L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Histoire Générale  

Le Turban et la stambouline - L'Empire ottoman et l'Europe. XVIe-XXe siècle. Affrontement et fascination réciproques
de Jean-François Solnon
Perrin 2009 /  26.50 €- 173.58  ffr. / 626 pages
ISBN : 978-2-262-03039-1
FORMAT : 15,5cm x 24cm

Les auteurs du compte rendu :

Archiviste-palographe, docteur de l'universit de Paris I-Sorbonne, conservateur en chef du patrimoine, Thierry Sarmant est adjoint au directeur du dpartement des monnaies, mdailles et antiques de la Bibliothque nationale de France. Il a publi Les Demeures du Soleil, Louis XIV, Louvois et la surintendance des Btiments du roi (2003), Vauban : l'intelligence du territoire (2006, en collaboration), Les Ministres de la Guerre, 1570-1792 : histoire et dictionnaire biographique (2007, dir.).

Jean-Pierre Sarmant est inspecteur gnral honoraire de lducation nationale.


Des intérêts asymétriques

Lhistoire commune de la Turquie et de lEurope souvre en 1345 quand les Turcs franchissent les dtroits, un demi-sicle seulement aprs la fondation de ltat ottoman et plus dun sicle avant la conqute de Constantinople. De ce sige ceux de Vienne, de la bataille de Lpante celles de Navarin et des Dardanelles, cette histoire est jalonne de conflits sanglants qui sont lorigine dune vision europenne des Turcs souvent sommaire. Celle-ci sexprime dabord par des strotypes ngatifs, du Quel Turc est-ce l? la tte de Turc et aux toilettes la turque. A cette vision ngative vient se superposer celle dune Turquie fantasme travers les opras, les scnes de harem et les turqueries diverses.

Bien entendu, les rapports entre lEurope et lempire ottoman ne se sont pas rduites une suite daffrontements, et Jean-Franois Solnon a entrepris de sattacher pour lessentiel laspect pacifique de ces relations. A la diffrence du Japon davant lre Meiji, lEmpire ottoman na jamais t isol et ses changes ont jou un rle capital dans son volution. Lauteur prsente ainsi un tableau trs complet des contacts qui, mme aux moments les plus tendus, ont t maintenus entre lEmpire ottoman et lEurope. On suit les mouvements des diplomates, des marchands et des voyageurs, plus tard des tudiants et des conseillers; on sintresse aux influences rciproques, dans les domaines de la littrature, de la musique, de la sculpture, de la peinture, plus tard dans ceux de la photographie et du cinma. Lauteur entrelace habilement description thmatique et rcit chronologique. Sans que louvrage se prtende une histoire exhaustive de lEmpire ottoman, les jalons essentiels sont prsents de faon claire.

Le qualificatif de rciproque utilis dans le sous-titre pourrait laisser supposer une symtrie dans les changes. Ce qui frappe la lecture du livre est au contraire labsence de celle-ci. Depuis lpoque o Franois Ier fonde au Collge de France des chaires de langues orientales, lintrt scientifique ou conomique de lEurope pour lEmpire ottoman est constant. En face, jusquen plein XVIIIe sicle, lintrt port par les Ottomans un monde chrtien mpris et rprouv est pratiquement nul. Pas de voyageurs turcs pour dcrire lEurope, pas dambassades permanentes, pratiquement pas de commerants turcs tablis en Occident. Lauteur cite un exemple qui illustre quel point lempire a pay cher lignorance dans laquelle il stait ainsi enfonc: en 1770, une escadre russe, parvenue en mer Ege, lissue dun long priple depuis la Baltique, surprend la flotte turqueet lanantit ; la diplomatie ottomane adresse une protestation Venise, quelle croit proche de la Russie, en lui reprochant de ne pas avoir intercept les vaisseaux russes.

Lintrt des Turcs pour lEurope nat des dfaites que cette dernire parvient leur infliger. Il commence timidement, partir du reflux de la mare ottomane qui suit lchec du second sige de Vienne (1683). Il crot tout au long du XIXe sicle et conduit aux rformes du Tanzimat (rorganisation), puis celles des Jeunes Turcs. Cet intrt prend les dimensions dune vritable fureur dimitation de lEurope avec la construction de lEtat moderne par la main de fer dAtatrk. A propos de luvre de ce dernier, lauteur entend rectifier des jugements qui lui semblent trop tranchs. Pour lui, la fascination exerce par cette figure dexception a par trop clips le souvenir des rformateurs du XIXe sicle. Atatrk est le prolongateur dun chemin dj ouvert. Il a amplifi et, grce son implacable nergie, fait triompher le programme de ses prdcesseurs.

En de nombreux points, lauteur sefforce de nuancer des apprciations rpandues. Ainsi de lattitude des Ottomans lgard de leurs minorits religieuses. Celle-ci est souvent dcrite en termes flatteurs. Il est vrai que, pour le XVIe sicle, la garantie dune vie paisible et la libert dexercice de sa religion sont des conditions apprciables, comme en tmoigne lexode vers lEmpire ottoman dun bon nombre des juifs chasss dEspagne. Pour lauteur, lattitude des Ottomans mrite bien le nom de tolrance, mais seulement dans la mesure o les non-musulmans sont tolrs. Leur statut est clairement celui dune infriorit surveille: un chrtien ou un juif, reconnaissables dans lespace public par leur habillement spcifique, nont pas le droit de monter un cheval, ils doivent se lever lentre dun musulman et lui laisser le passage.

Cet ouvrage dune information trs riche, gay par des anecdotes pittoresques et par le rcit de destins individuels, est dune lecture agrable. Il peut tenter un vaste public un moment o, loccasion du choix par le Parlement europen dIstanbul comme capitale de la culture europenne 2010, le dsir dEurope de la Turquie est plus que jamais dactualit.

Jean-Pierre et Thierry Sarmant
( Mis en ligne le 15/09/2009 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)