L'actualité du livre
Histoire & Sciences socialeset Histoire Générale  

Les Juifs dans l'histoire - De la naissance du judaïsme au monde contemporain
de Antoine Germa , Benjamin Lellouch , Evelyne Patlagean et Collectif
Champ Vallon - Les Classiques 2011 /  29 €- 189.95  ffr. / 918 pages
ISBN : 978-2-87673-555-2
FORMAT : 12,9cm x 20cm

L'auteur du compte rendu : Matthieu Lahaye, professeur agrg et docteur en histoire, enseigne en Lettres et Premire suprieures au lyce Mariette de Boulogne-sur-Mer.

Le peuple qui a traversé le temps

Vladimir Jankelevitch avait lhabitude de dire quavec les Juifs ce ne serait jamais pareil quavec les autres peuples. Avait-il vraiment tort? Sans doute pas quand, jour aprs jour, on entend la violence des propos antisionistes, souvent autre manire dtre antismite au dbut du XXIe sicle, quand certains prennent, au-del de labsurde, la dfense du Hamas qui fait assassiner les homosexuels dune balle dans la tte dans les rues de Gaza et ensevelit les femmes sous les voiles obscurs de la soumission. Il tait donc temps de faire taire la polmique et de laisser la place lhistoire qui, en loccurrence, doit nous aider y voir plus clair sur le destin particulier du peuple juif.

la demande du directeur de la collection ''poque'' des ditions Champ Vallon, Jol Cornette, Antoine Germa, Benjamin Lellouch et velyn Patlagean ont accept de coordonner la publication dune histoire gnrale des Juifs depuis les origines jusqu nos jours. Le livre impressionne dabord par son ampleur, presque mille pages, convainc par son rudition et simpose par son ide phare: montrer que lhistoire juive a t trop souvent prsente comme lhistoire dun peuple passif et victime, un peuple qui ne dominait plus son destin.

Or, les auteurs dmontrent avec tout ce que la science historique appelle de rigueur, de prcision et drudition le contraire. Ils saccordent sur ce point avec Ben Gourion, qui dans un discours la jeunesse juive de Palestine, prononc en 1944 insistait sur le refus [...] de soumission dun petit peuple pendant une priode aussi longue en face dennemis nombreux et puissants, refus de soumission au destin historique. Le ressort principal de ce peuple fut le sentiment tenace de la singularit de sa culture structure par un monothisme strict. Grce elle, les Juifs nont pas partag le destin dun nombre incalculable de peuples de lAntiquit: que sont devenus les Parthes, les Huns?

Isral a travers le temps, tous les peuples; il a parl tous les langages; et de mme quil a sans cesse li sa propre histoire lhistoire de lhumanit, de mme il na jamais spar compltement dans ses proccupations le religieux du profane, le moral du sacr, crivait Edmond Fleg. Les auteurs illustrent cette rflexion par un parcours historique dont lampleur temporel donne le tournis. Il nous mne de la naissance du judasme la mort dAlexandre le Grand en passant par la vie des Juifs pendant lempire romain, leur existence dans lEurope du Moyen ge aprs leur dispersion au Ier sicle sans oublier le rcit tragique de leur vie pendant et aprs la Shoah.

La grande leon de cet ouvrage ne concerne pas spcifiquement les Juifs, mais tous ceux qui se demandent encore ce que le terme de civilisation peut avoir de pertinent. Les Juifs offrent lexemple mme dune prennit exemplaire qui ne sexplique pas par la puissance de leurs armes, mais par leur cohsion autour dun hritage quil ntait pas question de brader. La rsistance de ce peuple mpris, avili, menac, fut possible grce un imaginaire fond sur lacceptation continue de la loi, par une orthopraxie, non une orthodoxie et surtout une conscience particulire de leur singularit.

Aussi, au cur de la Seconde Guerre mondiale, il est toujours surprenant de voir ces parents abandonner leurs enfants dans des maisons de rfugis tout autant angoisss lide quils puisent perdre la vie et leur identit juive. Kein milk, kein Fleisch, disaient certains enfants juifs rfugis en France de peur de rompre le kashrut. Scrupule dvot invraisemblable, pensent naturellement nos consciences chrtiennes ou laques, mais en ralit acte de rsistance inou car le projet des Nazis et de leurs sbires portait autant sur lanantissement physique que culturel du judasme.

La cration de ltat dIsral en 1947 fut la meilleure rponse que les Juifs opposrent ce projet. Le chapitre dAlain Dieckhoff est ce sujet clairant: la volont de ressusciter lhbreu et de fonder la constitution du pays sur les valeurs de justice, de droit et dgalit sinscrivait dans cette rsistance culturelle juive ne au cur dune guerre qui avait planifi la destruction du peuple lu. Cet article prsente aussi dans toute leur pluralit dopinions les fondateurs dIsral, les partisans de la gauche, convaincus de la possibilit de sentendre avec les Arabes, et les partisans de la droite, certains du caractre inluctable de laffrontement avec eux.

Doit-on reprocher aux Juifs de ne pas renoncer leur identit en se maintenant dans cette enclave isralienne du Dar al-Islam? Doit-on reprocher aux Juifs dentretenir cote que cote leur culture dans la diaspora? Ce livre ne rpond pas cette question, mais il nous offre la possibilit de ne plus aborder le peuple juif au seul regard du contentieux territorial en Palestine et permet aux esprits ouverts et tolrants de considrer cette difficult au-del dune pense clive et polmique toujours desschante.

Matthieu Lahaye
( Mis en ligne le 10/01/2012 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)