondes contemporains 2008 /  26 €- 170.3  ffr. / 308 pages
ISBN : 978-2-84050-547-1
FORMAT : 16,0cm x 24,0cm

L'auteur du compte rendu : Historien des relations internationales Sciences Po Paris, Pierre Grosser est directeur des tudes de linstitut diplomatique du ministre des affaires trangres.

Cultures, idées et rideau de fer

On na pas fini de scruter toutes les dimensions de la guerre froide, au-del de la traditionnelle description des jeux de puissances. La guerre contre le terrorisme rappelle limportance des enjeux culturels et de la construction de limage de lennemi. La parution des actes de ce colloque tenu en 2005 est donc bienvenue. Comme toujours, certaines contributions reprennent des travaux antrieurs, mais leur regroupement est utile tant la production historique est aujourdhui dissmine.

Plusieurs articles se focalisent sur la culture de guerre froide stricto sensu: Franoise Thom dcrit les campagnes anti-occidentales et anti-cosmopolites de lUnion sovitique daprs-guerre, tandis que larticle original de Sabine Dullin montre la place de lespion venu de lextrieur dans le cinma sovitique, violeur de frontire qui sinfiltre dans la communaut, et il faut savoir le dmasquer. Deux autres articles sont plus consacrs la culture communiste qui, ds lorigine, comprend une forte dimension nationale, comme en Hongrie pour laquelle on parle de rakosisation plus que de sovitisation, ce qui va lencontre des discours actuels en Europe orientale sur la parenthse communiste, rsultant seulement de limposition dun modle extrieur suite la conqute de lArme rouge. Il est dommage quil ny ait pas un exemple des nombreux travaux qui portent sur la culture de guerre froide (civile ou militaire) lOuest, en particulier en Grande Bretagne.

Un deuxime ensemble de contributions relve de lhistoire des relations internationales: la culture est une dimension de la diplomatie (parfois non gouvernementale, mais rarement dans les tats communistes), que lcole franaise des relations internationales met depuis longtemps en valeur. Les changes culturels marquaient souvent la temprature des relations diplomatiques. Mais tout cela pesait finalement relativement peu, quil sagisse des relations franco-tchcoslovaques (Antoine Mars), franco-sovitiques (Thomas Gomart, Marie-Pierre Rey), ou entre les deux Allemagnes avant 1961, dans lesquelles lOuest a tt pris lavantage (Pierre Jardin). Plus intressantes taient les luttes entre les deux blocs dans les organisations internationales (traites par Patrick Clastres travers lhistoire du Comit International Olympique), et la comptition entre les organisations de jeunesse, dans laquelle les deux grands se sont beaucoup investis (Joel Kotek). Enfin, en ces temps o lon parle beaucoup de diplomatie publique et de guerre des ides, larticle de Marie-Chantal Lepeuple sur Radio Free Europe tait ncessaire, mme si les travaux se sont multiplis sur cette question. La culture tait donc une arme pour crer des liens mais aussi pour combattre.

Le troisime ensemble tend montrer que la runification culturelle de lEurope a prcd la chute du rideau de fer. Dabord cause des transformations internes dans le bloc de lEst (la Bulgarie traite par Svetla Moussakova, lUnion sovitique par Ccile Vaissi). Ensuite cause de la constitution progressive de rseaux dlites scientifiques, comme le mouvement Pugwash (Michel Pinault). Enfin, et cest une dimension qui na pas t assez dveloppe cause de conceptions souvent litistes de la culture en France, de par linfluence de la culture de masse et de la contre-culture populaire lEst. Ccile Vaissi en dit quelques mots. Stephen Gundle rsume ses travaux sur la manire dont la culture communiste en Italie sest construite en grande partie en imitant les pratiques de la culture de masse amricaine. Mais on aurait bien aim des articles sur linfluence du rock lEst, ou de la tlvision commerciale de lOuest.

Dans lensemble, cet ouvrage collectif sera utile par ses zooms sur des ralits qui nous paraissent souvent anciennes. Mais la question de la circulation des ides et de ses consquences pour la transformation des tats ferms reste pose aujourdhui, de lIran la Chine.

Pierre Grosser
( Mis en ligne le 02/07/2008 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)